Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPhilip Oakey / Giorgio Moroder › Philip Oakey / Giorgio Moroder

Philip Oakey / Giorgio Moroder › Philip Oakey / Giorgio Moroder

cd • 9 titres

  • 1Why must the show go on ?
  • 2In transit
  • 3Goodbye bad times
  • 4Brand new love (take a chance)
  • 5Valerie
  • 6Now
  • 7Together in electric dreams
  • 8Be my lover now
  • 9Shake it up

informations

Musicland Studios, Münich, Allemagne; Powerplay Studios, Zürich, Suisse.

Les pistes 1-4 ont la particularité d'être mixées ensemble.

line up

Giorgio Moroder (synthés, programmation, production), Philip Oakey (chant)

Musiciens additionnels : Arthur Barrow (basse, programmation), Richie Zito (guitare), Elizabeth Daily, Joe Esposito (choeurs)

chronique

Veine temporale gonflée à bloc, mâchoires crispées, un filet de sueur dans la nuque, bave aux commissures des lèvres… Je vous promets que je vais essayer mais comment pourrais-je être objectif dès les premières secondes de ‘The show must go on’, moi qui fut ado dans les 80’s ? Les beats, les synthés de Moroder, c’est plus la madeleine de Proust, c’est le paquet maxi familial, je n’y peux rien; j’avais 14 ans et c’était clairement pas la meilleure partie de ma vie, des morceaux de ce type m’évoquent tant de souvenirs qui n’ont rien d’éclatant justement, clope sur le balcon de ma marraine avec le walkman sur les oreilles, les K7s que j’enregistrais obsessionnellement depuis la radio, ces moments de solitude à me promener la nuit où la musique me laissait croire que ça valait la peine d’y croire… Bref, je n’ai même pas vu ‘Together in electric dreams’ et ça n’a pas la moindre importance, un navet daté probablement. Pourtant… Si vous avez une certaine culture en films américains des 80’s, vous aurez peut-être remarqué cette propension des jeunes à bouger comme des dératés avec de la musique dans les écouteurs, même cinq secondes avant d’être égorgé(e)s à la faucille ou descendu(e)s par un cyborg (‘Friday the 13th, a new beginning’, ‘Terminator’); à l’époque, on n’a pas peur des rythmes binaires qui claquent, la jeunesse s'éclate à donf, veut bouffer la vie en parallèle d'un malaise existentiel certain. Cet opus en duo, c’est ça, sa première singularité étant de pouvoir s’écouter d’une traite comme un seul titre jusqu’à ‘Valerie’ tant les chansons s’enchaînent sur le même BPM, c’est déstabilisant la première fois. Oakey n’a jamais caché son admiration pour le producteur italien mais il s’est peu exprimé en détails sur cette collaboration. Apparemment, selon ses dires, le disque aurait été réalisé en peu de temps. Faut-il y déceler une certaine frustration ? Toujours est-il que sa performance vocale est impeccable, très pop mais inspirée, non gâchée par des choeurs féminins (comme au sein de Human League). Musicalement, la musique de Moroder tabasse, c’est de la pop post-disco fraîche assumant son habillage synthétique (même les grattes) avec pas mal d’effets datés (les accords de fausses cordes sur une note, le jeu de basse), avec une touche claquante, dynamique, jamais menaçante mais pas chaleureuse. A l’origine, l’album s’est construit autour du morceau le moins bon, le plus commercial (que j’aime bien malgré tout), ‘Together in electric dreams’ pour le film du même nom. Une prise. Alors que Phil Oakey qui croyait répéter sans savoir qu’il était enregistré pour le mix définitif insiste pour en faire une autre, Moroder ne l’utilisera pas poussant le chanteur à trouver ironique 'qu’un truc enregistré en dix minutes soit devenu un hit mondial si massif'. Parce qu’il faut bien le dire, c’est un bon disque de pop synthétique, dansant as fuck, avec des mélodies béton à chanter sous la douche et la froideur réglementaire qui ferait grincer des dents aujourd’hui. Oui, c’est calibré 80’s comme c’est indécent, ça n’est pas un chef d’oeuvre et pourtant ça damne le pion à pas mal de projets synthie wave revendiqués obscurs de notre époque. Putain de 14 ans, trente-six que ce skeud me poursuit ! 4,5/6

note       Publiée le vendredi 28 janvier 2022

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Philip Oakey / Giorgio Moroder" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Philip Oakey / Giorgio Moroder".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Philip Oakey / Giorgio Moroder".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Philip Oakey / Giorgio Moroder".

    Raven Envoyez un message privé àRaven
    avatar

    Racolage !!!