Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDecrepitaph › Profane Doctrines Unburied

Decrepitaph › Profane Doctrines Unburied

cd • 10 titres • 49:32 min

  • 1Angelic Damnation
  • 2Convulse In Eternal Agony
  • 3Desecrate Sacred Flesh
  • 4A Suffocating Evil
  • 5Mortified Spirits
  • 6Domain Of The Occult
  • 7Evangelical Evisceration
  • 8Ghost Of The Gallows
  • 9Horror Prevails
  • 10The Crucifix Crumbles (A Decrepit Epitaph)

line up

Elektrokutioner (basse, batterie, claviers, voix), Sinworm (voix, guitare, basse)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
revival

C'est assez marrant, avec cet accès technologique au "Home Studio", on voit fleurir tout une gamme de fans faire eux-même leurs disques, à la manière du livre dont vous êtes le héros : toi aussi fais ton album que tu aimes que tu écoutes. Alors on a un mouvement, un revival, avec des formations similaires: des duos, voir des solos, des types qui se font plaisir, assez simplement, dans leur 20 m², entre les boites de cassoulets, leur barrette de RAM, les cours de la fac et les mouchoirs en papiers. De "l'authentique", du porn amat' si vous préférez, avec une petite mise en scène quand même faut pas déconner. Moi je trouve ça cool, surtout quand il s'agit de Death Metal, qui a bercé mon adolescence (et je dois pas être le seul ici). Peut être parce que moi aussi j'aurais aimé un jour donner à mes parents un CD de metal réalisé de mes petites mains de A à Z. Bien entendu, j'en ai jamais eu le courage. Et de courage, Decrepitath n'en manque pas. Pataud, maladroit, mal branlé, un peu vouté du dos aussi, au fond de la classe, moche et pas beaucoup d'amis, bien entendu. Decrepitath est aussi con que son nom, aussi bête et boutonneux que sa pochette, aussi infantile que le laisse penser ces solos ridicules. Decrepitath aime ce qu'il fait, et ça s'entend : il est aussi mauvais et sincère que sa voix reverberée est caverneuse, ses gros riffs surpuissants, efficace, tour à tour Obituaresque et clownesque, que ses rythmes se perdent entre rouleau compresseur dévastateur et pichenettes up-tempo ratée, sans savoir sur quel pied danser, blast ? doom ? Les types savent pas jouer, et c'est tant mieux : le death metal est une affaire de coeur, il serait temps de le comprendre.

note       Publiée le mercredi 2 novembre 2011

Dans le même esprit, saïmone vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Profane Doctrines Unburied".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Profane Doctrines Unburied".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Profane Doctrines Unburied".

yog sothoth › mardi 17 janvier 2012 - 12:49 Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

Je viens de tilter sur un truc, c est DecrepitaPh

ericbaisons › jeudi 3 novembre 2011 - 12:07 Envoyez un message privé àericbaisons

en français ça sonne vachement bien, décrépitaf, ça ferait un beau mot de nouille part.

Nerval › jeudi 3 novembre 2011 - 11:41 Envoyez un message privé àNerval

Decrepicfail

vargounet › mercredi 2 novembre 2011 - 21:35 Envoyez un message privé àvargounet

Decrepikichanteuh

yog sothoth › mercredi 2 novembre 2011 - 21:32 Envoyez un message privé àyog sothoth
avatar

C'est toujours mieux que Decrepiphanie ou Decrepidemaïs...