Vous êtes ici › Les groupes / artistesPProng › Cleansing

Prong › Cleansing

cd • 12 titres

  • 1Another worldly device
  • 2Whose fist is this anyway?
  • 3Snap your fingers, snap your neck
  • 4Cut-rate
  • 5Broken peace
  • 6One outnumbered
  • 7Out of this misery
  • 8No question
  • 9Not of this earth
  • 10Home rule
  • 11Sublime
  • 12Test

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Magic shop, Bad animals, Electric lady studios.

line up

Ted Parsons (batterie), Paul Raven (basse), Tommy Victor (guitare, chant)

remarques

chronique

Styles
hardcore
metal
Styles personnels
crossover

"Cleansing", c'est de la balle. Prong y retrouve la pêche qui manquait au finalement très molasson sur la longueur "Prove You Wrong". Il n'y a pas de hasard là-dessous : plusieurs éléments importants ont favorisé ce revirement heureux. Un changement de line-up, même si contrairement à Troy Gregory la basse de Paul Raven est criminellement sous-mixée dans les passages les plus puissants. Ensuite, un changement d'optique ; à sa mixture brevetée qui, en vers et contre tout, les aura toujours rendu foncièrement impénétrables pour un grand nombre, Prong ajoute quelques soupçons indus (le remarquable "Cut-Rate", en deux temps) et une recherche mélodique un peu plus marquée que d'habitude (comme sur "No Question" par exemple), permettant ainsi au groupe d'échapper à la lassitude qui leur a été souvent reprochée. Mais c'est aussi le genre qui veut ça. Enfin, pour parachever le travail, un changement de producteur - et non des moindres - puisque c'est Terry Date qui est chargé de rendre bien gras les riffs de guitares de l'ami Victor. Rien d'étonnant à ce que la même année, Prong ait partagé l'affiche de nombreux concerts de Pantera. Ils ne sont pas que gras les riffs contenus sur les douze titres du nouveau Prong... Des bends acides, une diversité de riffs à l'imagination jamais démentie, une puissance qui s'exprime de manière générale sous des déclinaisons différentes, allant du mid tempo post punk à la lourdeur pure et simple. Néanmoins, malgré ces bons points, ce n'est toujours pas avec ce pourtant très respectable "Cleansing" que Prong parviendra à convaincre les plus sceptiques ! C'est à croire que chacun dispose d'un certain seuil au-delà duquel il devient difficile d'assimiler quoi que ce soit : là où certains se repasseraient sans problème l'album en boucle, beaucoup auront décroché dès le troisième titres alors que d'autres encore seront parvenus à rester captivé pendant une bonne demi-heure, mais vraiment pas plus. Question de sensibilité. Ou pas.

note       Publiée le vendredi 21 juillet 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cleansing".

notes

Note moyenne        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cleansing".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cleansing".

Fabb74 › mardi 25 février 2020 - 09:39 Envoyez un message privé àFabb74

J'adore cette prod moi ! Whose fist est vrainent bon et entraînant, mais le meilleur morceau est Not of this earth. Lent, Indus, répétitif dans le bon sens du terme et entêtant ! Du bel ouvrage.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › lundi 9 décembre 2019 - 19:22 Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

Tiens pour moi c’est Angela Bassett et Ralph Fiennes contre le monde.

(N°6) › lundi 9 décembre 2019 - 12:41 Envoyez un message privé à(N°6)
avatar

Moi, tout ce que m'évoque Prong, c'est l'entrée de Justin Credible dans la ECW Arena à la fin des années 90 au son de Snap your Fingers Snap your Neck... Comment je le connais pas coeur ce morceau. (on a la sous-culture qu'on peut)

born to gulo › lundi 9 décembre 2019 - 10:06 Envoyez un message privé àborn to gulo

Comment j'étais con sa mère, en 2006, putain !

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › vendredi 25 novembre 2016 - 18:32 Envoyez un message privé àE. Jumbo

Mais c'est que ça claque pas mal ça. Mention spéciale à "Whose Fist Is this Anyway?" qui sonne comme NIN, Godflesh et Killing Joke en discothèque.

Note donnée au disque :