Vous êtes ici › Les groupes / artistesEThe End › Transfer Trachea Reverberations from Point : False Omniscient

The End › Transfer Trachea Reverberations from Point : False Omniscient

cd • 7 titres

  • 1Her (inamorata)2:43
  • 2Opalescence.I2:38
  • 3Opalescence.II2:52
  • 4The asphyxiation of lisa-claire4:16
  • 5For mankind, limited renewal2:00
  • 6Sonnet3:54
  • 7Entireti in infancy3:42

enregistrement

All songs by The End except “for mankind, limited renewal” by Jeff Scheven and The End. Produced and Recorded at Harlow Sound Toronto by Greg Dawson (!) and Steve Donohoe. Mixed by Greg Dawson and Steve Donohoe.

line up

Band: Tyler Semrick-Palmateer (vocals), Steve Watson (guitar), Anthony Salajko (drums), Sean Dolley (bass), Andrew hercules (guitar)

remarques

chronique

Styles
hardcore
new school
metal
Styles personnels
mélancolique et furieux

The End est un nouveau venu sur l’écurie Relapse Records, dont on a pu découvrir un titre sur la compilation Contaminated 5.0 chroniqué sur ces mêmes pages. Bien évidemment, le groupe ne fait pas dans la dentelle et explose tout sur son passage, jouant un Hardcore incroyablement proche de Dillinger Escape Plan. La ressemblance est tellement frappante que l’on pourrait presque appeler ça du plagiat. Mais The End a compris que nous décalquer les cages à miel dans on chaos de technicité affolant dans une lignée DEP, même si c’est excitant, ce n’est pas suffisant. Avoir un clone serait inutile. Du coup, le groupe a eu la bonne idée d’ajouter une larme de mélancolie dans ces compos furibardes : des instrumentales sombres au son clair et rugueux, des mélodies presque emo dans un hardcore ultra brutal, le rendu est vraiment excellent et jouissif. Seul petit hic, la durée de l’album : 22 min. Pour 14 euros ça fait cher la minute même si c’est succulent. Néanmoins, cela ne retire rien au talent de ce jeune groupe, assurément l’un des trois plus gros espoirs du brutal hardcore à venir, aux côtés de Comity et Employer Employee, j’en mets ma main à couper. Personnellement, j’attends leur prochain full-lenght avec impatience !A suivre de très très près !Pour ceux qui seraient encore réticents, il me parait important de noter que la pochette est immonde et que les paroles incompréhensibles (parfois un peu pompeuse : regardez le titre du disque !) feraient passer la prose « Botchienne » pour du Johnny Hallyday.
Alors, convaincu ?

note       Publiée le samedi 20 décembre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Transfer Trachea Reverberations from Point : False Omniscient".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Transfer Trachea Reverberations from Point : False Omniscient".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Transfer Trachea Reverberations from Point : False Omniscient".

saïmone › jeudi 3 décembre 2015 - 16:25 Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

Ressorti pour chroniquer Mare : Gorguts feat DEP circa 99', c'est juste ça

Note donnée au disque :       
blub › dimanche 5 octobre 2008 - 16:06 Envoyez un message privé àblub

p*tain mais quelle voix! Tyler Semrick-Palmateer c'est LE chanteur hardcore des 00's! de tout temps même, ce gars n'est pas humain! c'est abusé qu'il pose son chant sur uniquement 2 p'tits ep surmonstrueux... aucune news sur le bonhomme... triste!

Note donnée au disque :       
saïmone › mardi 4 septembre 2007 - 00:55 Envoyez un message privé àsaïmone
avatar
Putain mes premieres chroniques c'est plus trop ça hein...
Note donnée au disque :       
Powaviolenza › lundi 3 septembre 2007 - 13:52 Envoyez un message privé àPowaviolenza
avatar
Ce disque est une giga-tuerie, qui ne vieillit pas d'une poil malgré la production extrêmement étrange, et qui fait toujours aussi mal niveau ambiance ("Opalescence", I et II). Early DEP meets Gorguts. Triste de réaliser que jamais, jamais je ne verrai ça en concert.
Note donnée au disque :       
blub › mercredi 21 mars 2007 - 15:31 Envoyez un message privé àblub
Saimone, il y a une erreur dans le line-up de transfer trachea reverberation, le chanteur c'est Tyler Semrick-Palmateer parti apres ce magnifique ep formé Mare. Voila. Pour moi c'est un pur chanteur bien meilleur qu'Aaron Wolf, je pense que ça s'entend entre Trachea et Within le chant différe un peu meme si c'est le meme style. voila en tant que gros gros fan de ces deux EP (The End et Mare) et fervent lecteur de tes chroniques, il me semblait juste de t'informé.
Note donnée au disque :