Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGrave Upheaval › Untitled

Grave Upheaval › Untitled

lp • 1 titre

  • 17 pistes sans titres

line up

?

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
profondeur insondable

Voici ce qu'il ne faut pas faire ! J'avais vaguement suivi les deux précédentes sorties de Grave Upheaval (des splits, dont un avec Encoffination, quand même) parce que le groupe comprenait l'un des membres de Portal. De ces sorties je ne garde absolument aucun souvenir. Oui, contrairement à Impetuous Ritual, qui était assez génial dans le genre. Dans le genre quoi, d'ailleurs ? Bref, Grave Upheaval revient avec un album qui va pas arranger les choses, si ce n'est aggraver les symptômes d'une métaphore filée singulièrement tournée vers l'etouffement. Le son est sourd, et ce chanteur est tellement lointain qu'on a l'impression qui souffle plus qu'autre chose. C'est assez bizarre à entendre, alors que l'ensemble dégage une atmosphère tout de même assez pesante, cet effet sonore guitare + batterie dans une autre pièce + chant des entrailles ne fait que... ne fait que quoi ? Ne fait rien, oui ! Ca devient tout bonnement ridicule. On imagine le type dans sa chambre mettre un bout de chiffon sur son micro, balancer la delay à fond les ballons, et souffler dessus comme on souffle une bougie. Allez, record moi ça avec un equalizer à donf dans les graves pour donner un effet sous-terrain, et emballez c'est pesé ! Oui, non, parce que la prod' c'est une chose, mais y'a rien dans c't'album. Des riffs inappropriés, qui ramperaient s'ils n'étaient pas aussi teubé. Cthulhu dans un gros nanard, quoi.

note       Publiée le mardi 26 novembre 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Untitled".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Untitled".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Untitled".

sourdicus › vendredi 29 novembre 2013 - 04:02  message privé !

Plutot sympa comme disque, bon, l'heure et l'alcoolémie doivent aider. Le chant n'est pas dérangeant, il est lointain certes, mais je pense qu'il faut le voir comme un simple instrument qui rajoute un tissu sonore particulier. (Après c'est sur qu'un chant à la Portal serait mieux passé).

saïmone › mardi 26 novembre 2013 - 20:32  message privé !
avatar

En fait ce groupe ça me donne surtout envie d'écouter Impetuous

Note donnée au disque :       
yog sothoth › mardi 26 novembre 2013 - 19:43  message privé !
avatar

C'est pas (encore) sorti en Cd pour le moment. Pas écouté cet album sinon, les sorties d'avant n'étaient vraiment pas terribles et souffraient un peu du même syndrome "c'est pas étouffant là, c'est chiant".