Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDer Dènkèr › Erlösung Tot

Der Dènkèr › Erlösung Tot

cdr | 9 titres

  • 1 Intro
  • 2 Geheimes Flüstern
  • 3 Sitz an meinem Grab
  • 4 Seelenschmerz
  • 5 Erlösung
  • 6 Gedanken Verlust
  • 7 Die Seele
  • 8 Ende der Zeit
  • 9 Outro

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

chronique

Je n’ai jamais considéré qu’il était primordial d’être un (bon) musicien pour faire un disque; tant de gens sans formation ayant à peine touché un instrument ou chantant faux me touchent de par leur art. Par contre, quand on ne possède pas la moindre oreille musicale, mieux vaudrait peut-être s’abstenir. Der Dènkèr (ouaich, avé les assens) se réclamant du ‘Neuen Deutschen Todeskunst’ n’y avaient sans doute pas pensé en se formant en 2017. Et moi, comme un gros blaireau soucieux de donner sa chance à un jeune projet que je rêvais à l’ombre des Goethes Erben, Misanthrope, Relatives Menschsein, je me retrouve avec cette chose qui ressemble à un cd de musique. Ca démarre très mal avec l’intro, des notes de Bontempi avec un vague beat complètement en décalage mais passons, peut-être que c’est la touche avant-garde pour déstabiliser l’auditeur. Pour la suite, on va la faire simple, c’est un peu comme si les mecs avaient repris des bandes où le petit cousin Mateo (avec un seul T) du haut de ses huit ans (pour pas être trop vache quand même) qui n’a jamais touché un instrument de sa vie, s’amuse à improviser de ses doigts gourds et maladroits sur les grosses touches de l’orgue de Tonton Dieter. Là-dessus, ils chuchotent des machins sur la mort en allemand avec plein de réverb’ pour donner un effet trop dark…Des fois, merde, pas de bol, voilà le métronome qui s’enclenche tout seul et ça enregistre et les gus ne s’en aperçoivent pas tout de suite. Pris dans la frénésie créatrice, ils oublient d’effacer. Comme toute la réverb’ est prise pour la voix, il n’en reste plus pour le Bontempi. Si le premier véritable morceau, ‘Geihemes Flüstern’, s’écoute aisément, le parti pris, en plus du reste, de ne balancer presque aucun rythme, aucune structure, rend vite le bidule ultra ennuyeux, monocrode, en plus d’être complètement bancal musicalement (‘Gedanklen verlust’ est un joyaux du genre; comment enregistrer sans s’écouter les uns les autres, avec des boules quiès et des moufles aux mains). A côté, les albums de Burzum en taule sont de vrais chefs-d’oeuvre. Ca pue tellement le sketch qu’on en a honte pour le groupe. Continuez à vous photographier la nuit près des tombes et laisser tomber ces pauvres studios d’enregistrement (?) qui ne vous on rien fait, surtout que le petit cousin Mateo n’est pas crédité…

note       Publiée le dimanche 26 janvier 2020

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Erlösung Tot' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Erlösung Tot"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Erlösung Tot".

ajoutez une note sur : "Erlösung Tot"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Erlösung Tot".

ajoutez un commentaire sur : "Erlösung Tot"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Erlösung Tot".