Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSArchie Shepp › Blasé

Archie Shepp › Blasé

  • 1969 - Byg, 529318 (1 vinyle)

cd | 5 titres | 41:07 min

  • 1 My Angel [10:11]
  • 2 Blasé [10:27]
  • 3 There is a Balm in Gilead [5:59]
  • 4 Sophisticated Lady [5:13]
  • 5 Touareg [9:17]

enregistrement

Studios Davout, Paris, France, 16 août 1969

line up

Lester Bowie (trompette), Dave Burrell (piano), Chicago Beau (harmonica), Malachi Favors (contrebasse), Julio Finn (harmonica), Philly Joe Jones (batterie), Jeanne Lee (chant), Archie Shepp (saxophone ténor)

remarques

En 2000, le label Charly a réédité ce disque sous format double cd incluant comme deuxième disque le "Live at the Pan-African Festival".

chronique

Styles
jazz
blues
Styles personnels
free jazz > negro spiritual

6/6. Sans discussion possible. "Blasé" est un monument de noirceur. Un feeling énorme. Un blues, ce blues ancestral, qui vous attaque aux tripes, capable de s'immiscer dans n'importe quel véhicule musical afin de vous toucher juste là où ça fait mal. D'accord, il y a deux harmonicistes sur ce disque, Julio Finn et Chicago Beau, des noms qui ne trompent pas. Mais excepté le désabusé "My Angel", en ouverture, qui colle d'emblée à l'esthétique évoquée plus haut, les quatre autres titres de cet album intemporel sont d'une force, d'une profondeur, et en même temps d'une telle dignité qu'il est, à mon humble avis, presqu'impossible d'y résister si l'on reste toutefois sensible à ce discours et aux vibrations qui le parcourent. "Blasé" s'offre à vous comme une énorme déchirure, une blessure. Quelque chose est irrémédiablement cassé. Brisé. Plus rien ne sera comme avant. Jeanne Lee chante : "Blasé... You shot your sperm into me". Les notes de piano collent aux mots et s'éparpillent dans la pièce. Il fait lourd, intenable. On ne sait plus trop où poser son regard. Ce sentiment de fatalité pèse donc de tout son poids sur les quarante minutes de cet album. Un sentiment de fatalité, disais-je, mais qui n'amène pas, comme on aurait tort de le croire, à un repli sur soi. Non. Au contraire ; on est gonflé à bloc. Nourri de cette expérience, de cette souffrance qui nous écorche le coeur à chaque battement, on est prêt à regarder l'avenir et son horizon incertain, les mâchoires bien serrées, les poumons emplis d'oxygène, imperturbable. "Blasé" chante le regret d'un passé surlequel on ne peut plus revenir. Mais il regarde aussi fièrement vers un avenir qu'il sait être la résultante de cette amertume accumulée. Une rage contenue et transformée en énergie positive qui ne craint pas de se frotter aux embûches à venir. Archie Shepp incarne à ce moment précis tout le malaise d'un peuple, son peuple. Avec justesse, clairvoyance et ce qu'il faut d'orgueil pour pouvoir s'assurer qu'on ne les y reprendra plus.

note       Publiée le samedi 1 novembre 2003

partagez 'Blasé' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Blasé"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Blasé".

ajoutez une note sur : "Blasé"

Note moyenne :        28 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blasé".

ajoutez un commentaire sur : "Blasé"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blasé".

Jean Pierre Moko › mardi 29 août 2017 - 10:58  message privé !

Effectivement, BYG en force. Et ce "Blasé" est très puissant

Klarinetthor › mercredi 25 janvier 2017 - 19:34  message privé !

On a pas trop parlé du deces de Georgakarakos de BYG, qui en a produit un paquet. C'est quand meme un des labels francais les plus en vue, a l'époque.

Rastignac › lundi 12 décembre 2016 - 17:21  message privé !
avatar

Restez dans le topic de cet album messieurs siouplait, ça serait cool pour Archie Shepp. Sinon, ouvrez un topic "pour ou contre (insérer un machin ici)" dans le forum. Ou la crypte tiens ouais. Ou ailleurs carrément. Reddit. Facebook. Commentaires de "Le Monde". Ou au bar.

Sinon, cet album est lugubrissime. Découvert ici il y a un bail.

Note donnée au disque :       
nicola › lundi 12 décembre 2016 - 17:00  message privé !

D’une, le propos de Nekfeu était de foutre le feu à Charlie hebdo, de deux, je ne vois pas de quoi ni de qui tu causes à propos de liberté d’expression.

No background › lundi 12 décembre 2016 - 15:03  message privé !

Il y a 10 ans, il a collaboré avec Rocé sur le morceau "Seul". Il doit donc avoir ses entrées dans le rap français également. Je ne sais pas qui est Nekfeu, mais le mouvement "je suis Charlie" m'avait bien gavé à l'époque (adopter des lois liberticides au nom de la liberté d'expression c'était quand même grand...).