Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThe Paper Chase › God bless your black heart

The Paper Chase › God bless your black heart

14 titres - 52:40 min

  • 1/ Said the Spider to the Fly (4:34)
  • 2/ One Day He Went Out for Milk and Never Came Home (5:25)
  • 3/ What I'd Be Without Me (4:47)
  • 4/ The Sinking Ship the Grand Applause (4:14)
  • 5/ Piggy's Had Too Much Wine (0:42)
  • 6/ Ready, Willing, Cain and Able (4:50)
  • 7/ Now, We Just Slowly Circle the Draining Fish Bowl (5:32)
  • 8/ A War Is Coming (0:53)
  • 9/ Your Ankles to Your Earlobes (4:57)
  • 10/ Let's Be Bad, Henry, Let's Be Really Bad (3:29)
  • 11/ Now You're Gonna Get It (4:59)
  • 12/ Abby, You're Going to Burn for What You've Done to Me (1:39)
  • 13/ Your Pretty Little Head (1:27)
  • 14/ Dying With Decent Music (5:10)

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

The Paper Chase, Denton, Texas, USA, 2003

line up

Scott Danbom (violon), John Congleton (orgue, synthétiseur, guitare, programmation, chant, sampling, arrangements pour cordes), Dalton (batterie, percussions), Elliot Figg (arrangements pour cordes), Chris Godbey (programmation), Will Johnson (choeurs), Kirkpatrick (synthétiseur, piano, choeurs), Becki Phares (violon), Tony Scholl (trompette), Renata VanDer Vyer (violon), Rus Wimbish (contrebasse), Kristofer J. Youmans (violoncelle)

remarques

chronique

Styles
rock alternatif
Styles personnels
alternatif > post rock

Je ne suis pas un opportuniste, mais je dois admettre que finalement même quand on subit de mauvaises blagues, il y a toujours moyen de trouver son bonheur. Je m'explique ; si il n'y avait pas eu ce plantage sur Guts of Darkness au mois de janvier dernier (ne l'oublions pas, l'évènement de l'année 2005, juste après les attaques aériennes de la nouvelle coalition en Iran à suivre dans les mois à venir, restez bien devant vos postes télé), je ne me serais certainement pas senti investi du devoir de me replonger dans le dernier disque de The Paper Chase, ce groupe dont je vous avais autrefois vanté les mérites et qui m'avait laissé sur ma faim à l'écoute de "God Bless Your Black Heart". Dans ma précédente chronique, disparue dans les méandres des circonvolutions cybernétiques de notre hébergeur chéri, j'affichais sans détour ma grande déception. Vais je donc revenir sur mon précédent jugement ? Eh bien non. Et j'en suis le premier navré. Comme je le suggérais, de deux choses l'une : soit je ne supporte plus le chant de John Congleton et ses tics aussi récurrents les uns que les autres (en terme d'écriture, de structures, d'arrangements), soit ce disque est vraiment mauvais. Comme je suis relativement orgueilleux et qu'en plus je cultive ma mauvaise foi, vous comprendrez aisément que je ne tournerais pas longtemps autour du pot avant de choisir la deuxième solution. Pour m'en convaincre, je viens de réécouter "Hide The Kitchen Knives". Je persiste et signe : "God Bless Your Black Heart" est irritant parce qu'il ne s'agit que d'une vulgaire resucée sans saveur, une copie caborne dupliquée à l'envi, une succession de plans ultra prévisibles qui instaure immédiatement un sentiment d'ennui avant même que la moindre chanson n'ait pu parcourir une minute à l'affichage de mon lecteur cd. Ce sera sans doute une révélation (toute relative) pour ceux qui ne connaissent encore rien du groupe. Cela a été une révélation pour moi également, mais ce n'est pas vraiment le résultat auquel je m'attendais.

note       Publiée le samedi 19 février 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "God bless your black heart" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "God bless your black heart".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "God bless your black heart".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "God bless your black heart".