Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAmebix › Sonic mass

Amebix › Sonic mass

cd | 10 titres

  • 1 Days
  • 2 Shield wall
  • 3 The messenger
  • 4 God of the grain
  • 5 Visitation
  • 6 Sonic mass part 1
  • 7 Sonic mass part 2
  • 8 Here come the wolf
  • 9 The one
  • 10 Knights of the black sun

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Rock Cottage, Derbyshire et The Lodge Recording Studios, Northampton, Grande-Bretagne. Produit par Roy Mayorga

line up

Roy Mayorga (batterie, clavier), Rob 'The Baron' MIller (chant, basse), Stig C. Miller (guitare)

chronique

Voilà, j'ai effectué un stage de yoga, me suis initié au tai-chi, ai accompli un pèlerinage dans un temple au Tibet, conversé avec Krishna...Acheter le dernier Amebix n'était donc plus un souci car, crétin que je suis, une ou deux écoutes superficielles à sa sortie m'avaient quand même plutôt estomaqué et la gorgée de bière avait eu du mal à descendre. Je m'en veux mais mon goût pour ce groupe a heureusement été plus fort. Toujours la même histoire. Il y a encore dix ans, peu de gens en avaient quoi que ce soit à branler de Amebix alors que les aficionados et certains musiciens éclairés vénéraient l'apport essentiel de ces musiciens ayant quasiment inventé le crust, donne bien vite modifiée grâce aux rééditions judicieuses de Alternative Tentacles. Mais chaque rose à son épine, statut culte équivaut à attentes énormes et dévotion à oeillères, surtout après un si long silence de la part de mecs qui auraient pu claquer d'overdose et de malnutrition quinze fois vu leur mode de vie à la glorieuse époque des squats de Bristol. 'Sonic mass' est un disque déconcertant mais pas tant que ça, il est surtout riche, nuancé, intense et s'éloigne un brin (mais pas complètement) des racines qui ont fait la réputation du combo. L'entrée en matière à elle seule, calme, avec voix, guitare, nappes de clavier, verra l'auditeur écarquiller l'oeil, d'autant plus lorsque les roulements de tambour épiques se lèvent en arrière-plan...Pour mieux se prendre 'Shield wall' dans la gueule avec sa rythmique méchante et roulante et ses remugles metal. Avec 'The messenger', les sourcils peuvent enfin se froncer, c'est du Amebix pur jus, le plus proche de l'influence de Killing Joke (le mimétisme est confondant par instant). Riffs qui taillent dans le gras, rythmique au couteau et le Baron qui dégoise comme s'il défiait les puissances de l'univers. Avec de telles chansons, c'est le travail amorcé sur 'Monolith' qui perdure en poussant les éléments dans une direction plus large. Les musiciens diversifient l'ambiance en truffant le disque de petites touches orientales (l'excellent 'God of the grain'), de samples, de petits bruits, qui renforcent cette impression de bataille entre obscurité et lumière symbolisée par la pochette. On réalise qu'une fois l'épreuve d'initiation passée, 'Sonic Mass', est un grand disque, superbement écrit, un jalon à la croisée des époques, entre bilan et regard vers l'avenir. Les passages acoustiques s'intègrent totalement dans cette vision par leur touche mélancolique et ceux qui n'aimeront pas se jetteront avec avidité sur les titres plus pêchus dont l'intensité leur labourera le cerveau et le coeur. Un petit ovni (comme l'a toujours été le groupe finalement) entre punk, thrash, post punk goth, heavy, nuancé et profond, qui mérite de se laisser apprivoiser.

note       Publiée le dimanche 9 mars 2014

partagez 'Sonic mass' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Sonic mass"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Sonic mass".

ajoutez une note sur : "Sonic mass"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sonic mass".

ajoutez un commentaire sur : "Sonic mass"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sonic mass".

Twilight › mercredi 11 mars 2015 - 23:42  message privé !
avatar

Miam miam miam, je serais plutôt à saliver...

Klarinetthor › mercredi 11 mars 2015 - 23:30  message privé !

le truc qui fait peur ou saliver selon l'angle d'attaque : http://taucross.bandcamp.com/, avec Rob Miller d'Amebix et Michel Langevin de Voivod

eric burden › dimanche 9 mars 2014 - 16:24  message privé !

Ca ma ve demander quelques visites chez krishna pour aimer l'Amebix new school, j'ai bien peur.