Vous êtes ici › Les groupes / artistesMM83 › M83

M83 › M83

cd • 14 titres

  • 1Last Saturday0:58
  • 2Night5:47
  • 3At the Party1:01
  • 4Kelly4:27
  • 5Sitting3:03
  • 6Facing That7:35
  • 7Violet Three4:53
  • 8Staring at Me1:37
  • 9I'm Getting Closer5:19
  • 10She Stands Up5:42
  • 11Carresses6:31
  • 12Slowly4:58
  • 13My Face1:39
  • 14I'm Happy, She Said10:05

enregistrement

Mixé et produit par M83 et Morgan Daguenet à Echotone à l’automne 2000 sauf « Slowly » , Hiver 2002

line up

Anthony Gonzalez, Nicolas Fromageau

remarques

chronique

Styles
ambient
electro
Styles personnels
electronica

Avant de devenir un groupe extrêmement populaire aux USA (si si), le duo M83 déroulait son singulier mélange d’electro et de shoegazing sur ce premier album éponyme, qui sent bon le fait maison et qui – au premier abord – ne paie pas de mine. C’est un premier album plutôt timide, aux allures de Boards Of Canada en moins fin, et à l’atmosphère plus spatiale que glaciale. Derrière une superbe pochette se cachent deux jeunes gens discrets armés de claviers vintage, et distillant des atmosphères fichtrement cinématographiques ma foi… La présence de voix issues de films au milieu de la musique n’y est pas pour rien. Au fait … Claviers vintage ? Ambiances cinématographiques ? Cela ne vous rappelle rien ? Mais si, la géniale B.O. de Virgin Suicides par AIR, bien entendu. Ceux qui l’ont aimé devraient se ruer sur ce premier disque, qui possède les mêmes sons aux accents si seventies, les mêmes moments intensément oppressants sans qu’on puisse expliquer pourquoi… L’impression d’attente de quelque chose de terrible se fait ressentir à l’écoute de titres comme « Violet Tree » dont les 5 minutes paraissent autant d’heures. Un genre de peur sourde et latente, installée et omniprésente, insidieuse. Une belle illustration des angoisses adolescentes. Ce qui n’est pas incompatible avec des aspirations disons plus « célestes » avec « Slowly » ou « Kelly », rêverie en forme de bips électroniques qui pourrait être un clin d’œil à Air, justement. Cela dit, rien d’étonnant à cette propension pour la conquête spatiale (sonore) vu le nom du groupe : M83 est aussi une galaxie en spirale, une des plus lumineuses de l’hémisphère sud. C’est donc 14 vignettes électroniques que le duo envoie comme autant de petites fusées vintage vers la mystérieuse galaxie M83… Un peu comme dans Goodbye Lenin (le charmant esprit « vintage du bloc de l’est » sied bien à la musique du duo je trouve). Reste une petite déception cependant : cette musique a de la puissance, ce qui la différencie d’une simple copie des travaux de Boards Of Canada ou Plaid par exemple… Or les beats restent de timides boîtes à rythmes et les rares incursions de voix sont des extraits de films tels que « Paris, Texas » dans « She Stands Up »… On sent un potentiel épique dans ces murs de claviers saturés et ces envolées fulgurantes, mais il ne s’exprime pas pleinement ici. Le futur verra nos espoirs se concrétiser...

note       Publiée le mercredi 29 mars 2006

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

  • AIR › The virgin suicides
    AIR - The virgin suicides
    Les mêmes ambiances, la même sensualité, la même langueur de dimanche après-midi pourri de l'intérieur...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Klozer
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "M83" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "M83".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "M83".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "M83".

Botherhood Envoyez un message privé àBotherhood
Le premier disque de M83 est celui où leur musique est à son état le plus pur et le plus boulversant. Des pièces comme "Violet Tree" resplendissent de douleurs, et ne sont heureusement pas voilées par la soupe noisy qu'ils développerons plus tard sur "Before The Dawn Heals Us."
Note donnée au disque :       
noar Envoyez un message privé ànoar
ah bah non alors, ça doit être un homonyme, moi je suis plus d'Antibes en région parisienne si tu veux...
dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
avatar
noar, tu étais à antibes? c'est une coincidence très étrange car je connais une fille qui était au lycée avec les deux mecs du groupe... (meme qu'ils foutaient rien) the world is small
noar Envoyez un message privé ànoar
Nicolas Fromageau dans le line up? Je sais pas si c'est une blague mais il se peut que j'ai été au collège et lycée avec ce gus'...
disease_k Envoyez un message privé àdisease_k
Je ne garde que d'excellents souvenirs de cet album. C'est vrai qu'il y a des longueurs, mais je n'en ai jamais vraiment tenu compte. J'adore ce groupe, c'est tout. Cela dit, cela fait un certain que je ne l'ai pas réécouté, tandis que je tourne fréquemment sur les deux suivants + eps. Excellente chronique :)
Note donnée au disque :