Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUranus › To this bearer of truth

Uranus › To this bearer of truth

9 titres - 38:50 min

  • 1.Panacea
  • 2.Circumstance
  • 3.Face Value
  • 4.Pedestal
  • 5.Revolve
  • 6.Believer
  • 7.Backhand
  • 8.One Eye Strengths / Weight Of Tomorrow
  • 9.Equilibrate / Pressure

enregistrement

enregistré en 1994 @ trax east par eric rachel (1-5), en juillet 1994 @ rock's wonderland (6-7) & en 1993 @ sound of one hand par marty jones (8-11).

line up

Inconnu

remarques

Le disque est disponible pour moins de 8 euros chez Stonehenge, port compris (!!!!!)

chronique

Styles
hardcore
screamo
Styles personnels
intense

Uranus est un groupe méconnu et mésestimé à la discographie rikiki, voyez plutôt: une demo, un split (avec His Hero His Gone) et deux EP. Excellente initiative donc, que de proposer l'intégralité des enregistrements du groupe sur CD, dans un digipack magnifique façon tiroir et cela à un prix qui frôle l'indécence. Uranus donc, groupe fédérateur même si bien peut le savent… Vous écoutez du screamo, et vous aimez Off Minor, Reversal of man, Hot Cross et compagnie ? Pire, vous êtes fan de His Hero His Gone ? Uranus, c'est le maître à penser de tous ces groupes…. Imaginez un peu Neurosis, celui de "Enemy of the sun", qui aurait bouffé du hardcore, voir même du crust… Vous savez, les samples de femmes qui chantent divinement, les riffs sombres et désespérés, les voix hurlées jusqu'à la mort… Uranus, c'est ça, mais en plus rapide. Contemporain de nos barbus (1993/1994), le lien entre les deux groupes est parfois évident, comme sur "Revolve", la batterie tribale qui roule à n'en plus finir, la voix qui revient de l'enfer, mais avec ce petit côté emo mélodique dans les guitares qui font toute la personnalité de ce fabuleux groupe. Sur les premiers enregistrements, le groupe offre un hardcore sombre, noir, torturé et vraisemblablement lent et tellurique. Une chape de désespoir argumentée par une batterie qui frappe la mort… Elle frappe la mort si fort qu'elle en frôle le grind (et même une reprise de Negative Aproach, 25 secondes !), notamment sur les derniers EP du groupe, plus violent, plus haineux, plus "screamo" (bah oui, Uranus, c'est un peu lui qui a inventé le style), qui laisse de côté la rage adolescente de l'angoisse du devenir pour la haine du monde postmoderne industriel. Plus incroyable encore, cette production, qui, même si elle date de plus de 10 ans, n'a pas pris une ride, et sonne encore bien mieux que 95% des groupes actuels. Un groupe pionner, un monument du hardcore, un classique qui pue les 90's.

note       Publiée le vendredi 9 septembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "To this bearer of truth".

notes

Note moyenne        17 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "To this bearer of truth".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "To this bearer of truth".

saïmone › vendredi 8 janvier 2021 - 09:46 Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

A l'époque de la chronique je ne connaissais pas, mais y'a de ça oui ! Je vais devoir le refaire tourner pendant deux semaines maintenant, c'est malin

Note donnée au disque :       
dimegoat › jeudi 7 janvier 2021 - 17:21 Envoyez un message privé àdimegoat

La claquasse ! J'ai plus pensé à Iron Monkey qu'à Neurosis. C'est dire la violence.

Note donnée au disque :       
ericbaisons › jeudi 6 décembre 2012 - 02:41 Envoyez un message privé àericbaisons

et boum

Note donnée au disque :       
vargounet › vendredi 9 mars 2012 - 19:31 Envoyez un message privé àvargounet

Sympa bien puissant et apocalyptique. Par contre du rang de Neurosis faut pas abuser. Bon mais pas phénoménal pour autant !

Note donnée au disque :       
Fryer › jeudi 2 février 2012 - 21:23 Envoyez un message privé àFryer

Jolie découverte.