Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGTamara Goukassova › A Sit With No View

Tamara Goukassova › A Sit With No View

  • 2014 - Alpage, ALP016 (1 téléchargement internet)

téléchargement | 5 titres | 16:52 min

  • 1 To the Chase [3:26]
  • 2 For Nothing [3:16]
  • 3 A Sit With No View [4:20]
  • 4 Judy Is A Dreamer [4:02]
  • 5 Solitary Man [1:48]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par Tamara Goukassova.

line up

Tamara Goukassova

remarques

http://alpageshop.com/album/a-sit-with-no-view https://soundcloud.com/kissmyyouth

chronique

Styles
electro
cold wave
ambient
Styles personnels
synth-wave rêveuse

Que n’y-a-t-il dans un nom ? Une fille qui s’appelle Tamara Goukassova, on a envie de l’écouter prononcer le sien. Certains l’ont connu comme membre du Konki Duet, qui n’en était pas un, certains la connaisse comme membre de Strasbourg, groupe synth-punk qui n’en vient pas non plus, d’autres encore lui savent ce goût des reprises magnifiques essaimées sur un compte Soundcloud, de Death in June à Roy Harper. Tamara en solo, c’est à dire sans même son violon, on entend sa voix sous des ostinati électroniques, une voix profonde qui se démultiplie à l’envie des pédales et branchements, alors que ses mains noue des boucles synthétiques et fait sussurer des basses mélancoliques. La musique de Tamara Goukassova scintille comme des diodes, en miniatures de synthwave pop assemblées en mille-feuille, en harmonies vocalisées seule comme une grande. Guirlandes de mélodies tombant en cascades cotonneuse, avec un lyrisme de poche assuré par un chant n’en manquant pas, d’assurance, d’ampleur organique et sensuelle, soufflant le chaud par delà des tons aussi hypnotiques qu’artificiels, température de couleur trompeuse, flammèches dansant froides. Comme ça tintinnabule, tel dans un verre de cristal n’attendant que d’être vidé les bulles qui ascendent en vibrant, ritournelles minimalistes et sprecht-gesang mais en Russe, le titre éponyme est tout ce qu’on peut rêver à la mention d’un tel nom, Tamara Goukassova, comme une harpe volatile bourdonnant avec insistance au-dessus d’un pattern de clavier déprimé, voix angéliques, dream-pop liturgique coincée sur « repeat ». Pas de quoi vraiment trembler, tout de même un peu frissonner, se laisser brûler quelques instants aux pièges des lumières froides, des contes à dormir debout, couler dans la douce torpeur des mélopées de Tamara Goukassova. Encore une fois ? De Tamara Goukassova.

note       Publiée le mercredi 10 janvier 2018

partagez 'A Sit With No View' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "A Sit With No View"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "A Sit With No View".

ajoutez une note sur : "A Sit With No View"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A Sit With No View".

ajoutez un commentaire sur : "A Sit With No View"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A Sit With No View".

Klarinetthor › jeudi 11 janvier 2018 - 04:24  message privé !  Klarinetthor est en ligne !

ah oui, cette reprise d'Another Day, j'en frissonne encore aujourd'hui et j'y repense à chaque fois que je passe le pas de cette cave familière du nord-est.

Dioneo › jeudi 11 janvier 2018 - 02:43  message privé !
avatar

Tiens, je la connais comme membre de Konki Duet, oui. Qui a vraiment sont charme. Pas comme dans "Oh, elles sont charmantes" mais comme dans "Ah ça c'est cool-cool et j'aime". Et comme membre de Strasbourg. Qui a son charme. Pas comme dans "Oh, ils sont charmants" mais comme dans "Ah ça, c'est cool-pas cool et j'aime". Je crois bien qu'il va falloir que j'écoute ce disque solo, du coup.