Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFForthcoming Fire › Ekhnaton

Forthcoming Fire › Ekhnaton

cd | 12 titres

  • 1 The termites pride
  • 2 Raise your wings like fire
  • 3 The torment cross
  • 4 T.fender
  • 5 (sweet little) King child
  • 6 Feuer
  • 7 My way back home
  • 8 (the free speech of) Flaming enlightment
  • 9 (electri)City of Heliopolis
  • 10 Longing for light
  • 11 Darkness came across the ocean (in the heat of the summer)
  • 12 Ekhnaton (return back home)

enregistrement

Rock-city Studios, Udenheim, Allemagne, janvier 1992

line up

Jay Kay (chant), Bern Hard (programmation, claviers), G.Dorn (basse), Lars Wehr (guitares)

chronique

Lorsque l'on considère le combo d'indus martial symphonique Von Thronstahl et son sulfureux et controversé leader, Josef K., on pourrait être à mille lieux d'imaginer que le groupe goth Forthcoming Fire en était la lointaine genèse, et pourtant...Eloigné de toute imagerie militaire, Josef, alors baptisé Jay Kay n'était pour l'heure qu'un goth traditionnel aux longs cheveux et tout de noir vêtu. Pourtant d'emblée, la thématique de sa formation se démarque de celle de beaucoup de ses collègues. Si les textes ne sont absolument pas politisés, ils révèlent en revanche une réflexion sociale sur le monde, les sociétés, l'écologie, le sort des minorités, l'avenir...le tout exprimé de manière symbolique, presque sur le ton du Livre de l'Apocalypse dans la Bible. Le symbole omniprésent est le feu, à la fois instrument de destruction mais aussi de purification, de lumière et d'espoir. Nul hasard donc sur le choix de Ekhnaton, pharaon égyptien qui avait souhaité introduire en son pays une religion monothéiste en un culte à Aton, le disque solaire. Lorsque l'on connaît l'admiration de Jay Kay pour les textes de Jim Morrison, l'ensemble n'en prend que plus de sens. Musicalement, les Forthcoming Fire pratiquent un rock gothique dynamique, savante combinaison d'influences Sisters of mercy lointaines, d'une touche d'électronique, et d'une bonne dose de personnalité propre. Si une grande partie des morceaux se construit sur une rythmique rapide, lourde, accompagnée de guitares pêchues et de clavier pour renforcer l'aspect mélodique, certains se distinguent par une approche atmosphérique plus marquée, ainsi le superbe 'Torment cross', véritable marche médiévale épique, le lent et malsain 'Flaming enlightment' avec son étrange incantation au vocoder sur le refrain ou 'Ekhnaton', sombre et envoûtant avec ses nappes de didjeridoo. L'élément à souligner d'emblée est l'extraordinaire talent mélodique du groupe qui signe là des pièces à la fois immédiates mais également d'une grande profondeur, aux arrangements soignés et subtils. Autre élément central, le chant de Jay Kay dont la voix riche et profonde mène magistralement le tout, alternant entre émotion, tristesse, colère, sensualité. Pour un premier disque, c'est un coup de maître, probablement sous-estimé selon moi.

note       Publiée le samedi 20 novembre 2004

partagez 'Ekhnaton' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Ekhnaton"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Ekhnaton".

ajoutez une note sur : "Ekhnaton"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ekhnaton".

ajoutez un commentaire sur : "Ekhnaton"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ekhnaton".

Astralgeist › lundi 13 février 2006 - 14:03  message privé !
Ce disque est fabuleux: il a une force assez extraordinaire, un feeling envoûtant, des mélodies imparables. Ce qui est déconcertant, c'est la facilité qu'à le groupe a composer des tubes en puissance: The termites pride, My way back home sont les exemples les plus frappants. A noter aussi la richesse de la voix de Jay Kay, qui survole tout les titres admirablement. Un disque à chaudement recommander..
Note donnée au disque :       
taliesin › dimanche 21 novembre 2004 - 19:39  message privé !
J'ai toujours trouvé ce disque un peu bizarre, intrigant... Je ne sais pas vraiment en quoi, je n'arrive pas à mettre le doigt dessus... D'un autre côté, c'est le seul album de 'Forthcoming fire' que je connaisse; je devrais peut-être m'intéresser aux autres de leurs productions.
Note donnée au disque :