Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLard › The Last Temptation Of Reid

Lard › The Last Temptation Of Reid

cd | 9 titres | 57:06 min

  • 1 Forkboy [03:53]
  • 2 Pineapple Face [06:36]
  • 3 Mate Spawn & Die [04:55]
  • 4 Drug Raid at 4am [05:01]
  • 5 Can God Fill Teeth? [04:20]
  • 6 Bozo Skeleton [04:30]
  • 7 Sylvestre Matuschka [03:54]
  • 8 They're Coming to Take Me Away [Reprise de Napoleon XIV] [08:28]
  • 9 I Am Your Clock [15:29]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par Count Ringworm, Hypo Luxa & Hermes Pan. Enregistré en mai 1990 par Jeff Newell au Chicago Trax Recording Studio.

line up

Paul Barker (basse, programmation), Jello Biafra (voix, déprogrammation), Al Jourgensen ([Alien Jourgensen] guitare, programmation), Jeff Ward (batterie, voix [4])

Musiciens additionnels : Bill Rieflin (batterie [1,3]), Cookie Dough (chœurs [2]), Jehu (chœurs [2]), Bambi Nonymous (chœurs [2]), N. Sue Culo (chœurs [2]), Sexo Sexo-Sexo (chœurs [2]), Juan Tomas (chœurs [2]), Downtown Scotty Brown (chœurs [2]), Mildororar (chœurs [2]), Guillermo (chœurs [2]), Frenchie l'amour (chœurs [2]), Oh! Abs (chœurs [2]), Garrisonic (chœurs [1,2,3,4,6]), Margot (chœurs [2]), Ranya (chœurs [2]), Cookie Ward (chœurs [1,2,3,4,6]), Karen Neal (chœurs [2]), Frisky (chœurs [1,3,4,6]), Brian Anthony (chœurs [1,3,4,6]), the therapist you wish you had (chœurs [1,3,4,6])

remarques

Sorti en cd, vinyle, cassette. Rééditions CD et LP en 2011, 2012 et 2017 par Alternative Tentacles. Petite note sur le titre de l'album 1)Reid Hyams a enregistré le premier EP de Lard "The Power of Lard", on peut voir sa trogne dans le livret du CD et 2)"The Last Temptation of Christ" est un film de Martin Scorcese sorti en 1988, dont on peut voir également une affiche promotionnelle dans le livret, dans une version un peu améliorée. Disponible également sur le bandcamp du label.
Illustration par Winston Smith.

chronique

Lard, c'est avant tout : de très belles pochettes. Un putain de tractosaure menace l'humanité bordel à truite ! Le PQ est si doux, bon sang de boudiou ! Ensuite : le line-up, qui s'entend dès les premières secondes : Ministry avec Jello Biafra au micro. L'année : 1990, c'est à dire le début de la grande apogée de ce métal industriel qui séduira tellement le jeune Rastignac alors confondu entre les bovineries de Fear Factory et le grand Psaume 69 de l'alien que je vient de citer. Ce groupe, parmi les nombreux side projects de notre dreadeux potentiellement dangereux pour sa santé fut pendant longtemps mélangé dans ma tête avec les Revolting Cocks, autre rondouillerie métallurgico-wan again pré-apo/post la vie d'aujourd'hui, que votre serviteur regardera également comme des albums avec belles pochettes, yummi Linger Ficken' Good ; mais ici y a Jello et sa voix si entrainante et nasillarde et si chevrotante et aliénante, qui saupoudrera sa dose d'hystérie et ses textes on va dire... acides... sur le duo Jourgensen/Barker ; donc si vous aimez Ministry période "The Mind Is..." / "Psalm 69" / "Filth Pig" et que vous aimez les Dead Kennedys, ce côté cowboy-prêcheur-exotique-de-l'espace-venu-pourfendre-ces-capitalo-fascistes-de-merde du Jello, alors Lard est pour vous. Lard, c'est 100% de teneur en matière grasse, 80% de fibres, beaucoup de sels minéraux, en gros, Lard, c'est bon pour ce que vous avez ! Vous le savez. Achetez ce disque ! Sauf si vous n'aimez pas : les slogans, les gars qui scandent des slogans, les vieux Swans ("I Am Your Clock"), Ministry ou les guitares électriques, les samples de slogans, les chœurs de mecs bourrés scandant des slogans, et les rythmes binaires. Vous n'aimerez pas non plus ce disque si vous êtes allergique à la propagande du Jello et du Jourgensen, si vous ne suivez pas leurs obsessions contre leur pouvoir central - et local (California hmm? ... über alles). Si vous aimez danser en secouant vos cheveux méga longs de gauche à droite, que vous aimez les strobo et secouer les bras en l'air quand le DJ gueule chépaquoi pendant le break ; si vous avez chaud, si vous avez l'âme un peu cartoon tout en étant sérieusement effaré devant l'état de ce monde qui se fait monter hommes contre hommes via techniques et machines et pubs à la con et que vous adoooorez quand Jourgensen et Biafra (ou Jaz Coleman comme il sera suggéré dans la chronique de l'album suivant) gueulent et invectivent et montrent du doigt et hurlent à la mort un sourire carnassier aux lèvres en attendant la fin du monde : foncez ! Pas trop vite quand même - ça peut être dangereux en bagnole ce CD. Oui, faut l'écouter en CD ! On est en 1990 bordel de... ah non ? Ah bon ? Mais ces sirènes là ? Tous ces flics ? Ces bagnoles ? Ces pubs ? Vous avez écouté la radio ? Vous avez vu ce qu'ils passent à la télé ! On se croirait dans la planète des singes. Juste avant qu'il parte dans sa fusée ce bougre d'escogriffe de Charlton Heston !

note       Publiée le jeudi 19 septembre 2019

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

partagez 'The Last Temptation Of Reid' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Last Temptation Of Reid"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Last Temptation Of Reid".

ajoutez une note sur : "The Last Temptation Of Reid"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Last Temptation Of Reid".

ajoutez un commentaire sur : "The Last Temptation Of Reid"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Last Temptation Of Reid".

Klarinetthor › vendredi 20 septembre 2019 - 13:45  message privé !

je préfère le PQ quant à moi

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes › vendredi 20 septembre 2019 - 11:12  message privé !

Tuerie, un poil meilleur que le second album (pour rester cohérent avec mon autre commentaire). Le premier EP reste indétrônable par contre.

Note donnée au disque :       
taliesin › vendredi 20 septembre 2019 - 09:53  message privé !

Mon favori également, rien à jeter, que des pépites, chef-d'oeuvre absolu, je l'écoute régulièrement, c'est clairement un album "île déserte" pour moi !

Note donnée au disque :       
Twilight › jeudi 19 septembre 2019 - 22:19  message privé !
avatar

Ouiiiiiii ! Mon Lard favori (et je suis végétarien ^^). Découvert avec la géniale reprise de 'They're coming to take me away'

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › jeudi 19 septembre 2019 - 20:09  message privé !

Y a un petit passage lumineux sur "Pineapple Face" que j'adore.

Note donnée au disque :