Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAmebix › Arise !

Amebix › Arise !

cd • 11 titres

  • 1The moor
  • 2Axeman
  • 3Fear of God
  • 4Largactyl
  • 5Drink and be merry
  • 6Spoils of victory
  • 7Arise !
  • 8Slave
  • 9The darkest hour
  • 10Right to ride
  • 11Beyond the sun

informations

SAM Studios, Bristol, Angleterre, 1985, sauf les morceaux 10 et 11 enregistrés en 1987.

Les titres 10 et 11 sont des bonus par rapport à l'édition originale.

line up

The Baron (chant, basse), Stig (guitare), Spider (batterie), George The Dragon (synthé)

chronique

J'avais laissé Amebix sur leurs 'Spiderlegs recordings', totalement subjugué par leur incroyable mélange de post punk goth tribal à la Killing Joke, d'anarcho-punk glauque et de riffs sauvages ; rien cependant ne me préparait à 'Arise!' Cet album est un concentré brut de noirceur, cohérent du début à la fin, meurtrier dans ses atmosphères. Jello Biafra ne s'y est pas trompé qui a signé ce premier véritable album sur son label. 'The moor' pose l'atmosphère, un feulement de guitare qui s'élève en une brume qui se mue en une sorte de cri hanté, ponctué d'un soubresaut de basse, puis un rythme lent s'installe... La nuit est là, la nuit terrible où l'homme à la hache rôde; 'The axeman' balance la sauce avec son refrain totalement possédé. Les riffs sont puissants, entre l'intensité noire de Killing Joke mais avec des effluves de heavy metal bien plus marquées que sur les compositions précédentes. La rythmique reste fortement marquée par le punk de par sa touche lourde et obscure et ses accélérations brusques ('Largactyl') mais 'Arise!' n'est pas l'album d'une seule atmosphère. 'Drink and be merry' par exemple débute sur un tempo lent, des vocaux plaintifs (qu'on retrouve aussi sur 'Darkest hour') avant d'accélérer et de laisser la voix se charger de rage, 'Spoils of victory' ressemble presque au premier album de Bathory, 'The axeman' a quelque chose de flamboyant tandis que 'Slave' débute sur une rythmique très post punk goth. La constante est l'obscurité absolue qui règne sur ce disque, une noirceur marquée par la basse du 'Baron' et le jeu de guitare rapide, saccadé, de Stig. La frontière entre metal et punk n'est pas toujours très claire, c'est la particularité du son de Amebix qui surfe perpétuellement entre les genre sans trancher, d'où cette intensité si particulière. Deux titres bonus enregistrés en 1987 et témoignant d'influences proches de Motörhead sont également proposés. A priori, le style n'avait rien pour me séduire et pourtant j'avoue être conquis, ce groupe a vraiment quelque chose en plus.

note       Publiée le lundi 8 septembre 2008

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Arise !" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Arise !".

notes

Note moyenne        24 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Arise !".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Arise !".

Thirdeye Envoyez un message privé àThirdeye

Après une plongée dans la disco de Driller Killer samedi hop j'enchaîne :)

Note donnée au disque :       
Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

Sacré bestiau cet album. Je n'apprécie pas forcément tous les titres au même niveau, mais pour les meilleurs d'entre eux (Drink and be merry, Arise!, The darkest hour) c'est hors du commun ! Les deux pistes bonus sont excellentes, et le live qui accompagne la réédition très bon aussi;

Note donnée au disque :       
yog sothoth Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

c'est un peu le truc, un son metal couplé à une attitude et une ethique punk, dans les deux cas en prenant les éléments les plus radicaux (donc le metal extreme naissant et les dérivés post ou industriel du punk)... j'ai eu un peu de mal à piger au début, mais il faut surement aller chercher du coté des quelques autres groupes de l'époque pour bien capter le style (hellbastard et axegrinder en tête coté UK)

Message édité le 02-08-2022 à 07:50 par yog sothoth

E. Jumbo Envoyez un message privé àE. Jumbo

Je sais que c'est un classique du crust mais je trouve que ça sonne bien plus metal extrême de l'époque (Motörhead, Venom & Celtic Frost) et post-punk que hardcore ou punk... Enfin peu importe et ça fait justement l'intérêt du truc.

Note donnée au disque :       
zugal21 Envoyez un message privé àzugal21

Madeleine de mes 16 ans longtemps oubliée à trois morceaux près, malgré commentaires infra, chopée seulement maintenant. On me chuchote que Venom y rencontre Killing Joke. Y a de ça, oui. Mais je préfère Venom et Killing Joke. Sinon, ça me fait un peu penser à Warfare, trio déconnant de la même époque. Notation ? Le 5 ne s'impose pas.

Note donnée au disque :