Vous êtes ici › Les groupes / artistes113th Chime › Noir

13th Chime › Noir

cd • 10 titres

  • 1Cats of Toulouse (midnight mix)
  • 2Memories
  • 3Sexual spasms
  • 4Wild side
  • 5Quick like Slim
  • 6Witchtree Lane
  • 7Reality
  • 8Albert's dream
  • 9Ice cold enemies
  • 10Cats of Toulouse

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Toy Rooms, Studio, Brighton, Angleterre.

remarques

https://13thchime.bandcamp.com/merch

chronique

Après trois compilations détaillant en long et en large leur discographie, il était temps pour les Anglais de 13th Chime de sortir un vrai album; c’est chose faite, 34 ans après leur séparation. Encore une de ses formations à renaître des caveaux ? Ben oui, difficile quand on s’est enivré à l’humus frais des cimetières, au velours glacé des tombes, à la quiétude nocturne, de définitivement jeter l’éponge même si la vie tente de nous goinfrer d’illusions pour nous détourner. La sempiternelle question est épinglée à ce type de come back: défilé pathétique de types cacochymes ou vraie bonne nouvelle ? Deuxième option ? C’est la bonne. Certes, ‘Cats of Toulouse’ pue un peu le plagiat de ‘A Forest’ des Cure mais pour le reste, le combo n’a nullement limé les griffes. Avant d’aller plus loin, on signalera d’emblée qu’il s’agit bel et bien de nouvelles chansons et pas de réenregistrements. Maintenant que c’est dit, on ne va circonvoluer, le Treizième Carillon évolue toujours dans un post punk goth tranchant et torturé de fort belle facture. ‘Noir’ balaie d’un seul coup plus de trente ans d’histoire, comme si aucun split n’avait eu lieu. ‘C’est nuuuleuh, ils ont pas évolué’, Grumpy Cat Gang représente. Je ne partage bien évidemment pas cette opinion. Ca montre juste que les mecs étaient des sincères et n’appartenaient pas au lot des brassés par la tendance qui l'ont reniée après avoir rencontré Jésus ou découvert que le secteur industriel rémunérait mieux. Bref, ‘Noir’ est un solide album qui aurait pu être enregistré il y a trente ans avec les stigmates (c’est juste pour l’effet dramatique, j’adore ces caractéristiques justement) idoines: basse de plomb, batterie très en mouvements, guitares crissantes, des vocaux qui ne cherchent pas à être caverneux, tendus plutôt avec quelques fugaces effets dub par-ci par-là (‘Albert’s dream’); autrement dit, ça navigue dans les parages de 1919, Bauhaus et consorts. Pas au premier rang de classe mais plutôt au second que vers les radiateurs. Histoire de conclure en rebondissant sur un post vu sur Face de Bouc concernant nos idoles vieillissantes… Ben oui, on vieillit tous mais cela ne veut pas dire que tou(te)s s’affadissent dans le processus, certain(e)s se radicalisent; 13th Chime n’appartiennent en tout cas pas à la 1ère catégorie.

note       Publiée le jeudi 4 août 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Noir" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Noir".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Noir".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Noir".

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Waow: Helsinki, 13th Chime, Silent Scream...Que des mots évoquant du rêve.

Note donnée au disque :       
Aplecraf Envoyez un message privé àAplecraf

Très bon souvenir d'un concert à Helsinki en 2017 (ou était-ce 2016 ma mémoire me fait défaut) avec Silent Scream en première partie. Dommage qu'on ait eu peu de nouvelles du groupe depuis.

Note donnée au disque :