Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSigiriya › Return to Earth

Sigiriya › Return to Earth

cd • 7 titres • 35:32 min

  • 1The Mountain Goat03:17
  • 2Tobacco Sunrise03:38
  • 3Hurricane04:35
  • 4Whiskey Song04:31
  • 5Dark Fires05:26
  • 6Robot Funeral03:28
  • 7Deathtrip to Eryri10:37

informations

Enrefistré et produit au Mwnci Studios, Hebron, Pays de Galles, en 2010. Mixé à Los Angeles en 2010.

line up

Mead (Basse), Darren Ivey (Batterie), Stuart O'Hara (Guitares), Dorian Walters (Chant)

chronique

Hop, encore une chronique qui s'adresse à 2 pèlerins du fond, cette fois ci, ceux qui n'ont pas oublié qu'en 97, les joyeux gallois d'Acrimony ont pondu avec leur Tumuli shroomaroom un (quint)essentiel pavé de Stoner Doom, en forme de road-trip lunaire extatique du meilleur tonneau, avant de disparaitre dans la nature, ce dont on ne peut les blâmer, tant cela répond à la maxime trop souvent négligée "il faut savoir s’arrêter au sommet" (et eux avaient probablement atomisé tous les paliers niveau altitude)... Bref, en 2011 nous arrive donc Sigiriya, soit 4/5 du line-up final d'Acrimony... et bim, la grande baffe dans les gencives. Alors bien sûr, on est tenté de comparer les deux groupes, même si les types ont un peu évolué dans l'intervalle, Sigiriya se faisant souvent beaucoup plus rock que son aîné, au détriment des longues jams psychés qui jalonnaient les disques d'Acrimony, remplacés par des solos plus courts et plus agressifs. Une fois intégrée cette tendance plus rentre-dedans, Return to Earth n'en reste pas moins un enchainement de tueries Stoner comme on n'en avait plus entendues depuis un bon moment. Et putain, ça fait plaisir d'entendre à nouveau Dorian Walters s'égosiller derrière le micro (HURRICANE, HURRICANE !!!, "Dark fires"), ce type étant juste l'archétype du brailleur cool / branleur alcoolo le plus classieux ayant jamais évolué dans le genre. A l'image de ses compères d'ailleurs, qui déroulent un riffing épais, souvent linéaire, mais avec ce son si lourd et chargé que les 7 titres -et autant d'hymnes à la défonce-, pourtant courts, semblent pouvoir s'étirer indéfiniment, à l'image de "Deathtrip to Eryri", seul titre à revenir jouer sur la durée avec ses 10 minutes de montée en puissance absolument jouissive. Bref... fan de Stoner / Doom tu es, Sigiriya tu te dois de vénérer... "bong on !"

note       Publiée le vendredi 30 novembre 2012

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Return to Earth" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Return to Earth".

notes

Note moyenne        6 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Return to Earth".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Return to Earth".

Ultimex Envoyez un message privé àUltimex

En voilà un qui se bonifie avec le temps. Hop, une boule de plus.

Note donnée au disque :       
yog sothoth Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

Tant pis, de toute manière si j'enchaine dans la continuité alphabétique, après le dernier bon Aborted, il me reste Absurd et Abysmal Grief puis les Acid Bath / King / Witch et on arrive sur les gallois ! (vers 2027)

Note donnée au disque :       
Intheseblackdays Envoyez un message privé àIntheseblackdays

Haha, merci pour l’invitation mais je passais juste balancer une vanne :) Concernant mon avis sur cet album, j’ai été passablement déçu, le côté plus rentre dedans de cette nouvelle mouture d’Acrimony m’a moins plu que les longues envolées lysergiques de ses prédécesseurs. Étrangement le dernier en date m’a mieux convenu, mais comme le souligne Hallu, leur nouveau chanteur fait perdre au groupe toute l’aura et la fraîcheur « juvénile »qu’apportait Dorian.

yog sothoth Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

Viens le chroniquer ici, on a un super CE, des conditions avantageuses et des postes flexibles à fort potentiel évolutif !

Note donnée au disque :       
Intheseblackdays Envoyez un message privé àIntheseblackdays

Sauf erreur, je dirai que tu es dessus depuis... 2004? ^^