Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSworn Enemy › The Beginning of the End

Sworn Enemy › The Beginning of the End

cd | 11 titres | 48:56 min

  • 1 Forgotten [02:44]
  • 2 Scared of the Unknown [03:40]
  • 3 The Beginning of the End [03:20]
  • 4 Save Your Breath [04:05]
  • 5 Absorb the Lies [03:16]
  • 6 All I Have [03:37]
  • 7 We Hate [02:57]
  • 8 No Second Chances [02:09]
  • 9 After the Fall [02:53]
  • 10 Here Today [03:34]
  • 11 Weight of the World [16:41]

enregistrement

Produit par Tim Lambesis. Mixé par Zeuss au Planet-Z Recording, Hadley, Massachusetts. Enregistré par Steve Russell au Big Fish Studios, Encinitas, Californie. Masterisé par Alan Douches au West West Side Music.

line up

Sal Lococo (voix), Lorenzo Antonucci (guitare), Paul Antignani (batterie), Jamin Hunt (basse)

Musiciens additionnels : Tim Lambesis (voix [9])

remarques

Sorti en cd et vinyle.

chronique

Salut. Je reviens de vacances. J’ai des souvenirs plein la tête, du soleil plein les épaules et quand je vois toutes ces gueules de flans qui s’agglutinent autour de mon champ de vision de rentrée des classes je commence à ronchonner, je fais la tronche, je bougonne, ça bouillonne et il y a comme une énergie bien bourrine contenue par la douceur de certains climats qui se met à exploser. C'est à ce moment là que je m’écoute du metalcore. Bon, OK, y a le bon, y a le mauvais, on connait la rengaine maintenant, mais on en oublie une de catégorie : celle dite « pratique ». Sworn Enemy, tel un Slayer, une tronçonneuse, un Integrity ou tout simplement un sac de sable voire la tronche de votre voisin a des finalités pratiques : expulser toute la merde sagement accumulée sous les voiles de la bonne humeur, de la sociabilité, du bon esprit ! Ici, on est sagement dans les clous d’un thrash très hardcorisé, très moshisé, très brutal, très policé quant aux règles de breakdowns quand il faut, de solos du démon évil avec un é, un son de tupperware en titane (putain cette double grosse caisse, on dirait mon rectum quand j’ai trop bouffé de flageolet. Pout. Pout. Poutipout, putain !) ; on est sagement dans une vision apocalyptique de la société ; on lit « The Walking Dead », on se détend au bord de son étang privé au bord duquel on va s’entrainer au tir de fusil automatique. ON est à la fraiche si vous voulez ? On est, du coup, paré pour la rentrée, de mauvaise humeur, pas content, hypocrite et bourrin. Comme d’habitude j’ai envie de dire. Tout à fait mon cher Clococlocclococlo. Lococo. Même si, quand même, faut bien l'avouer, le metalcore c'est un peu, un petit peu, parfois, bien monotone. Mais parfait pour faire des pompes.

note       Publiée le dimanche 20 août 2017

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

partagez 'The Beginning of the End' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Beginning of the End"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Beginning of the End".

ajoutez une note sur : "The Beginning of the End"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Beginning of the End".

ajoutez un commentaire sur : "The Beginning of the End"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Beginning of the End".