Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKlimt 1918 › Dopoguerra

Klimt 1918 › Dopoguerra

10 titres

  • 1 -
  • 2 They Were Wed By The Sea
  • 3 Snow Of ´85
  • 4 Rachel
  • 5 Nightdriver
  • 6 Because Of You, Tonight
  • 7 Dopoguerra
  • 8 La Tregua
  • 9 Lomo
  • 10 Sleepwalk In Rome

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter : devenez membre.

line up

Marco Soellner – Chant, Guitare, Alessandro Pace – Guitare, Davide Pesola - Basse, Paolo Soellner - Batterie.

remarques

Edition deluxe double CD, avec 6 chansons bonus + une partie multimédia avec interviews, commentraires, photos...

chronique

Styles
metal
rock
Styles personnels
new wave indie rock/metal

Gustav Klimt, l'artiste, et l'année de sa mort représentent la période inspiratrice des italiens de Klimt 1918, et par extension l'après-guerre au sens large, "Dopoguerra", dans leur langue natale. Cette période transitoire, tiraillée entre la fin d'une époque et le début d'une autre, d'un point de vue artistique, et bien entendu historique, constitue avec la
nostalgie en général, la toile de fond de l'album. L'intro et "They were wed by the sea" montrent la joie relative à la fin de la Seconde guerre mondiale, et son côté néanmoins dramatique, au travers d'un rock enlevé, à la U2, fortement empreint de new wave. "Snow of 85", parle de l'hiver 85 et de ses terribles chutes de neige à Rome, alors que "Rachel", le titre le plus émouvant de l'album, incarne une sorte d'hommage à Rachel Corrie, une militante américaine de l'International Solidarity Movement, qui a été écrasée par un bulldozer alors qu'elle s'interposait contre la destruction d'un bâtiment palestinien dans la bande de Gaza. Les émotions à fleur de peau qu'elle exprime vont alors crescendos, d'un
tollé énergique, où les guitares se rebellent, à la déception, l'impuissance et finalement le désespoir dans toute leur intensité. "Nightdriver" évoque le plaisir de conduire la nuit en ville, alors que l'on vit une étape difficile, le comparant à la douleur, la joie et la convalescence qui suit toute période d'après-guerre. "Because of you, tonight", simple, presque power pop, aborde l'amour adolescent. La très "Curienne","Dopoguerra", décrit l'espoir ressenti par les habitants de Rome à la libération et les plaisirs simples qu'ils redécouvrent, prolongée par "La Tregua", sur un registre plus nostalgique. "Lomo" l'autre grand moment de l'opus, mélancolie et guitares déchirantes à l'appui, renoue avec l'esprit de Katatonia, malheureusmeent moins présent que sur "Undressed Momento", l'album précédent des italiens. "Sleepwalker in Rome" continuant sur cette lancée. Entre Anathema, Katatonia, les groupes rock de la période new wave tels que U2, Cure, et le rock indé actuel, Klimt 1918 mêle des sonorités et des mélodies qui nous sont connues, mais qui donnent naissance à un style rafraîchissant. On regrettera cependant que l'ambiance globale de "Dopoguerra" soit plus enjouée et ne prolonge pas les atmosphères désabusées du précédent album. Plus dynamique et plus imprégné de rock indé ce nouveau chapitre sonne parfois un peu trop pop rock, ce qui nous permets néanmoins de fondre sur les passages mélancoliques.

note       Publiée le dimanche 26 juin 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Dopoguerra" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Dopoguerra".

notes

Note moyenne        6 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Dopoguerra".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Dopoguerra".

tom › mardi 16 janvier 2007 - 19:12 Envoyez un message privé àtom
pas mal du tout cet album , beaucoup + agréable et moins kitsch que ces trucs affreux style to die for , assez rafraichissant
Note donnée au disque :       
Anomaly › dimanche 3 septembre 2006 - 13:09 Envoyez un message privé àAnomaly
très bien évidemment, mais moins intimiste que le premier. celui d'avant est mieux, beaucoup plus touchant, moins "complexe" aussi
Note donnée au disque :       
pokemonslaughter › samedi 8 octobre 2005 - 18:38 Envoyez un message privé àpokemonslaughter
avatar
ouais je l'ai acheté, et c'est vrai que c'est très bon (même si je préfère celui d'avant)..
Note donnée au disque :       
noar › samedi 8 octobre 2005 - 17:48 Envoyez un message privé ànoar
Y'a vraiment d'excellentes chansons qui font leur effet mélancho-dynamiques: "Rachel, Nightdriver, Sleepwalk in Rome"...
Shelleyan › vendredi 29 juillet 2005 - 00:44 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar
pas mal du tout, je viens de le recevoir en édition double cd...J'aime assez ce côté indie mélancolique et pêchu à la fois...
Note donnée au disque :