Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMesser Chups › The Incredible Crocotiger

Messer Chups › The Incredible Crocotiger

cd • 15 titres

  • 1Ghost party
  • 2Magneto
  • 3Moon race
  • 4Flash and blood
  • 5War party
  • 6Jokermobile
  • 7Son of chupacabra
  • 8Crocotiger
  • 9Curse of Stephen Kong
  • 10Horns and hooves
  • 11Tomb sweet tomb
  • 12Insomnia of the mummies
  • 13The menace
  • 14Titi caca titi
  • 15Insomnia of the mummies (faster version)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Neva Records

line up

Gitaracula (guitares), Zombierella (basse, chant), Rockin' Eugene (batterie)

Musiciens additionnels : Alexander Login-Off (contrebasse), Ir. Vendermeulen (saxophone)

remarques

chronique

Styles
garage
psychobilly
Styles personnels
surf/gothabilly

Momies insomniaques, crocotigre, fils du chupacabra, fête fantomatique, voilà qui constitue une part de l’univers des Russes de Messer Chups, un univers où les guitares twang sont reines, où la réverbération est un culte… Crânes, pinups sexy, américaines noires aux allures de corbillard… Yeah, surf, baby ! Principalement instrumentale comme c’est souvent l’usage dans le genre, la musique du trio s’articule autour de rythmiques rockabilly, de guitares profondes au toucher mélodique, parfois entrecoupées de quelques mots, bruits ou ricanements. Là où le trio diversifie le propos, c’est en s’autorisant quelques incursions plus psychobilly (l’excellent ‘Flash and blood’ interprétée par la délicieuse Zombierella’) ainsi que quelques éclats de saxophone pour compléter l’instrumentation. Certes, le surf donne souvent l’impression de vite se répéter mais ce n’est pas l’idée que dégage cet album bien équilibré qui parvient à maintenir le suspense jusqu’au bout grâce à la qualité des mélodies, la dose de twang bien équilibrée, les ambiances travaillées et la touche film d’épouvante des années 50 à deux balles pour épicer la sauce. Les formations pratiquant ce style sont légions, certaines se distinguent par un léger charisme en plus, Messer Chups est à compter parmi elles. J’ajouterai en guise de conclusion que si l’occasion vous est donnée de les voir sur une scène, n’hésitez pas, ces gens sont bourrées d’humour et savent transmettre leur passion pour une musique longuement bannie dans leur pays.

note       Publiée le mercredi 4 novembre 2015

Dans le même esprit, Shelleyan aka Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Incredible Crocotiger".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Incredible Crocotiger".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Incredible Crocotiger".

Shelleyan aka Twilight › mercredi 25 mai 2016 - 08:18  message privé !
avatar

En concert mardi prochain à La Machine à trucs à la Chaux-de-Fonds, Suisse

Note donnée au disque :       
(N°6) › mercredi 25 mai 2016 - 01:25  message privé !
avatar

Quand Svetlana Zombierella propose aux premiers rangs de terminer la bouteille de Jack Daniels du groupe, faut pas être timide, faut y aller, elle sert direct dans le gosier. Bon, le Jack Daniels c'est un peu dégueulasse, mais c'est pas tous les jours que Zombierella te sert une rasade de whisky. Et en live, c'est toujours les reprises de "Pop-corn", 'James Bond" et "Twin Peaks" qui font le plus d'effet (et je crois "Rock-It" de Herbie Hancock, mais je l'ai vraiment pas reconnu), forcément, même si ils arrivent à ne pas lasser une seule seconde, pour qui veut se trémousser sans remord.

Note donnée au disque :       
yog sothoth › jeudi 5 novembre 2015 - 00:07  message privé !
avatar
  • acquiesce*
(N°6) › mercredi 4 novembre 2015 - 23:48  message privé !
avatar

C'est surtout mieux en live depuis que la basse est tenue par Svetlana aka Zombiegirl...

Note donnée au disque :       
Shelleyan aka Twilight › mercredi 4 novembre 2015 - 22:41  message privé !
avatar

pas mal, Night Birds, mais dans ce que je connais, les guitares manquent de twang...C'est presque plutôt garage, non ?

Note donnée au disque :