Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBronski Beat › Truthdare doubledare

Bronski Beat › Truthdare doubledare

cd • 13 titres

  • 1Hit that perfect beat boy
  • 2Truthdare doubledare
  • 3C'Mon! C'Mon!
  • 4Punishment for love
  • 5We know how it feels
  • 6This heart
  • 7Do it
  • 8Dr John
  • 9In my dreams
  • 10What are you going to do about it
  • 11C'Mon! C'Mon! (12" Version)
  • 12Hit that perfect beat (12" Version)
  • 13I gave you everything

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

The Scout Hut, Berry Street Studio, Londres, Angleterre.

line up

John Jøn (chant), Steve Bronski (synthé, melodica, piano, guitare, programmation), Larry Steinbeck (claviers, marimbas, percussions, programmation)

Musiciens additionnels : Bobby Valentino (violon), Dave Stewart (trombone), Tony Marone (percussions), Simon Clark (piccolo, flûte, saxophone alto), Tim Saunders (saxophone ténor), Alec Ewing, Peter Glenister (guitare), Tim Wheater (flûte nasale), Adam Williams (basse, production), Beverley Skeete, Jay Carly, Mike Myers Major Minors, PP Arnold (choeurs)

remarques

chronique

Styles
pop

Incroyable la renommée de certaines groupes ! Bronski Beat, par exemple, grâce au jeu des passages nostalgiques, des reprises, leur premier album et surtout l’immensissime tube ‘Smalltown boy’ franchissent à l’aise le cap des décennies. Pourtant toute leur carrière repose sur ce premier essai ! Une sorte de mini compilation moyenne sortira encore mais le combo ne se remettra jamais du départ de Jimmy Somerville juste après. Effectivement, comment essayer de vouloir songer à remplacer une voix pareille ? Bronski Beat essaieront pourtant en engageant un certain John Jøn derrière le micro. La suite, on la connait, le nouveau aura beau mouiller sa chemise (son t-shirt plutôt), le trio sombrera aux oubliettes en commettant divers crimes inutiles comme réenregistrer son premier essai en lui enlevant tout ce qui en faisant la qualité sans compter l’album de remixes pourris. Pas de bol. Pourtant, la pioche n’était pas si mauvaise, John Foster est un bon chanteur au timbre proche de Marc Almond mais en légèrement moins charismatique et à ce niveau, les détails sont fatals. Idem pour cet unique vrai second disque. Il contient quelques belles choses à commencer par le premier single bien choisi: ‘Hit that perfect beat boy’… Du Soft Cell martial et surboosté, du tube sans sucre raffiné ni cellophane. Si seulement la suite était du même tonneau ! La carioca new wave du second 45T, ‘C’mon ! C’mon !’, sonne bien ridicule et inutile. Si d’autres chansons valent le coup d’oreille telles que ‘Punishment for love’, globalement, on nage plutôt dans une soupe dans laquelle Bronski Beat, quand même vachement moins torves et audacieux que Soft Cell, font du Bronksi Beat en vachement léger (cuivres insupportables, choeurs féminins…). Normal, tout le côté militant et tragique emmené par Somerville a disparu, les textes sont plats et le pauvre John Jøn sonne décidément trop comme le frère cadet de Marc Almond pour avoir le charisme de porter ce disque médiocre sur ses épaules tel un Atlas pop. Le vrai Marc aurait pu sauver cet essai du ratage, pas lui, hélas, malgré des efforts sincères. Les deux comparses sont aussi à bout d’inspirations apparemment, pas au clair quant à l’orientation musicale. Bye bye la mutant disco, les influences un peu soul, la pop new wave, les notes tragiques; par moment, ça frise Wham ! (‘Dr John’), c’est dire. Pourtant, ça ne démarrait pas si mal, un maxi aurait pu donner quelques choses en gardant les quatre pistes valables. Bronski Beat restera le groupe d’un album, Jimmy Somerville l’avait probablement senti en s’en allant dès 1985 enregistrer un album remarquable avec les Communards.

note       Publiée le lundi 3 octobre 2022

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Truthdare doubledare" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Truthdare doubledare".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Truthdare doubledare".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Truthdare doubledare".

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

C'est clairement le meilleur morceau de l'album et il est vraiment bien.

Note donnée au disque :       
zugal21 Envoyez un message privé àzugal21

Je ne connais que " Hit that Perfect Beat Boy " . Qui m'avait bien plu en son temps.

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Disons que tout le côté tragique de Bronski Beat émanait de Jimmy Somerville...On sent chez ce mec une vraie sensibilité à fleur de peau, des blessures et un altruisme militant sincère...Sans lui, les deux autres...Frankie, c'était une gigantesque orgie suivie de la gueule de bois des mecs mais au moins sont-ils restés un groupe...

Note donnée au disque :       
nicola Envoyez un message privé ànicola

Je ne savais même pas qu’ils avaient sorti un deuxième dixe. Je me lèverai moins con demain matin.

Merci Shelleyan.

Sinon, Frankie Goes To Hollywood (leurs deux albums sont sortis les mêmes années pile poil) a sorti un deuxième album moins pitoyable (avec une excellente reprise d’ailleurs). Je ne peux pas m’empêcher de comparer les deux groupes.

Message édité le 04-10-2022 à 20:30 par nicola