Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSErik Satie (1866-1925) › Satie Slowly

Erik Satie (1866-1925) › Satie Slowly

cd | 9 titres | 61:23 min

  • 1 Ogive I [04:13]
  • 2 Ogive II [06:36]
  • 3 Ogive III [04:02]
  • 4 Ogive IV [05:28]
  • 5 Gnossienne No. 1 [10:05]
  • 6 The Feast Given by the Norman Knights to Honour a Young Girl [04:16]
  • 7 First Prelude of the Nazarene [08:17]
  • 8 Second Prelude of the Nazarene [05:20]
  • 9 The Gothic Dances [13:06]

cd | 8 titres | 46:22 min

  • 1 First Gymnopédie [04:24]
  • 2 Second Gymnopédie [03:38]
  • 3 Third Gymnopédie [03:19]
  • 4 First Fanfare of the Rose+Cross: Air of the Order [06:36]
  • 5 Second Fanfare of the Rose+Cross - Air of the Grand Master [08:01]
  • 6 Third Fanfare of the Rose+Cross - Air of the Head Prior [04:35]
  • 7 Chorales [12:01]
  • 8 Empire's Diva [03:48]

enregistrement

Pas d'info d'enregistrement.

line up

Philip Corner (piano)

chronique

"Satie Slowly". Une énième interprétation de morceaux choisis du compositeur honfleurais qui affiche en deux mots sa visée presque légitimée par une lointaine semblance phonétique. Immédiatement, on décèle une once de filouterie derrière le sourire de Philip Corner. Ce chef d'orchestre et pianiste de musique contemporaine ne pousserait-il pas encore plus loin le prétendu vice de son collègue Reinbert de Leeuw, lequel s'évertuait déjà à ralentir la cadence des Gnossiennes vingt ans plus tôt ? Ici, chaque note prend effectivement le temps d'épuiser son timbre pour mieux le coucher sur son propre îlot. Ces lentes vagues éparses, esseulant parfois la mélodie, s'étirent de plus belle jusqu'à occuper deux disques sans effort et parfois doubler la durée des partitions. Gare à ne pas tomber dans la musique d'ameublement ! Les Ogives n'auront jamais autant sonné comme des berceaux. Les marteaux de la Gnossienne conservent un fla caractéristique, mais leur lente frappe tendrait presque à glorifier ces menues compositions avec toute l'emphase d'un neurasthénique. Par bonheur, l'interprète lâche du lest sur les Gymnopédies et fait briller les neuf Danses Gothiques pour le plus grand calme de l'âme. S'il faut éviter toute exaltation religieuse, Corner nous fait aussi entendre une ravissante version des trois airs rosicruciens à la beauté mystique. On ne peut donc remettre en cause sa maîtrise du sujet ; en revanche, quid du fond ? En 1984, le jazz de pointe du Vienna Art Orchestra pillait amoureusement jusqu'aux Vexations de notre énigmatique Erik. Alors, il faut bien l'admettre – quitte à faire la fine bouche – aujourd'hui, la redécouverte engourdie de ces œuvres au piano solo peut laisser l’amateur un peu sur sa faim.

note       Publiée le vendredi 11 novembre 2016

partagez 'Satie Slowly' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Satie Slowly"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Satie Slowly".

ajoutez une note sur : "Satie Slowly"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Satie Slowly".

ajoutez un commentaire sur : "Satie Slowly"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Satie Slowly".

DukeOfPrunes › vendredi 11 novembre 2016 - 11:31  message privé !
avatar

Non, pas un gros fail. Choix d’œuvres différent voire adapté à son concept, belle maîtrise des espaces et des silences !

Note donnée au disque :       
saïmone › vendredi 11 novembre 2016 - 10:29  message privé !
avatar

Oui, gros fail sur lequel tu es étrangement sympa ! Pourquoi vouloir passer après Reinbert de Leeuw ??? Surenchérir ? Mon Dieu, quel malentendu...

Note donnée au disque :