Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWall Of Voodoo › Two songs by Wall of Voodoo

Wall Of Voodoo › Two songs by Wall of Voodoo

lp | 2 titres | 00:00 min

  • 1 Mexican radio
  • 2 There’s nothing on this side

enregistrement

Produit par Richard Mazda – Ingés-son : Jess Sutcliffe & Robert Battaglia

line up

Marc Moreland (guitares), Joe Nanini (Percussions), Stannard Ridgeway (chant, claviers), Chas T. Gray (claviers, basse)

remarques

Photo de pochette par Jules Bates – Design par Carl Grasso

chronique

Styles
garage
rock
Styles personnels
gothique / garage / crispy gipsy tex-mex

“I feel a hot wind, on my shoulder / And the touch of a world that is older”... aah, Mexican Radio de Wall Of Voodoo... je me rappelle encore de la première fois que je l’ai écoutée, c’était sur une compil’ qu’avait faite un pote de lycée, et ma réaction avait été immédiate : "mais qu’est ce que c’est que ce truc tout pourri, c’est eighties à mort, on dirait une parodie". Pourtant, je dois admettre que j’aimais bien l’étrangeté qui se dégageait de la chanson, sans trop pouvoir mettre le doigt dessus. En fait, Mexican Radio est l’une des plus grandes chansons de tous les temps, c’est ça qui est vraiment bizarre. Alfred (c’est ainsi que nous l’appellerons, d’ailleurs c’est son anniversaire aujourd’hui) avait raison de la mettre sur cette compil. Mexican Radio, sous ses airs vraiment anecdotiques, évoque le retour à quelque chose de primal, d’ancestral, quelque chose qui aurait pratiquement disparu sous la poussière et le béton. Stan Ridgway a une voix impayable, on dirait le zombie encore tout chaud de Ian Curtis qui aurait mordu le Coyote de Bip Bip et le Coyote… Alors, que croyez vous que j’ai fait quand j’ai vu ce maxi à 3 pauvres pounds dans un disquaire liverpudlien ? Eh bien, j’ai tout d’abord cru à une blague : "quoi, un Nurse With Wound à 3 pounds ?". C’est qu’à moins de sortir le vinyle de sa pochette, le nom Wall of Voodoo n’apparaît que sur la tranche, en quasiment illisible (la seule image dispo sur le web est une version avec le nom, pas de chance)… Il faut dire qu’une pochette avec des têtes de poupées scalpées, c’était soit des espagnols, soit du dark folk... Je retourne la pochette : face A, mexican radio ! Alléluïa ! Ce morceau maintes fois repris par des gens de goût à travers le monde s’écoute en boucle et à volume conséquent, si possible en voiture sur une départementale du trou du cul du monde, cher lecteur. La face B, elle, est entièrement consacrée à un morceau de 10 minutes intelligemment appelé ‘There’s nothing on this side’, histoire d’ironiser sur le fait que seuls les petits curieux écoutent les face b, généralement reléguées aux oubliettes de l’histoire. Un truc tout bizarre qui ressemble plus aux premiers Aphex Twin ( !) qu’à du rock, ou même de la new wave. Peu après la moitié de la face, le morceau se met à changer, soudainement, et apparaît une espèce de remix complètement barge de Mexican Radio, plongé dans un écho trafiqué au possible et submergé de voix mexicaines qui envahissent l’espace… un genre de mélange entre les expérimentations de David Byrne & Brian Eno et une cérémonie zoulou. Chanson cachée ou pas, ce truc est génial, et on commence à chanter dessus à peine l’intro de Mexican Radio entendue au fond de la brume… Bref, un standard immortel, trônant fièrement aux côtés de 96 Tears et de Wooly Booly au panthéon des chefs d’œuvre de série Z du rock.

note       Publiée le vendredi 11 septembre 2009

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

partagez 'Two songs by Wall of Voodoo' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Two songs by Wall of Voodoo"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Two songs by Wall of Voodoo".

ajoutez une note sur : "Two songs by Wall of Voodoo"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Two songs by Wall of Voodoo".

ajoutez un commentaire sur : "Two songs by Wall of Voodoo"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Two songs by Wall of Voodoo".

E. Jumbo › samedi 24 juillet 2010 - 02:10  message privé !

Après réécoute assidue, je suis pas fan de la version "dub". "There's Nothing on this Side" est mieux, dans le genre errance dans un enfer déserté. Sinon le premier EP du groupe est formidable, et "Lost Weekend" sur Call of the West est énormissime : un road movie en forme de ballade lou reedienne, à mourir.

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › mercredi 21 juillet 2010 - 01:07  message privé !

C'est clair que cette chanson déchire, le refrain est imparable. Et une ambiance garage/goth/darkwave/désert/50's vraiment délectable, très rock série Z en effet, tout comme les deux premiers albums du groupe que je découvre et dont je me dis qu'il ferait bon les voir dans ces pages :P

Note donnée au disque :       
Twilight › vendredi 11 septembre 2009 - 18:32  message privé !
avatar

Aaaah, 'Mexican radio'...Mon deuxième concert, du haut de mes 16 ans mais Stan Ridgway n'était plus de la partie...

Note donnée au disque :