Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMidnight Configuration › Redemption of the physical world

Midnight Configuration › Redemption of the physical world

cd | 12 titres

  • 1 Necroscope
  • 2 Devil dance
  • 3 Pandemonium
  • 4 Kingdom come
  • 5 Arkham fury
  • 6 Aether intro
  • 7 Aether ships
  • 8 Falling down (sc-fi version)
  • 9 Faith eternal
  • 10 Darkness be thy name
  • 11 Phantom
  • 12 Necronomicon

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Nightbreed Studios, Nottingham, Angleterre, septembre 2000-septembre 2001

line up

Trev Bamford (chant, guitare, programmation, sampling), Nick Hopkison (guitares)

chronique

Difficile de totalement détester un album de Midnight Configuration mais pas évident non plus de s'enthousiasmer à cent pour cent. Il faut dire que la recette du groupe ne varie pas beaucoup malgré quelques tentatives pour diversifier le propos. Sur ce disque, il y a tout d'abord la rythmique électronique, certes dansante as fuck mais qui tourne quand même rapidement en rond notamment dans la programmation de la boîte. Vient ensuite le chant, déformé par les effets, certes la marque de fabrique du groupe mais ne variant pas des masses lui non plus, Trev Bamford n'étant pas un vocaliste aux possibilités illimitées, surtout que Lisa n'est plus là pour faire les choeurs et apporter un peu de diversité mélodique. En se plaçant dans une optique positive, difficile de cacher que certains titres sont quand même pas mal bandants, pas tant dans la profondeur que dans l'énergie qu'ils dégagent. Nos Anglais parviennent même à surprendre, par exemple sur 'Devil Dance' qui s'inspire de thèmes country avec un banjo endiablé parfaitement couplé aux riffs et la cadence endiablée des beats mais la sensation reste fugace, les constructions suivent globalement toujours le même modèle: quelques samples en introduction, la rythmique qui éclate, quelques riffs bien sentis, plutôt lourds et puissants sur cet album, le chant d'outre-tombe et voilà. La recette remplit parfaitement son rôle sur certaines chansons ('Pandemonium', 'Aether ships', 'Darkness by thy name' presque dark wave dans ses influences) mais il est indéniable que l'attention finit par décrocher tant on a l'impression d'entendre des déclinaisons de la même structure. Pas désagréable mais franchement pas assez varié et la touche dansante ne justifie pas tout; on pourrait aisément retirer trois ou quatre morceaux, de même que le final ambient à fonction de remplissage sans que l'album, trop long, ne s'en trouve affaibli. 2,5/6

note       Publiée le mardi 7 mai 2013

partagez 'Redemption of the physical world' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Redemption of the physical world"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Redemption of the physical world".

ajoutez une note sur : "Redemption of the physical world"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Redemption of the physical world".

ajoutez un commentaire sur : "Redemption of the physical world"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Redemption of the physical world".