Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlackened (Paris) › The aftermath

Blackened (Paris) › The aftermath

cd | 7 titres | 31:39 min

  • 1 Intro [00:37]
  • 2 Empowered [05:16]
  • 3 A haunting night [04:30]
  • 4 Dead end [05:06]
  • 5 The aftermath [05:46]
  • 6 The dark side [03:42]
  • 7 Twisted mind [06:31]

line up

Rui (chant), Cyrille (guitares), Boris (guitares), Adrien (basse), Jonathan (batterie)

chronique

Styles
metal
metal extrême
thrash metal
Styles personnels
thrash / crossover

Blackened est un jeune groupe français qui joue du thrash old-school influencé, comme son nom l'indique, par Metallica (entre autres...). Ils ont déjà une démo à leur actif et cet "Aftermath" représente leur premier mini-album de 6 titres (+ une intro), pour une durée d'un peu plus d'une demi-heure. Comme je le disais, effectivement, ici, on a affaire à du thrash old-school, très porté sur les années 80. Outre Metallica (qui reste quand même l'influence numéro 1 du groupe - période "Ride the lightning" - "Master of puppets"), on peut noter tous ces groupes de cette époque comme Exodus, Death Angel, Slayer, bref, vous l'aurez compris, ici, ça tape vite et fort, les cavalcades thrash te font courir partout dans ton appart', les solos sont vraiment cool (parfois j'ai même l'impression d'entendre des solos de heavy metal bien mélodique à la Maiden ou Helloween !), les structures des morceaux sont assez chiadées et non linéaires. Les changements de rythmes sont nombreux, les uptempos et mid-tempos sont bien équilibrés rendant l'écoute plutôt facile. L'intro du morceau titre, différent des autres titres, est même particulièrement lente. Je ne vais pas dire que ce soit super original ou personnel par contre, mais ça a le mérité d'être bien joué et pour les avoir vu en concert, c'est bien efficace sur les planches. En fait ici, il y a un truc qui me gêne vraiment. C'est le chant. Il n'est pas mauvais du tout, mais je trouve qu'il ne convient pas au genre. Disons que là, avec ce chant, guttural, Blackened se rapproche du Sepultura de la fin des années 80 avec des touches de Death voir de Pantera, et je suis beaucoup moins fan. Quand j'ai écouté le mini-CD pour la première fois, quand le chant a déboulé, je m'attendais à quelque chose de moins guttural, sans pour autant attendre du "screaming heavy metal" à la Rob Halford, mais quelque chose dans des tons aigus ou criés, même dans la case agressive à la Tom Araya. Et en fait non, pas du tout, on a droit à un chant death avec des pointes hardcore donnant un côté crossover à l'ensemble, certes convaincant et profond (rien à dire là-dessus, le gars fait le job), mais pour mes goûts, pas adapté au style. Alors bon, il ne faut pas s'arrêter à ça, surtout que le chanteur se débrouille vraiment bien. Et puis musicalement, comme je le disais, à défaut d'être original, ça fait mieux que se défendre. Ce disque montre un groupe solide qui a les atouts pour vous faire headbanger comme il faut ! Au final, je suis un peu embêté parce que certes ça joue vraiment bien et c'est inspiré mais, vous l'aurez compris, il y a un élément qui me gêne ici...

note       Publiée le vendredi 31 août 2018

partagez 'The aftermath' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The aftermath"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The aftermath".

ajoutez une note sur : "The aftermath"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The aftermath".

ajoutez un commentaire sur : "The aftermath"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The aftermath".