Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAtmosphere › Seven's Travels

Atmosphere › Seven's Travels

cd • 19 titres • 70:31 min

  • 1History
  • 2Trying To Find A Balance
  • 3Bird Sings Why The Caged I Know
  • 4Reflections
  • 5Gotta Lotta Walls
  • 6The Keys to Life vs 15 Minutes
  • 7Apple
  • 8Suicidegirls
  • 9Jason
  • 10Cats Van Bags
  • 11Los Angeles
  • 12Lifter Puller
  • 13Shoes
  • 14National Disgrace
  • 15Denvemolorado
  • 16Liquor Lyle Cool July
  • 17Good Times (Sick Pimpin')
  • 18In My Continental
  • 19Always Coming Back Home To You

line up

Slug (MC), A.N.T. (production)

Musiciens additionnels : Sage Francis (voix), Nate Collis (guitare), ...

remarques

La pochette destinée à servir d'écrin à Seven's Travels était initialement la seconde, mais elle a été changée pour la version blanche, pour éviter de faire mauvais goût étant donné qu'après la post-production et pendant un de leurs concerts à Albuquerque, une fan adolescente du groupe a été abusée et assassinée backstage.

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
alternatif

Atmosphere me sont toujours un peu passé à côté, jusqu'à When Life Gives You Lemons... Slug, c'est un peu un Sage Francis anorexique, pour moi, niveau flow et personnalité j'ai toujours préféré le second, quitte à me farcir du hip-hop de blanc intellectuel nouveau millénaire. Et cet album d'Atmosphere (ce blase qui pue la défaite, quand même) m'a toujours prodigieusement agaçé pour ses promesses glorieusement non tenues. Il est aux trois-quarts d'une pénible absence de matière et de poids, rempli de brouillons de chansons indie-hop ou pop-rap inconsistantes, torchées désinvoltement comme du mauvais Beck, Slug rappant sur tout ce qui lui passe par la tête et Ant cherchant à varier les prods sans trouver le fil (quelques trucs sympas de ce côté, comme "Lift Her Pull Her" plus smooth et onirique). Mais Seven's Travels contient deux titres que j'ai toujours fait tourner avec plaisir et qui m'empêchent de revendre ce skeud. La seconde piste, et la dernière, précisément. Deux titres pour lesquels ce Atmosphere n'est pas complètement à jeter, ni Slug un MC complètement foireux, pour peu qu'on soit réceptif au geek-hop le plus middle class et au flow à angle droits de ce petit gars. Deux tueries donc : "Trying To Find A Balance", rappé sur du Spooky Tooth et dans la grande tradition des morceaux de hip-hop qui sondent le pourquoi de cette musique et qui restent intemporels tout en s'inscrivant dans la suite des maîtres (citations respectueuses des darons, de KRS comme de Cube) et "Always Coming Back To You", entame sur quote de Mobb Deep puis fugue mélancolique sur une instru folk, rendant hommage à son bled d'origine, qui termine le skeud sur une note touchante... même si Slug peut pas s'empêcher de flinguer cette saveur finale en scotchant un titre typé g-funk rammolli derrière et complètement inutile - même si les lyrics poursuivent le big up à son fief. Hormis ces deux beautés donc : vide relatif, faces B et absence de points d'accroche... faiblesse... Alors les trois-quarts et demi de Seven's Travels iront où ils doivent : dans le conduit des toilettes... mmmfff.... Hein ? Qu'est-ce que qui que quoi ? ça résiste ! Oh non, les deux titres pré-cités ont kické la chasse d'eau ; aaaaaargh ! Sont fortiches quand même, ces indie MC's.

note       Publiée le samedi 29 mars 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Seven's Travels".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Seven's Travels".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Seven's Travels".

Cathedrale › dimanche 30 mars 2014 - 13:07  message privé !

Tiens, je m'écoute beaucoup Sad Clown bad fall, ces derniers temps, ainsi que God Loves Ugly. J'irai jeter une oreille à celui-ci !

Ntnmrn › samedi 29 mars 2014 - 23:36  message privé !
avatar

La deuxième pochette donne quand même plus envie de se pencher sur le disque