Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLucifugum › Instinct prevelance

Lucifugum › Instinct prevelance

10 titres - 45:01 min

  • Path of wolf
  • 1/ On Search of My Soul
  • 2/ Bringing by Rain
  • 3/ the Mysterious Garden (hymn to the black art)
  • 4/ the Sabbat
  • 5/ Wolves
  • Fire of hatred in the sky
  • 6/ Lesnaya Pesn
  • 7/ Vozvraschenie V Nikuda
  • 8/ Pod Shelest Vetvey
  • 9/ Im, Mudrym I Zhivym
  • 10/ 7:06

enregistrement

-

line up

Path of wolf : Bal-A-Myth (guitares, basse); Faunus (voix); Saturious (Claviers... enfin : "ritual unity of keyboards"); Knajz Varggoth (guitare sur "Mysterious garden", seconde voix sur "bringing by rain") - Fire of Hatred For Sky : Faunus (voix, guitares); Unhol (guitare); Knjaz Varggoth (basse); Saturious (claviers)

remarques

chronique

Lucifugum est un groupe à reserver à ceux qui aiment le black metal pour ses excès. Son crade, symphonisme grandiloquent, boîte à rythmes, amateurisme revendiqué, une nappe et trois percu et ça fait la piste ritual dark ambient de la mort. Cousin germain d'un Arckanum, Lucifugum a tout de la caricature... sauf le ridicule (autant le dire tout de suite, tout le monde ne partagera pas cet avis). "Instinct Prevelance" réunit en 2001 sous forme de nouvel album les deux premières démos "Path of wolf" de 1996 et "Fire of Hatred for Sky" de 1997. Malgré un Saturious déjà très présent, "Instinct Prevelance", avec ses guitares en avant et sa basse qui vrombit, ne donne pas encore dans le symphonissisme d'un "sortilage". Sombre et violente, charpentée et obscurcie par un clavier puissant et lugubre, la musique de Lucifugum est à la fois très crue et profondément mélodique. Régulièrement dévastatrice, déroulant des accords entre agressivité et tragédie, elle est consolidée par des mid tempo au symphonisme marqué où éclate une fois encore tout le talent si singulier de la scène ukrainienne pour l'épique et le nocturne. Depuis un "search of my soul" particulièrement hargneux et sorcier en passant par la tempête cosmique de "Lesnaya pesn", du folklorique et totalement saturé "Bringing by rain" à "Im Mudrym..." et ses lueurs Eclipséennes, Lucifugum dégueule sa haine et sa mysanthropie dans une débauche romantique et lycanthrope avec comme porte parole la voix ficelée de hargne de Faunus. Cris de loup, breaks acoustiques, reverb' variable... le groupe crée son atmosphère prenante, souvent étouffante malgré l'ampleur harmonique, avec toutes sortes d'outils : le son, très saturé et sale encore une fois, n'étant pas la seule marque de radicalité de la formation. Imprégnée par la sorcellerie et la nature, devastée par la crasse et la nuit, l'atmosphère de ce disque entre beauté et malaise est typique du cas Lucifugum. Il n'y a guère que chez Arckanum, encore une fois, que l'on peut retrouver un tel sens de la sorcellerie primitive et sinistre, ici drappée du symphonisme puissant propre aux ukrainiens. Incantatoire, païenne, bricolée et secrète,la musique de Lucifugum c'est le côté Blair Witch du Black metal : trois bouts de bois et tu flippes ta race.

note       Publiée le samedi 14 février 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Instinct prevelance".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Instinct prevelance".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Instinct prevelance".