Vous êtes ici › Les groupes / artistesEThe End › Within Dividia

The End › Within Dividia

cd • 8 titres

  • 1These Walls4:41
  • 2Fetesque3:55
  • 3The Sense of Reverence3:04
  • 4The Scent of Elegance3:13
  • 5Organelle (in She We Lust)4:11
  • 6Dead Martyr3:43
  • 7Orthodox Unparalleled5:25
  • 8Of Fist and Flame5:19

enregistrement

Produced by Pierre Rémilliard, Recorded at Wild Studio, St-Zenon, Quebec. Mastered by Sctoo Hull at Visceral Sound.

line up

Band: Aaron Wolf (vocals), Steve Watson (guitar), Anthony Salajko (drums), Sean Dolley (bass), Andrew hercules (guitar)

remarques

chronique

Styles
hardcore
new school
metal
Styles personnels
new school

Le moins que l’on puisse dire, c’est que je l’attendais avec impatience le nouveau The End !Après un EP classé parmis les 10 meilleurs EP de mathcore de tout les temps, The End était attendu au virage. Celui-ci le négocie les doigts dans le nez, faisant crisper les pneus et les dents des fans purs et durs de hardcore. En effet, plutôt que de poursuivre dans son style très inspiré par Dillinger Escape Plan, en plus mélancolique, le groupe a décidé d’emprunter des chemins beaucoup plus metal qu’auparavant. Le groupe pousse ici la vélocité et la brutalité d’un cran, et pour cela se fait encore plus technique sans pour autant être masturbatoire. Malheureusement, à l’inverse de leur premier jet, les morceaux sont plus longs, un peu trop, et il devient vraiment difficile, au bout de 4 min, de se retrouver dans ce magma technique changeant toute les 2 secondes, si bien que le groupe ferait passer Cryptopsy pour les Sex Pistols ! Les groupes ne sont d’ailleurs pas si éloigné que ça musicalement parlant : batterie épileptique, guitares supersoniques, seul le chant diffère. Ici, on a le droit au chant criard typiquement hardcore, hurlé jusqu’au sang, sans originalité certes, mais avec efficacité. Le son est plus compact, plus metal, plus poli, mais reste néanmoins reconnaissable dans les dissonances propres au style. Le groupe n’oublie pas son côté sombre, ce qui fait son originalité sur la scène hardcore new school, tant et si bien que le début du morceau "Orthodox Unparelleled" n’aurait pas fait tâche sur le "Time of grace" des dieux Neurosis ! Sur "The sens of Reverence", The End prend une tournure presque Screamo (en nettement plus extrême), ce qui renforce ce côté "mélancolique" cité plus haut. Ainsi, même si ce n’est pas l’album tant attendu, nous avons là entre les mains un excellent album de hardcore metal ultrabrutal, qui se détache du lot, et dont le seul défaut serait d’être technique sans être efficace, ce qui me fait préférer le premier opus du groupe. Un semi-deception qui n’en est pas une, attendons de voir le groupe en live pour saisir l’essence de ce style musical.

note       Publiée le vendredi 16 janvier 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Within Dividia".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Within Dividia".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Within Dividia".

heirophant › jeudi 27 avril 2006 - 13:47 Envoyez un message privé àheirophant
NIA NIA NIA....ce que ca peut etre saoulant ce truc...
Note donnée au disque :       
Eliphas › jeudi 16 juin 2005 - 16:12 Envoyez un message privé àEliphas
ça tabasse bien quand même!
Note donnée au disque :       
SIKTH › dimanche 10 avril 2005 - 20:51 Envoyez un message privé àSIKTH
Techniquement c'est fabuleux mais je prefére ion dissonance et psyopus
Note donnée au disque :       
ACA › samedi 9 avril 2005 - 02:32 Envoyez un message privé àACA
Je me suis fait frapper dans les couilles par le guitariste (le noir)...Mis a part sa c'était génial ! J'ai jamais écouté l"album mais en live sa déchire
placebo › mercredi 24 mars 2004 - 19:31 Envoyez un message privé àplacebo
Manque un poil de folie par rapport au magnifique Ep precedent.
Note donnée au disque :