Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBirds In Row › Gris Klein

Birds In Row › Gris Klein

  • 2022 • Siviana SVN005CD • 1 CD digipack

cd • 11 titres • 43:00 min

  • 1Water Wings03:40
  • 2Daltonians02:23
  • 3Confettis03:17
  • 4Noah06:37
  • 5Cathedrals03:12
  • 6Nymphéas03:24
  • 7Grisaille03:23
  • 8Trompe l'œil06:04
  • 9Rodin03:05
  • 10Winter, Yet03:02
  • 11Sécession04:47

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Enregistré, produit par Amaury Sauvé. Mixé, masterisé par Magnus Lindberg.

remarques

Sorti en CD, vinyle, et en ligne.

chronique

Aujourd'hui, j'avais besoin de violence triste et de chansons donc je me tournai vers les nouveautés étiquetées violence et émotion et je découvrais alors que Birds in Row nous sortait un nouvel album avec une pochette... visage ? d'un homme ? Une femme ? Arrosant des fleurs ? Ou les touchant avec les doigts ? À les regarder comme si ces pétales étaient ses petits enfants ? Avec un regard un tantinet psychotique ? Ou atteint d'ennui ? De vide interne ? À l'image (sic) des illustrations du dernier Wormrot ou de l'avant dernier Sigh on se retrouve devant une énigme un peu nauséeuse : ça veut dire quoi ? Ça met mal à l'aise ? Pourquoi il a l'air d'aimer cette plante ??? C'est un peu complété par le petit message que nous laisse le groupe dans le livret, du type "c'est la merde, mais on va y arriver, faut juste pas trop se perdre dans le nihilisme" et regardez : des références à l'art légitime, de l'art beau, qui peut quand même aussi aider en cas de dépression nerveuse (c'est pas pour rien que les Nymphéas sont dans tous les cabinets de psychiatres non ? AAh ah). C'est un peu comme lorsqu'on écoute du screamo etou du post-hardcore, en tout cas de la musique écorchée et très très entrainante comme celle de Birds in Row, il y a des tonnes de paroles de phrases et paragraphes, et si on ne passe pas par la case "tu te souviens quand fallait décrypter les paroles de Morrissey avec un dictionnaire Harrap's" on ne pourra malheureusement que taper du pied ou bouger frénétiquement du genou comme les personnes atteintes de dyskinésie à force d'être "soignées" par les neuroleptiques ; car c'est bien l'effet primaire le plus facilement atteint chez moi le mouvement frénétique du genou, depuis le temps que j'écoute ce type de musique dépressive qui se déploie avec crescendo et répétitivité, un peu comme des cantiques, comme des discours politiques - et il y en a sûrement de la politique et des admonestations et des cantiques et des prêches chez Birds in Row, enfin c'est ce dont je me souviens des un ou deux concerts que j'ai vu d'eux, avant... tout ça. Enfin, voilà tout, de grandes plages de musique surtout portées par un batteur infatigable même par temps de neige ou d'averse post-nucléaire, des paroles criées, psalmodiées, des morceaux enchainés comme dans un concert de grindcore où les guitares ne se désaccorderaient pas, des chœurs, des "gimmicks" remontant à l'antiquité du hardcore, des accords en mode mineur quand le chanteur hurle puis parle puis hurle puis parle comme dans un mégaphone lors d'une mégamanif de la CGT. Nous voici donc, chers vous, face à une énigmatique image, une musique plus facile à comprendre pour ceux qui ont déjà bouffé du hardcore depuis petit, et j'espère une bonne porte d'entrée à ce fabuleux sous genre du punk toujours prêt à nous expliquer en hurlant que les choses, la vie, les gens ne VONT PAS BIEN. Mais ! Que cela ne veut pas dire qu'il faut baisser les bras et se flinguer comme un héros romantique. Pour cela, veuillez cocher la case : Black Metal, à côté de la chronique là.

note       Publiée le dimanche 16 octobre 2022

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Gris Klein".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Gris Klein".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Gris Klein".

R_ONE Envoyez un message privé àR_ONE

Non, Laval au Québec.

nicola Envoyez un message privé ànicola

En Mayenne ou dans le Tarn ?

Alfred le Pingouin Envoyez un message privé àAlfred le Pingouin

Ah putain ils sont de Laval

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Vache ! c'est super bien foutu...

Aplecraf Envoyez un message privé àAplecraf

Je n'avais encore jamais eu l'occasion de me pencher sur ce groupe, mais j'ai lu que c'était la suite du groupe As We Draw un groupe de post hardcore de Laval que j'ai beaucoup aimé au début des années 2010 donc il faut que je m'y mette !