Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKommunity FK › Thee image and thee myth

Kommunity FK › Thee image and thee myth

cd • 10 titres

  • 1She's ov mystery echoes (intro theme)
  • 2Dumb FK
  • 3Numb nutz
  • 4Fking death dealerz
  • 5Dreamz for a better world
  • 6Doll ov thee undead
  • 7Thee new tribe
  • 8Thee silver star
  • 9With one star in sight
  • 10She's ov mystery echoes (haunted vocal outro theme)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Thee Vision & Thee Voice studios, USA

line up

Patrick Mata (chant, instruments, programmation), Sherry Rubber (instruments)

remarques

chronique

Je ne sais pas trop comment Patrick Mata gagne sa vie mais il est peu évident de capter sa logique de gestion de carrière en ce qui concerne Kommunity FK: deux albums, un silence de vingt-cinq ans, un retour avec un album puis six ans après, un second. Plus déstabilisante encore, sa manière de les agencer, ces nouveaux enregistrements. Certes, le groupe avait toujours développé une touche expérimentale absente des premières formations deathrock mais avec ‘La santissima muerte’, il s’était lâché avec des influences indus et electro. C’est aussi le cas ici, après une brève intro instrumentale à la guitare sèche, ‘Dumb FK’ lance un ton étrange avec tapissage electro, boîte à rythmes étouffée, une voix sensuelle mais mixée très en avant. La première impression dégagée est plutôt amateur; vraiment bizarre, cet agencement. ’Numb nutz’ sonne plus cohérent avec ses ambiances trip hop trop rapides version ténèbres sur le couplet et un refrain renouant légèrement avec le deathrock. A ceci près que le mixage me déstabilise toujours un brin mais l’ambiance est excellente. ‘Fking death dealerz’ me replonge dans cette drôle d’impression d’amateurisme, tout paraît mélangé à la diable: breakbeats dans le lointain, chant caracolant dans toutes les directions, trop en arrière cette fois, guitare et sonorités electro réunies en un bloc confus, étouffé…De quoi douter. Tout l’inverse de la chanson d’après plus ouvertement deathrock et surtout nettement plus soigneusement arrangée. Une direction à laquelle le combo paraît se tenir pour la suite, sans perdre le goût du travail sur les ambiances, un peu à la manière d’un Nine Inch Nails goth (‘Doll ov the undead’, ‘Thee silver star’). Même si j’estime que les effets sur le chant n’étaient pas nécessaires, je dois avouer que ‘The new tribe’ me ravit avec sa tension générée par un lit de guitares agressives et les beats comme des coups de fouet. Moins convainquant, ‘With one star in sight’, certes très expérimental, mais qui me laisse de glace notamment en raison de sa production low-fi pas franchement bandante. Outro acoustique claire en opposition reprenant le thème de d’ouverture…J’en reste un peu comme deux ronds de flan. Que penser de ce disque ? Audacieux ou totalement décousu ? Sincère ou bordélique ? Quelques moments forts au compteur, c’est certain, mais un sacré goût d’inachevé dans la bouche malgré tout…

note       Publiée le mardi 4 octobre 2016

Dans le même esprit, Shelleyan aka Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Thee image and thee myth".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Thee image and thee myth".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Thee image and thee myth".