Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDividing Lines › Wednesday/6PM

Dividing Lines › Wednesday/6PM

lp • 11 titres

  • 1Tell Me A Story
  • 2Resignation
  • 3Take Me Home
  • 4Cassandra's Ballet
  • 5House Of Sugar
  • 6Self Destruction
  • 7Running In Circles
  • 8I Am Afraid
  • 9Useless
  • 10Friends
  • 11The Last Sip

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Marie (chant), Micha (guitares), Erich (bass, choeurs), Sascha (batterie), Woody (clavier)

remarques

chronique

‘Dividing lines’, ouais, divisé, mon avis à leur propos l'est quelque peu. J’exagère un chouia dans le dramatique, je vais débuter par un paquet d’éloges à leur sujet, ce sont de bons musiciens, les chansons sont bien écrites, variées dans les structures, mêlant influences post punk goth, deathrock, avec une petite touche indie obscure, jouant sur des alternances de tension et d’électricité, la production est efficace…Que du prometteur et effectivement ce groupe de Leipzig l’est. J’écoute leur album avec plaisir et pourtant, je peine à accrocher à 100% : ça se joue à trois fois rien mais ça fait la différence. La chanteuse connaît son boulot, rien à lui reprocher, mais je trouve son chant trop lisse, pas assez émotionnel, un peu comme si l’on comparaît les vocaux de Anne-Marie Hurst sur Ghost Dance et Skeletal Family, vous comprenez ? C’est d’autant plus rageant que ce premier essai contient de belles pièces (‘Cassandra’s ballet’ en étant le must à mon avis mais d’autres se distinguent, ainsi ‘Self destruction’, ‘House of sugar’...); la rythmique bien mise en valeur assure avec une basse marquée, les parties de guitare qui louchent vers le deathrock sonnent franchement bien, quant aux discrets ajouts du clavier, ils sont parfaitement dosés. Impossible pourtant de ne pas rester légèrement sur ma faim, tant ces structures appellent un abandon émotionnel total, une tentation d’extrême qui n’arrive jamais complètement. Encore une fois, impossible de me défouler sur Marie qui se donne avec sincérité mais il me manque une touche plus libérée peut-être, moins propre, moins générique mélodiquement qui me permettrai de la rejoindre totalement dans le feeling. Frustration. Pas au point de vous déconseiller ce disque qui constitue un essai fort prometteur et augure de belles choses pour nos Allemands et j’avoue attendre leur troisième production annoncée pour fin 2016 avec beaucoup d’impatience et de curiosité. J'aurais aimé leur coller un 5, c'est tout.

note       Publiée le jeudi 9 juin 2016

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Wednesday/6PM" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Wednesday/6PM".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Wednesday/6PM".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Wednesday/6PM".