Vous êtes ici › Les groupes / artistesSThe Stompcrash › Swear by the moon

The Stompcrash › Swear by the moon

  • 2017 • Trisol TRI 569 CD • 1 CD

cd • 10 titres

  • 1My tied bride
  • 2Plague doctor
  • 3Twisted souls
  • 4Consciousness
  • 5Dance like marionettes
  • 6Love is the deepest sea
  • 7The wedding knell
  • 8High sea
  • 9Take me away
  • 10Mirrors

line up

Chris (chant, guitare), Dani (chant, clavier), Lexxy J (batterie), Franka (basse)

Musiciens additionnels : Valerio Lovecchio (guest guitare)

remarques

https://thestompcrash.bandcamp.com/music

chronique

Apparemment, The Stompcrash n’ont plus donné signe de vie depuis 2017 mais je remarque surtout que j’ai omis de chroniquer leur dernier LP en date. J’enfile donc mon t-shirt ‘Mea Culpa’ et j’y vais. Il y a quelque chose de beau et de triste dans le gothic rock des Italiens, une nuance nostalgique qui baigne plusieurs de leurs compositions au cours de leur carrière; ’My tied bride’ ne fait pas exception: guitares de bord de mer (beaucoup de références marines sur ce disque) la nuit soutenues par des claviers en pleurs, une impression de cheminer seul en fixant la lune au son des vagues pour noyer dans leur ressac son propre vague à l’âme. Emotion que le on ressent aussi dans ‘Twisted souls’, ‘Consciousness’, sans aucun pathos, c’est là la beauté du geste. Tout paraît possible car il faut bien le dire, cette musique-là est emplie de force aussi, une solidité tranquille qui n’a nul besoin de s’exhiber outre mesure, qui s’écoule simplement au travers des aléas de la vie et du spleen qui en résulte parfois. Globalement, The Stompcrash ne privilégient guère les tempi rapides (le bon ‘Love is the deepest sea’, ‘High seas’ ou ‘Mirrors’ faisant office d’exception) sans opter pour la lenteur non plus. La rythmique se devine solide, fiable, permettant aux guitares, de concert avec le clavier, de tisser leurs nappes nocturnes au parfums salins. Chant grave mais sensuel, empli d’une chaleur particulière, confirmant ce feeling étrange d’une nostalgie qui se tournerait vers l’avenir et non le passé. Les Italiens n’ont rien perdu de leur talent pour ciseler à la fois des ambiances prenantes et des mélodies efficaces. Quatrième opus sans démériter, souhaitons qu’ils nous reviennent. 4,5/6

note       Publiée le lundi 30 mai 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Swear by the moon" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Swear by the moon".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Swear by the moon".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Swear by the moon".