Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPlasmatics › Beyond the valley of 1984

Plasmatics › Beyond the valley of 1984

cd | 11 titres

  • 1 Incantation
  • 2 Masterplan
  • 3 Headbanger
  • 4 Summer nite
  • 5 Nothing
  • 6 Fast food service
  • 7 Hitman (live Milan)
  • 8 Living dead
  • 9 Sex junkie
  • 10 Plasma jam (live Milan)
  • 11 Pig is a pig

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Wendy O. Williams (chant), Richard Stotts (guitare), Jean Beauvoir (basse, piano, synthé)

Musiciens additionnels : Neal Smith (batterie), The Angels (choeurs)

remarques

Neal Smith était alors batteur pour Alice Cooper

chronique

Entre 1985 et 1987, avec les potes, j'écoutais ce que nous appelions alors 'hard rock': Accept, Kiss, Black Sabbath, W.A.S.P., Ozzy, Iron Maiden, Mercyful Fate, Lee Aron et j'en passe...Bien entendu, pas mal d'adultes tentaient de nous mettre des bâtons dans les roues en faisant circuler nombre de rumeurs de messages subliminaux, massacres d'animaux et autres perversités sexuelles...En vain, voilà qui renforçait encore le goût d'interdit. Un personnage qui nous a beaucoup marqué du haut de nos 14 ans fut Wendy O. Williams qui incarnait à elle-seule l'éclatement de tous les tabous possibles: sexe, drogues, violence...A la tête de son groupe, les Plasmatics, elle représentait un des éléments les plus extrêmes que nous puissions imaginer: seins nus sur scène, voitures détruites, guitares passées à la tronçonneuse, baston avec la police...Un vrai rush d'adrénaline pour les ados que nous étions. L'album qui s'est imposé comme mon favori reste le second, ce 'Beyond the valley of 1984', lequel témoigne bien du style si particulier du combo qui mêle adroitement un punk rock intelligent, quelques touches heavy metal bien senties mais également bien d'autres éléments disparates pour épicer le propos. Un exemple ? 'Sex junkie', avec ses plages de guitare lourdes, ses incursions tribales dans le jeu de batterie telles qu'on les trouvait chez Adam and the Ants. Citons 'Incantation', très film d'horreur série B avec ses accords d'orgue, sa cloche et ses voix psalmodiant ainsi que 'Summer nite' pas si éloigné d'une bonne pop à la Blondie combinant électricité rock, piano. Des compositions comme 'Masterplan' évoquent volontiers Motorhead pour cette capacité de produire un heavy metal fortement teinté de punk rock, élément dominant dans l'excellent 'A pig is a pig' qui début comme une innocente ballade country avant d'exploser ou encore 'Fast food service'. La tableau ne serait pas complet sans évoquer le timbre rocailleux de Wendy O.Williams du style à renvoyer Joan Jett dans les jupons de sa mère. C'est toute l'imagerie de la rockeuse vulgaire carburant au whisky, les narines trouées par la coke, la gorge brûlée par le tabac, qui s'y trouve résumée mais ce chant symbolise aussi la liberté, l'indépendance, le pouvoir d'une femme qui aura toujours refusé de se plier aux règles, choisissant au final de mettre fin à ses jours en 1998. Des riffs puissants mais des mélodies solides, de la puissance sans saturation, de la diversité, les Plasmatics peuvent tout se permettre car leur style panaché est cohérent et totalement maîtrisé: un vrai coup de maître !

note       Publiée le lundi 23 mai 2011

partagez 'Beyond the valley of 1984' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Beyond the valley of 1984"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Beyond the valley of 1984".

ajoutez une note sur : "Beyond the valley of 1984"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Beyond the valley of 1984".

ajoutez un commentaire sur : "Beyond the valley of 1984"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Beyond the valley of 1984".

Twilight › mardi 24 mai 2011 - 19:20  message privé !
avatar

'Feeeel the heat', hahaha. Le plus dommage est que c'est un très bon musicien, multi-instrumentiste et tout...quel gâchis ^^

Bernard › mardi 24 mai 2011 - 17:11  message privé !

Avec (on ne rigole pas) Jean Beauvoir, qui fera dans la guimauve par la suite...