Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGehenna › Seen through the veils of darkness

Gehenna › Seen through the veils of darkness

cd • 9 titres • 43:36 min

  • 1Lord of flies5:00
  • 2Shairak kinnummh5:05
  • 3Vinterriket3:54
  • 4A wirch is born4:21
  • 5Through the veils of darknes4:33
  • 6The mystical play of shadows3:09
  • 7The eyes of the sun3:27
  • 8A myth...8:56
  • 9Dark poems author5:11

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Sanrabb (guitare et chant), Dolgar (guitare et chant), Sarcana (claviers), Svartalv (basse), Dirge Rep (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black symphonique et mélodique

Voilà encore un groupe qui me pose un gros problème d’objectivité, du moins pour cette période de leur registre. Après un bon premier album, les norvégiens de Gehenna reviennent avec un album tout en émotions. En effet, bien que congénère des Mayhem, Burzum, Immortal et consorts, Gehenna cultive sa différence en proposant un black certes agressif, avec des guitares façon pluie de grêlons, une batterie jouant parfois en blast et un chant éraillé, mais également un black très riche en mélodies. Le groupe arrive même, ô joie, à faire un black symphonique qui n’est jamais ni pompeux ni excessif en la matière. Les ambiances dégagées par le clavier et les riffs de guitares sont fort bien calibrés, dégagent une émotion palpable, mais n’excèdent jamais la juste mesure. Ainsi au fil de cet opus, Gehenna décline toutes les facettes de ce black symphonique équilibré. "Lord of flies", "vinterriket" ou "through the veils…" montrent un black offensif mais avec un pont plus éthéré pour "lord of flies" et "vinterriket" ou avec des passages plus lents pour "thought the veils…". "The mystical play…" est aussi un morceau très symphonique mais le clavier distille juste ce qu’il faut d’ambiances grandioses, sans jamais éclipser les autres instruments. Quand à "eyes of the sun", ce serait presque une power-ballad black, j'ai bien écrit "presque". Finalement, avec des compositions de cette trempe, on pourrait conseiller cet album de Gehenna - et le suivant - aux déçus de Dimmu Borgir, et ils sont hélas nombreux. En tout cas : 5,5 sur 6 pour ma part, désolé.

note       Publiée le mardi 25 janvier 2011

Dans le même esprit, Darkstar Seven vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Seen through the veils of darkness" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Seen through the veils of darkness".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Seen through the veils of darkness".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Seen through the veils of darkness".

Darkstar Seven › mardi 25 janvier 2011 - 09:22 Envoyez un message privé àDarkstar Seven
avatar

Tiens il m'a échappé celui-là.

vargounet › mardi 25 janvier 2011 - 01:08 Envoyez un message privé àvargounet

Pour info le dernier album a été chroniqué, mais on ne trouve que celui là dans la disco de Gehenna, à relier donc.

http://www.gutsofdarkness.com/god/objet.php?objet=10676

Note donnée au disque :       
vargounet › mardi 25 janvier 2011 - 00:55 Envoyez un message privé àvargounet

J'aime bien ce groupe, du moins les premiers albums même si le Adimiron Black se laisse encore écouter. Cet album ci est l'un des meilleurs avec Malice, du black très mélodique mais parfois assez agressif avec une ambiance épique et travaillée.

Note donnée au disque :