Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHexen Holocaust › Heretical dreadful orgies

Hexen Holocaust › Heretical dreadful orgies

cd | 5 titres | 18:50 min

  • 1 Coven whores in rapture [00:58]
  • 2 Syzygial deathmass [04:23]
  • 3 Impending solstice of blasphemy [06:17]
  • 4 Carnal feast of the dead ram [04:51]
  • 5 The black vomit [reprise de Sarcófago] [02:21]

enregistrement

Enregistré en janvier 2017

line up

Exekvtion (chant), DPR (guitares), Reido (guitares), CDRK (basse), RMN (batterie)

remarques

limité à 500 ex.

chronique

Hexen Holocaust est une jeune formation parisienne comprenant des membres notamment de Necroblood ou Osculum Infame. Rien qu'à voir la pochette de Chris Moyen en noir et blanc avec logo rouge, on sait qu'on a affaire à du gros black/death metal putride et bien crade. Sans même avoir rien écouté d'eux, on sait exactement à quoi s'attendre, on sait qu'on ne sera pas trompé sur la marchandise ! Cet "Heretical dreadful orgies" représente leur première sortie, un mini-CD avec une intro sous forme d'incantations, trois compositions et une reprise de Sarcofago pour 20 minutes de musique. Le groupe ne brille pas par son originalité vous l'aurez compris, mais en même temps ce n'est pas le but recherché. Non, ici, on est en face d'un groupe qui voue un culte au metal de la mort tel qu'il se doit d'être joué, sans compromission avec un son à la fois ample mais crade, très typé années 90. Oui, ici, on est en plein cliché mais assumé et en même temps, ceux qui seront attirés par ce groupe ne recherchent rien d'autres. Les trois compositions originales sont basées sur des riffs destructeurs sur une rythmique sachant se diversifier (mention particulière aux parties lourdes de "Syzygial deathmass"), mais toujours avec cette volonté de célébrer le Malin de la meilleure des manières. Le chant est particulièrement bon, à la fois profond, d'outre-tombe (forcément !) mais aussi rauque donnant un côté encore plus crade à l'ensemble, même s'il est un peu sous-mixé, à bon escient, par rapport aux instruments. On a aussi droit à quelques solos de guitares alignant les notes à la vitesse de la lumière du meilleur effet. La réussite du disque, au-delà même du son et de l'atmosphère dégagée, se situe au niveau des riffs vraiment accrocheurs. On n'est pas ici dans du blasting black metal à fond les ballons, mais plutôt un metal à l'ancienne, bien malsain qui varie bien son style même si la base reste forcément bien brutale et primaire. Bref, vous l'aurez compris, chez Hexen Holocaust, le raffinement n'a pas sa place. Ici c'est bestial, primaire, sale, à la gloire du Malin et de toute cette scène black/death metal d'il y a 20 ans. Du bon boulot ! J'attends l'album maintenant !

note       Publiée le dimanche 22 octobre 2017

partagez 'Heretical dreadful orgies' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Heretical dreadful orgies"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Heretical dreadful orgies".

ajoutez une note sur : "Heretical dreadful orgies"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Heretical dreadful orgies".

ajoutez un commentaire sur : "Heretical dreadful orgies"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Heretical dreadful orgies".