Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEva O Halo Experience › Demons fall for angel's kiss

Eva O Halo Experience › Demons fall for angel's kiss

cd • 13 titres

  • 1Day Dreamer
  • 2Children Of the light
  • 3Angel of earth
  • 4Angel Of fire
  • 5For The Angels 1
  • 6Take a Jesus
  • 7Angel of Death
  • 8Universal Trip
  • 9For the Angels 2
  • 10Souls that save
  • 11Power of hope
  • 12Unveil
  • 13For The Angels 3

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Forth Street Recording, Santa Monica, Californie, USA. Produit par Johnny Indovina

line up

Eva O (chant, guitare), Paris (clavier, orgue, piano), Steve Caton (guitare), Johnny Indovina (guitare sèche, basse, percussions, choeurs), E.J. Eriksson (batterie, percussions), Estefan Bravo (choeurs), Jim Wirt (basse)

remarques

chronique

Lucifer, l’ange déchu, le porteur de lumière…Démons, êtres célestes, qu’est-ce qui les différencie réellement ? Eva O, elle, semble osciller entre les deux au gré des aléas de sa vie. Alors qu’elle va enregistrer son second opus solo prévu sous le titre ‘Angels fall for a démons kiss’, la chanteuse effectue des recherches, considère les choses selon différentes perspectives bien/mal qui la conduiront à embrasser la foi chrétienne modifiant du coup l’intitulé initial. Produit par Johnny Indovina (Human Drama), ce disque s’avère le plus ‘calme’ et le ‘moins torturé’ de sa carrière (tout est bien entendu relatif); il s’agit également d’un disque exigeant dans son écriture. Il faut le dire, bien qu’issue comme beaucoup du terreau punk de Los Angeles, Eva est une excellente guitariste et une musicienne intransigeante, son disque se révèle extrêmement travaillé, peu linéaire quant aux structures dans une recherche perpétuelle d’ambiance collant au mieux à ses propres combats intérieurs. Sans qu’on puisse parler d’influences progressives, les chansons connaissent des pics d’intensité, des ponts méditatifs, des passages désespérés aussi bien qu’apaisés. N’imaginez pas un disque acoustique pour autant, il est simplement moins rêche, plus dépouillé, retenu dans ses orchestrations. Le meilleur exemple demeure peut-être la version de ‘Children of the light’, comparez la avec celle des Super Heroines, vous saisirez. Des pièces telles que ‘Take a Jesus’ incarnent merveilleusement les tourments et la quête de lumière de Eva O avec des passages tendus et d’autres limites paisibles. A l’image de ‘Ride the madness’ mais en beaucoup moins sombre, ‘Demons fall for an angles kiss’ supposé incarner la période chrétienne de l’artiste témoigne pourtant que rien n’est simple et nul ne sera étonné d’apprendre qu’aujourd’hui elle a renoncé à sa foi. On sent bien la quête de lumière sincère (‘Universal trip’) mais elle revêt de par trop la forme d’un auto-exorcisme pour qu’on parvienne à croire que l’enfer sera laissé derrière. Cette tension peut-être involontaire, cette lutte faussement manichéenne, participent justement au climat particulier du disque, au final très gothique, dans un effort de changement plus que de rupture. Difficile de se libérer de son obscurité intérieure mais le propre d’une oeuvre d’art n’est-il pas son ambiguïté, sa part d’ombre et de lueur ? Cet album fonctionne un peu comme un Yin and Yang dans lequel on devine que les hiérarchies des anges ne sont peut-être pas si fondamentalement divergentes de celle des démons…Revient en tête l’image de Lucifer, le porteur de lumière et l’on se dit alors que peut importe que le diable tombe amoureux de l’ange ou l’inverse…’Amor omnia vincit’

note       Publiée le mercredi 26 juillet 2017

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Demons fall for angel's kiss".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Demons fall for angel's kiss".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Demons fall for angel's kiss".