Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGonervill › s/t

Gonervill › s/t

20 titres - 66:46 min

  • 1/ Voodoo (4:56) - 2/ Infiltrating Assassin (3:22) - 3/ On & on (3:16) - 4/ Don't bite contradiction bomb (3:29) - 5/ Cut up brain (2:24) - 6/ Unseen worlds (3:18) - 7/ Longyness (1:41) - 8/ Smokey Joe (2:28) - 9/ Let's go say hi (3:32) - 10/ Drum machines live (2:29) - 11/ J.G. interlude (1:03) - 12/ Cloud of confusion (3:56) - 13/ Fear is the killer (4:08) - 14/ Panic attack (4:50) - 15/ Sun at your back (4:06) - 16/ Euro (4:04) - 17/ No forcefield (4:20) - 18/ Nurds (4:10) - 19/ Raver's revenge (1:34) - 20/ Muad'dib (3:40)

enregistrement

États-Unis, 2000

line up

Buckethead (guitare), Mark "hirv" Haggard (Mark Haggard) (guitare), Brian "brain" Mantia (batterie), Extrakd (platines), Eddie Def (platines)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
rock
Styles personnels
breakbeat

Le seul album du projet Gonervill a le mérite d'exister. Dans les faits, il s'agit de l'association de deux dj's, Extrakd et Eddie Def, avec le batteur Brian Mantia (Tom Waits, Primus). En clair, "Gonervill" se veut un album de breakbeat non-conventionnel et y réussit parfaitement en nous proposant une hybridation de genre où il y a hélas à boire et à manger. Il y a des collisions inefficaces qui passent pour du remplissage pur et simple. Il y a aussi heureusement des collisions heureuses où la créativité des deux dj's est correctement mise en exergue, en parfaite symbiose avec les beats prodigués par le batteur qui n'hésite pas à se camoufler derrière un rack d'effets. "Infiltrating Assassin", le destructuré "No Forcefield", "Smokey Joe" et son orgue fantômatique ou encore "Fear is The Killer" qui, à l'ogue, rajoute un son destroy qui n'est pas sans rappeler les meilleures productions du hip hop alternatif ; voilà quelques uns des titres qui sont les plus beaux ambassadeurs de cette entreprise. Hébergé sur Innerhythmic, un des labels de Bill Laswell, ce n'est pas un hasard si au détour de l'un ou l'autre titre on reconnaît l'empreinte du bassiste et producteur émérite. "Drum Machines Live" ou "Panic Attack" évoquent ainsi le Herbie Hancock de "Futureshock", album pour lequel la contribution de Laswell fût déterminante. Par instants, ce sont des images de Praxis ou de Material qui surgissent. On reste en territoire connu. Pour relever la sauce, le guitariste Mark Haggard vient leur prêter main forte sur quelques morceaux, rajoutant une touche P-funk à "Unseen World" ou encore une dose d'adrénaline sur "Let's Go Say Hi". Autre invité de marque, le mystérieux Buckethead, dont la seule contribution se délimite à "Muad'dib", titre qui clôt l'album sur un point d'interrogation. Mais l'album Gonervill demeure malgré tout relativement laborieux, voire parfois indigeste, parce qu'il raconte trop peu de choses en beaucoup trop de temps. Si le résultat n'est pas concluant à cent pour cent, on saluera au moins la démarche.

note       Publiée le dimanche 7 septembre 2008

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "s/t" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "s/t".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "s/t".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "s/t".