Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBlackfire › Silence is a weapon

Blackfire › Silence is a weapon

cd 1 • 13 titres

  • 1Epilogue
  • 2The Possibillities
  • 3Overwhelming
  • 4Turn Out The Lights
  • 5[Silence] Is A Weapon
  • 6Peaks Song
  • 7NDN/Alien
  • 8Context
  • 9Common Ground feat. Cyril Neville and Matt Lavelle
  • 10The Power Is Out
  • 11The Wars They Wage
  • 12How Can We Confess
  • 13Uprising

cd 2 • 13 titres

  • 1Dii bee shanah nishijlgo bee naasha
  • 2Sha naagha
  • 3Nil honlshio
  • 4Alaaji iil'ilsh'ja ayoliith
  • 5Hai adaat'i
  • 6Baa hozhoogoo axeehhilyikai
  • 7Anaa k'e goo
  • 8Ah aleeh a'haleeh
  • 9T'ahadoo ni Hahiyool
  • 10Naabaahil biyiin
  • 11American Indian Movement Song
  • 12Dahiliyeel
  • 13Prologue

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

KozyTone Ranch, Durango, Colorado, USA

line up

Clayson Benally (chant, batterie, percussions), Klee Benally (chant, guitare), Jeneda Benally (basse, chant)

Musiciens additionnels : Jones Benally (percussions, chant), Cyril Neville (vocaux additionnels), Matt Lavelle (trompette)

remarques

chronique

Styles
punk
rock
world music
Styles personnels
punk navajo

Aujourd'hui n'est pas un beau jour pour mourir, tant de choses restent à accomplir. L'heure est venue pour les tambours de guerre de se remettre à battre, les Blancs foulent depuis trop longtemps la terre sacrée de nos ancêtres, une terre qui nous appartenait et qu'ils nous ont volée. Voilà des générations que l'on nous parque comme des bêtes dans des réserves où nos coutumes, nos croyances, se meurent sous les coups du chômage, de l'alcoolisme et l'obésité. Frères et soeurs, il est temps de relever la tête, non pour faire couler le sang mais réclamer ce qui est nôtre. Il est temps de retrouver notre fierté d'êtres humains et demander justice pour tout le mal qui nous a été et nous est encore fait aujourd'hui. 'How can we have justice on stolen land' ? Le cri est lancé. Notre arme ? Le silence. Ecoutez-le, il est empli de menaces et de mépris, il annonce notre avènement; méfiez-vous sinon la violence frappera à nouveau. Alors que les USA peuvent se targuer d'avoir enfin un président métis, la communauté noire reste la victime d'abus, d'injustices et d'inégalités. Encore plus mal lotie, la communauté chicano et au bas de l'échelle sociale, les véritables Américains, les Amérindiens. A la fin des années 80, deux frères et une soeur navajos décident de faire entendre leur voix et de lutter pour leur cause et fondent Blackfire, premier groupe punk amérindien. Leur dernière offrande en date, 'Silence is a weapon' est une pure merveille et résume à elle-seule les qualités de ce trio. Leur punk à eux est très travaillé en termes de mélodies et d'ambiances sans jamais virer dans la pop ; il est également varié dans la forme puisque les musiciens puisent tant dans une énergie directe héritées des Ramones (Joey collaborera d'ailleurs avec eux), des morceaux plus rapides ('The wars they wage') que dans le rock, quelques relents jazz ('Common ground' en collaboration avec le trompettiste Matt Lavelle) ou folk (la fille de Woody Guthrie leur demandera d'ailleurs de reprendre des oeuvres de son père) car si Blackfire lutte pour les droits des Amérindiens, ils se sentent solidaires des autres minorités oppressées ('How can we confess') : noirs, prolétaires, homosexuels...Ce n'est pas tout, les morceaux sont également truffés de chants traditionnels d'où un rendu très particulier et prenant. Niveau composition, c'est du béton armé, aucun instrument n'est en reste, tantôt c'est la guitare qui nous souffle par ses accords, tantôt c'est une ligne de basse qui nous séduit. Il y a bien entendu les parties de batterie et l'usage très maîtrisé du chant masculin et féminin se complétant à merveille. Pas une faiblesse, chaque chanson de ce cd apporte quelque chose. 'Silence is a weapon' est également complété par un second cd entièrement constitué de titres traditionnels (avec traduction en anglais). La démarche de Blackfire est donc des plus originales en plus d'être sincères car la contestation amérindienne n'avait que peu trouvé sa voix au travers de la musique exception faite de quelques groupes de rap ou d'artistes rock comme Chester Knight. L'homme blanc nous a contraint au silence mais ce silence est devenu une arme, aujourd'hui n'est pas un beau jour pour mourir car le soleil qui se lève est celui qui annonce le retour de l'âme de notre peuple.

note       Publiée le jeudi 23 août 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Silence is a weapon".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Silence is a weapon".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Silence is a weapon".

Twilight › vendredi 24 août 2012 - 10:30  message privé !
avatar

Mon Dieu, oui, tu as raison ami corbeau, merci...10 ans déjà ? Et tant de trucs à chroniquer encore...^^

Raven › vendredi 24 août 2012 - 08:33  message privé !
avatar

(...au fait Twilight : bon anniversaire chroniqual ! la première chro que tu as postée ici, sauf erreur, c'était le 23 août 2002 ;)

Raven › vendredi 24 août 2012 - 01:31  message privé !
avatar

wow, je note, ça....