Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDanielson › Trying hartz

Danielson › Trying hartz

28 titres - 88:04 min

  • 1/ Now try (0:06) - 2/ Body english (2:08) - 3/ Flip flop flim flam (3:29) - 4/ Singers go first (2:56) - 5/ Jersey loverboy (4:53) - 6/ Animal in every corner (3:45) - 7/ Rubbernecker (1:46) - 8/ Sold to the nice rich man (2:43) - 9/ Thanx to Noah (2:34) - 10/ Rallying the dominoes (3:02) - 11/ The Lord's rest (4:02) - 12/ A meeting with your maker (3:38) - 13/ Daughters will tune you (5:11) - 14/ Runnin' to brother (3:04) - 15/ A no no (3:50) - 16/ Good news for the pus pickers (3:49) - 17/ Don't you be the judge (3:41) - 18/ The wheel made man (2:35) - 19/ Fetch the compass kids (3:28) - 20/ Idiot boksen (2:20) - 21/ Nice of me (3:15) - 22/ Cutest lil' dragon (3:34) - 23/ Pottymouth (3:33) - 24/ Southern paws (2:57) - 25/ I am my beloved's (2:38) - 26/ Hammers sitting still (3:22) - 27/ Smooth death (3:19) - 28/ Cheer hart (0:26)

enregistrement

États-Unis, 1994-2004

line up

Daniel Smith (guitare, chant) et différents invités

remarques

http://www.danielson.info/

chronique

La masse de boulot abattue pour la confection de "Ships" en 2006, où se côtoyaient Sufjan Stevens, Why ? et Deerhoof, s’est avérée payante. Maintenant que cet excentrique de Daniel Smith est parvenu à se faire remarquer (et comment en aurait-il pu être autrement affublé de ces costumes à rendre jaloux Rémy Bricka en personne ?), "Trying Hartz" se voit publié dans l’urgence. Or, comme le dit le vieil adage, il faut battre le fer tant qu’il est chaud ! Cette double compilation regroupe, sans souci chronologique particulier, quelques unes des meilleures plages signées de la main de l’artiste. En deux disques et près de deux heures, dix années et six albums sont passées en revue, assortis de son lot habituel d’inédits, en concert ou autres. C’est ainsi que l’on découvre une forte personnalité, au timbre haut perché identifiable entre mille, qui construit ses chansons comme McGuyver créerait un remonte pente avec pour seuls ustensiles un coton tige, un frisbee et une action Dexia toute déchirée. Musicalement, l’aspect foncièrement déjanté de sa production, appuyée à intervalles réguliers par de larges chorales constitiuées des membres de sa propre famille, possède un côté kermesse et fête foraine des plus marqués qui rendent l'expérience d'autant plus remarquable. Pour tout dire, si notre Mr.Smith se prénommait Tim et non pas Daniel comme c’est le cas ici, on aurait pu croire à une nouvelle production des ineffables Cardiacs, devenus fort silencieux. Voilà qui est dit. Faute de mieux, on écoutera, toujours alerte, cette collection de chansons pop décalées qui témoignent d’une originalité et d’une créativité intarissable.

note       Publiée le dimanche 12 octobre 2008

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Trying hartz" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Trying hartz".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Trying hartz".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Trying hartz".

sergent_BUCK › mercredi 17 juin 2020 - 18:30 Envoyez un message privé àsergent_BUCK
avatar

Merci pour ce tuyau Procrastin, je ne connaissais pas du tout. En une écoute je trouve que c'est musicalement excellent, une sorte de Cardiacs coupé au folk-indie-2000's à la ricaine, et pour la voix, ça passe du très sympatoche à l'insupportable crissant qui fait zapper le morceau dans la seconde. Mais ça appelle à la réécoute, et aussi à aller explorer ses albums !
Et chapeau le clip, dans le genre fauché, au moins aussi inventif qu'un Harry Merry !

Procrastin › mardi 16 juin 2020 - 01:28 Envoyez un message privé àProcrastin

HAHA JE L'AI RETROUVÉ! Des plombes que je recherche ce truc, merci guts! Buck si tu passes par là, ou tout autre amateur de débilité géniale et sans filtres... et ces clips ! Z'êtes pas prêt les mecs.

Note donnée au disque :       
Jean Roger › mercredi 25 janvier 2012 - 02:24 Envoyez un message privé àJean Roger

Mon Dieu mais c'est ENORME !!

Note donnée au disque :