Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBazalt › Resilience

Bazalt › Resilience

cd | 10 titres

  • 1 Resilience
  • 2 Heal
  • 3 Prelude
  • 4 Day Of The Wicked
  • 5 Wounds
  • 6 Masquerade
  • 7 Festival
  • 8 Forge
  • 9 Brainlapse
  • 10 Festival (Version)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Valerio Lovecchio (guitare, basse, programmation), Emiliana Voltarel (synthé, programmation, sampling)

Musiciens additionnels : Patrizia Tranchina (chant), Rosetta Garri (chant), Ago Giordano (chant), Christian Celsi (chant)

chronique

Il faut reconnaître que Valerio Lovecchio a signé pas mal de bonnes choses sur son label Swiss Dark Nights mais mon préféré reste quand même son propre groupe, Yabanci. Celui-ci enterré, célébrons la naissance du nouveau, Bazalt (on y retrouve d’ailleurs, outre Valerio à la guitare, Emiliana au clavier). Derrière le micro, plusieurs invités et pas des moindres puisque se succèdent Patricia Tranchina (Jeunesse d’Ivoire, Ivories), Rosetta Garri (The Spiritual Bat) pour les femmes et Ago Giordano (Geometric Vision), Chris Celsei (The Stompcrash) pour les hommes…Presque un super groupe du label en quelque sorte. Musicalement, nous avons affaire à du gothic rock mais version 90’s (Rosetta Stone, Vendemmian, Children on Stun…) affectionnant une production froide et cristalline, encore que les vocaux et leur fougue épicent cette impression d’une touche old school organique et délectable. La grande force du projet, c’est son talent à livrer des mélodies imparables (‘Masquerade’, ‘Heal’, ‘Forge’…), on devine une certaine expérience au compteur. Les atmosphères sont bonnes également, oscillant entre impression souterraine (le chant) et glace de surface. Peut-être eut-on pu souhaiter très légèrement plus de punch pour une boîte à rythmes pourtant efficacement programmée mais rien de bien grave au final. A l’heure où grand nombre de formations purement gothique rock durcissent le son, il est agréable de retrouver ce feeling hanté tellement en vogue dans les 90’s, surtout quand, comme avec Bazalt, le groupe injecte sa touche personnelle. Un disque volcanique et charbonneux à l’image de sa pochette.

note       Publiée le jeudi 31 août 2017

partagez 'Resilience' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Resilience"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Resilience".

ajoutez une note sur : "Resilience"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Resilience".

ajoutez un commentaire sur : "Resilience"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Resilience".