Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOne Eyed God Prophecy › One Eyed God Prophecy

One Eyed God Prophecy › One Eyed God Prophecy

lp • 6 titres

  • 1Toddler
  • 2Wilf
  • 3Karysun
  • 4End Of The Story
  • 5Fields Of Separate Realities
  • 6Individual Gallery

line up

Ugo Desgreniers (guitare), Dom Poulin (chant), Seb Philbert (guitare), Alex Bibeau (basse), Jean-Pierre Dionne (batterie)

remarques

chronique

Il y a des groupes qui vous font regretter que l'ADSL n'existât point au début des années 90. Car le seul clone d'Uranus connu, c'est One Eyed God Prophecy, et c'est bon. Un groupe qui entame ses concerts par la musique d'Akira, déjà. Qui balance des monologues de 1984 dans ses morceaux. Et qui patate la gueule comme jamais. Screamo avant l'heure – on regrette simplement que les quelques passages en arpèges/son clair aient inspiré Envy... - c'est en vérité d'ici que Jacob Bannon tire ses lignes de chants (enfin, de hurlements). C'est furieux et véritablement épique, tout en tirant volontiers du côté du Bremen Hardcore (Acme, Carol, Systral). OEGP est tombé dans l'oubli, on se demande bien pourquoi, car il met encore aujourd'hui à l'amende une grande partie des sorties hardcore des dix dernières années. Le son, surtout, n'a pas vieilli, et donne encore de bonnes leçons en terme de basse faciale. Certains riffs étirés annoncent même déjà Shora. Alors, maintenant que l'ADSL est dans toutes les bonnes maisons (et le disque, rare), lecteur, tu n'as plus d'excuses.

note       Publiée le lundi 5 novembre 2012

Dans le même esprit, saïmone vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "One Eyed God Prophecy" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "One Eyed God Prophecy".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "One Eyed God Prophecy".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "One Eyed God Prophecy".

zen Envoyez un message privé àzen

Ah tiens j'avais jamais rodave que ce disque était chroniqué ici. Disque culte de la scène canadienne, meme si personnellement je trouve que le son ultra sourd fait perdre un peu d'intensité au disque. A écouter pour qui veut comprendre e lien entre le début des 90s et l'explosion screamo (dans le bon sens du terme) survenue deux / trois après. Sinon les vidéos apparues ces dernières années sur youtube sont ultra conseillées.

saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

Parce que ce disque a bientôt 20 ans ? Et qu'à l'époque, Shora ou DFAM n'étaient même pas encore des idées ?

Procrastin Envoyez un message privé àProcrastin

Mouais bof. Dead for a minute à plus de shora que ces messieurs, et à priori plus de discours aussi. Le coté récurrent dans les structures de riff couleur post-hxc qu'on fait tourner avant de ruer dans la barbac est assez lassant. Reste que c'est plutôt bien fait, mais je vois pas trop en quoi ils surnagent dans le style.

sourdicus Envoyez un message privé àsourdicus

Très bon. L'époque ou le screamo avait encore quelque chose à dire...