Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCentinex › Reborn through flames

Centinex › Reborn through flames

8 titres - 40:14 min

  • 1/ Embraced by moonlight
  • 2/ Resurrected
  • 3/ Summon the golden twilight
  • 4/ The beauty of malice
  • 5/ Under the guillotine (Kreator cover)
  • 6/ Through celestial gates
  • 7/ Molested
  • 8/ In the arch of serenity

enregistrement

Sunlight studios, janvier 1998.

line up

Martin Schulman (basse), Andreas Evaldsson (guitares), Kenneth Wildund (guitares), Mattias Lamppu (chant).

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
dark/death metal

Ahlàlà Repulse records, çà c'était un label tenu par des gens qui avaient du goût en matière de death metal... Et signer Centinex, c'est comme qui dirait la petite cerise sur le gateau ! Un groupe qui est là depuis le début, qui a bien évolué tout en restant fidèle à son style de prédilection : le death metal ! Le cru 1998 est d'ailleurs assez particulier. en effet, à cette époque, le combo suédois n'avait pas de batteur. On se retrouve donc avec une bonne vieille boite à rythme en guise de rythmique. Inutile que même si celle-ci est superbement bien foutue et "crédible", cela fait quand même bizarre ! Surtout pour du death. Enfin, du death metal c'est vite dit... Sur ce "Reborn through flames" on ne peut pas dire qu'ils jouent dans la veine strictement old school à laquelle on pourrait s'attendre. Ils se décrivent comme du "dark swedish death", et si le nom prête à sourire, il faut bien avouer que c'est assez juste. Les riffs sonnent bien plus mélodiques qu'agressifs (à rapprocher de Dissection pour la forme), le rythme n'est pas super élevé, même si l'on retrouve cette rythmique speed si chère au death old school, et l'ensemble forme une masse dark/death finalement bien plus mélodique qu'elle n'y parait. Si je devais d'ailleurs comparer ce disque à d'autres groupes, je balancerai les noms Amon amarth et Sacramentum... Quant au niveau global, il se situe toujours dans une excellente moyenne, sans toute fois vraiment décoller. Centinex a cette faculté d'apparaître toujours inspiré et c'est le cas ici : rien n'apparaît redondant, les riffs tremolo restent dans la tête, le chant est bien comme il faut (sans atteindre l'excellence de son successeur), bref l'archétype du bon disque. et c'est ma foi ce sur quoi je finirai ; "Reborn through flames" est un bon disque qui aurait vraiment mérité un batteur véritable. Les amateurs de "swedish death" doivent vraiment jeter une oreille sur ce groupe...

note       Publiée le lundi 31 mai 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Reborn through flames".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Reborn through flames".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Reborn through flames".

empreznor › dimanche 1 avril 2007 - 02:37  message privé !
L'EP Bloodhunt fout vraiment la patate, surtout la fin. Plus violent, ce ne serait plus mélodique. Par contre pour le coté Amon Amarth, je ne trouve pas trop, le riffs sont pas d'orientation viking, mais plutot heavy/trash direction l'autre coté de l'Atlantique.
vargounet › samedi 5 novembre 2005 - 00:33  message privé !
J'ai choppé le réedition Reborn + Bloodhunt ca m'a l'air bien sympa pour l'instant mais un chouilla en dessous du fameux Hellbrigade.