Forums de discussions

Vous êtes ici › Forums de discussionsArts généraux › LES LIVRES QUE VOUS AVEZ LU.

Recherche dans les forums


Sujet ou corps des messages :    Auteurs :    


LES LIVRES QUE VOUS AVEZ LU.

résultats 1581 à 1600 sur un total de 1767 • page 80 sur 89

Message
Klarinetthor › samedi 24 septembre 2016 - 11:37
avatar

Je viens de finir de le relire, il est etrange mais tres attachant ce bouquin sur Sheffield et Cabaret Voltaire.

Le corps du bouquin parle plus de la vie de l'auteur que vraiment des Cabs; ca reste so British, malgré le marasme. Les 50 pages finales d'interview sont vraiment interessantes et saisissent bien plusieurs tournants du groupe, 1983 quand Watson a quitté le groupe et fondé le Hafler Trio, et 1987 quand Mal et Kirk sont de plus en plus cynique et depité par leur echec commercial, la ou New Order et Soft Cell ont remporté la mise. Il manque juste une interview des annees 70 en fait. Comme Mick Fish avoue, il voulait faire un bouquin juste a partir de ces interviews, naif tel l'auteur en devenir qu'il etait



Relecture aussi, premiere fois depuis 2014. Il y a quelques phrases et constats qui ont pris un coup de vieux, forcement. Mais sinon toujours un plaisir de repenser a Choron, Cavanna, Reiser, Gébé et aux samourais d'apres-guerre.

Message
saïmone › samedi 24 septembre 2016 - 17:30
avatar

Chez Camion Blanc, le seul truc tenable c'est Free Fight, sur les obscurs objets de musique improvisées, des mecs du Grisli et P. Robert, célèbre pour son "itinéraire de la musique expé" chez Le Mot et Le Reste dont nous avons souvent parlé.

D'ailleurs, le prix du bouquin au regard de sa qualité (papier de merde et encre premier prix) fait mal à la marge

Message
Hazincourt › samedi 24 septembre 2016 - 17:41

"au regard de sa qualité (papier de merde et encre premier prix) fait mal à la marge" c'est vraiment le gros reproche que l'on peut faire. C'est super cher pour ce que c'est !!! Un beau livre d'art sur la peinture, super papier et tout coûte moins cher !!!!

Message
Everlasting › samedi 24 septembre 2016 - 19:22

Est-ce qu'il y a des gens ici qui ont lu Musil ? J'imagine qu'il y a des gens qui l'aiment ou le vénèrent. J'aimerais parler avec ces personnes. Parce que ce n'est pas mon cas.

Message
bubble › lundi 10 octobre 2016 - 07:37

Message
Everlasting › mardi 11 octobre 2016 - 19:51



"Rama" était pas mal du tout. Le monde en lui-même est fascinant surtout dans l'imagination, au début, mais l'ingéniosité de Clarke (au service du twist final) c'est d'avoir des persos lambdas, qui se donnent de la peine. Humeur bon enfant.
Le Garcia-Marquez je l'ai trouvé parfait. Intime et grandiose, sensible et élégant, très bien écrit, avec de vieux personnages tiraillés par cet amour qui accompagne l'homme tout comme la maladie, la civilisation, l'histoire.
Le Zweig est loin de la plongée promise dans la psychologie d'une femme, mais comme histoire de moeurs, avec une morale, c'est cool. Un peu surfait quand même.

a priori je compte pas la lire mais je suis quand même un peu curieux d'avoir un avis sur l’exégèse bubble :) (et ça fait combien de pages ?) edit: ah ok ça vient de sortir et ça fait 800 pages.

Message
bubble › mardi 11 octobre 2016 - 20:27

yep 800 pages pour ce volume 1 . Et ben ca ce lit étonnamment bien . A mon sens il faut impérativement avoir lu les principaux bouquins de dick avant pour que la lecture coule bien déja a ce niveau . Il reviens sur beaucoup de ses romans en tentant de donner un sens rétrospectivement à l'epiphanie qu'il a "subi" en 1974 et qui a permis de sauver son fils. Sinon c'est bourré de référence (philosophie , théologie, gnose,neuroscience etc...) bien plus ardues qui peuvent ralentir la lecture . Mais c'est absolument pas obscure. Un peu foutraque quand même ( c'est dick quoi ) mais il y a eu un gros travail la dessus de tri des 9000 pages manuscrites et autres lettres. C'est un bel ouvrage ! Un peu retissant à le lire au départ étant athée jusqu’à l'os, J'avais peur d'un truc d'illuminé totale même si je suis fan des bouquins de pkd (ou d'autant plus peut être). Mais non c'est super étayé et documenté par pkd qui a du faire un travail monstre la dessus . Assurément un bouquin important.

Message
A.Z.O.T › dimanche 23 octobre 2016 - 03:12


(couverture faite en partenariat avec Brian eno apparemment)

Mon premier DeLillo (j'avais commencé mao II en anglais, il faut que je le finisse d'ailleurs), on suit Jack, un maitre de conf spécialisé sur Hitler, qui vit dans une petite ville avec sa famille recomposée (résumé foireux j'en conviens). Lecture en anglais plutôt facile comparé à du thomas pynchon (dès qu'on évite les néologismes et les tournures de phrases alambiquées, c'est plus digeste), dur d'en parler pour l'instant, les personnages sont assez déroutants (le prof new-yorkais qui veut créer une chaire sur Elvis et philosophe sur le rapport meurtre/instinct de mort, heinrich l'ado de 14 ans le plus cynique qui soit) et le propos oscille entre l'ironie et le morbide, ca laisse le cul entre deux chaises.

J'enchaîne sur le dernier Donald Ray Pollock (un meurtre qui en vaut la peine).

Et petite question aux fans de SF : Je me refais Deus ex 1 et un dialogue fait mention d'olaf Stapledon, auteur de SF dans les années 30. Quelqu'un en a lu et peut me dire ce que ça vaut ?

Message
WZX › mercredi 26 octobre 2016 - 19:04



Biographie courte mais précise. Ca se lit d'une traite et on en sort avec l'envie d'écouter les disques !



Et aussi cet autre petit livre, encore un qui s'avale tout rond. Cette fois pour s'ouvrir à une nébuleuse plutôt inconnue. Et ça marche, j'en sors des idées plein la tête.

Message
god › mercredi 2 novembre 2016 - 07:11

Je viens de finir "le cimetière du diable", un livre d'un étrange auteur qui se fait appeler "anonyme". C'est bourré de références pop et de clin d'oeil au cinéma de série b. Personnellement, j'ai adoré. On pourrait décrire le livre comme étant la version littéraire d'un film de Tarantino et de Rodriguez.

Message
Scissor Man › vendredi 25 novembre 2016 - 12:57


Bienvenue en enfer ou le Céline du polar (oui! c'est un peu exagéré) excelle dans le nihilisme extrême. Un sens de la formule qui fait mouche à chaque page, des phrases courtes et chocs, pour une descente aux enfers sans espoir de retour. Bref, si vous aviez encore la naïveté de spéculer sur le genre humain, Chainas se fera une joie de l'anéantir dans ce polar déjanté et tordu comme un malade en phase terminale qui se sent vivant depuis que la maladie lui a mis le grappin dessus. Pas aussi réussi que Versus mais il contient de bons moments.

Message
Rastignac › vendredi 25 novembre 2016 - 15:17
avatar

bubble : ça vaut le coup les carnets de Dick ? J'ai feuilleté ça dans une librairie, ça a l'air d'être assez illisible... eEDiiit : ah ok, t'as déjà répondu, ça me donne envie de l'acheter maintenant, c'est malin.

ici du Jarry (le recueil "les minutes de sable mémorial ; César-Anéchrist"), pour mieux humer l'air du temps, et puis relecture du Of Mice and Men de Steinbeck, tellement agréable à lire, tellement glauque.

Message
Everlasting › samedi 26 novembre 2016 - 11:16



Le prophète c'est fort beau et la mystique sufi ça me parle en profondeur. Je trouve étonnant que ce livre ait captivé très largement aux US.
La Mort du Roi Tsongor, magnifique machin, épique, puissant, humain, un tableau foudroyant, chef d'oeuvre de 200 pages.
Moi, Claude. Les sources de Graves sont sans doute biaisées, mais c'est aussi précis et détaillé que divertissant, et les empereurs romains sont complètement déments.
Anna Karénine, jolie fresque sur les destinées individuelles (inversées) de Lévine et d'Anna. Sur le combat quotidien avec les vérités et les mensonges de l'époque. Plusieurs parties excellentes, de l'ambition, un grand souffle, et même des techniques de point de vue.

Message
microbe666 › samedi 26 novembre 2016 - 13:14

Concernant l'exégèse de PKD la version française est partiellement une "arnaque" puisque sortant en 2 volumes à 40 balles pièce. Si vous n'avez pas peur de l'anglais, préférez la version anglaise en 1 volume chez Houghton Mifflin Harcourt. Les graphiques de PKD reproduits sont en moins bonne résolution sur la VF (un peu baveux, difficiles à lire) mais présentent l'avantage d'être traduits (alors que dans la version anglaise, ben si tu n'arrives pas à déchiffrer PKD (et c'est parfois le cas), bah tu vas te faire voir). Sinon je ne l'ai pas finie cette exégèse - et j'en suis loin - mais j'ai lu tout PKD (sauf certaines nouvelles, d'ailleurs je voulais répondre à mangetout sur un commentaire pertinent sur la chro de blade runner, un jour je le ferai), heu, ça suffit pas pour rendre le machin digeste ! L'entame sur les tachyons m'a un peu perturbé, je suis un peu réfractaire à la tentation de reprendre des théories physiques mal maitrisées pour en faire des arguments (qu'ils soient sociologiques (Sokal) ou ici mystiques). Après je n'ai pas eu le temps de m'y investir suffisamment, c'est vertigineux. Je prendrai une semaine pour ça.

Message
zenithzahir › samedi 26 novembre 2016 - 14:42

Petite pause relecture après m'être enfilé une grosse partie de l'oeuvre de Volodine (j'attends encore le moment où ce mec m'ennuiera) :

Et ce sont les violents qui l'emportent, en français. Mademoiselle O'Connor brouille les pistes. Affrontement cruel du christianisme hardcore prophétique et d'un sécularisme mal taillé pour la lutte. Au milieu de la bataille, un gamin badass, genre de Holden Caulfield élevé dans la glèbe et l'Ancien Testament, tenté tout le long du bouquin par la voix de l'Adversaire. Bon révélateur de nos propres déformations idéologiques, puisqu'à la première lecture j'étais persuadé que Flannery se positionnait du côté séculariste. A la relecture, je me sens un peu con.

Message
Everlasting › vendredi 13 janvier 2017 - 16:18

bah alors, ça ne lit pas beaucoup sur guts dis donc



Histoire d'amour racontée avant l'aube: Un peu bancal au début, au final vraiment convaincant.
Narziß und Goldmund: Juste pas aimé, thématiques habituelles mais en plus binaire, moins intéressant, bizarre obsession pour les femelles.
Le Déchronologue: Pas aimé, un seul personnage, un peu superficiel, atmosphère surfaite, trop long.
L'amour avant que j'oublie: Pas convaincu, les personnages m'indifféraient complètement, peu de charme, très loin de La belle amour humaine malgré les similarités.
Half of a Yellow Sun: Pur chef d'oeuvre.
The Nonexistent Knight: Pas mal, surtout parce que y'a le style Calvino. L'idée est sympa, et y'a Gourdoulou, mais ça part dans tous les sens, et c'est un peu de l'existentialisme cheap.
The Adventures of Tom Sawyer: Au final vraiment bon et divertissant, Twain réussit ce qu'il veut faire.

Message
dariev stands › samedi 14 janvier 2017 - 16:30
avatar

Pfff "ça lit pas beaucoup sur guts", genre génération 3.0 machin, quoi...

C'est un peu comme les gens qu'ont autre chose à foutre que de mettre en photo leurs pâtes nature sur FB, ça veut pas dire qu'ils vivent d'amour et d'eau fraîche pour autant.

tiens voilà mes lectures à moi:

(je fais le snob vintage comme d'hab, mais en vrai je lis télé z)

....

Non, en vrai, lisez "Histoire des Religions" de Mircéa Eliade (en 3 tomes). Excellentissime, devrait être au programme au lycée pour relativiser bien des choses que nos chères religions dominantes croient avoir inventé, et aussi pour voir d'autres visions de l'univers... (et en plus c'est un peu snob vintage, et comme il a un passé politique bien douteux, c'est un peu true black metal aussi)

Message
Hazincourt › samedi 14 janvier 2017 - 17:22

Mircéa Eliade il était pas plutôt "true Garde de fer :)

bah moi ça ces derniers temps :





Message
Rastignac › dimanche 15 janvier 2017 - 02:24
avatar

oh oui, je lis beaucoup, je retiens de moins en moins ; plein de textes sur internet par ci par là, des bouts de Nagajurna, des bouts de Spinoza, le début d'un roman que je vais goûter petit à petit, malgré la longueur phénoménale, qu'on m'a refilé y a peu, 2666 de Roberto Bolaño, pour l'instant ça ressemble à ces romans où le pire est toujours à venir, dans des contextes latino-américains méga glauques comme j'ai pu lire chez l'excellentissimissimissime Fernando Marías ; on va voir ce que ça donne, mais après avoir lu à droite à gauche sur sa vie (encore, sur internet, on lit beaucoup en fait même si on ouvre pas un seul bouquin), ben je me fais pas de souci.

Quant à Pif Gadget, c'est indépassable - enfin ce que je préférais c'était les petits formats sur un héro, Pif et Hercule, ou Pifou, ou chépa quel autre, comme chez Disney mais PCF. J'ai vu les rééditions là, ça me fait moins. Un peu moins glop quoi.

Message
bubble › dimanche 15 janvier 2017 - 08:27

marrant , j'ai acheté le pif gadget de cet hiver pour mon gosse ( enfin ca s'appel super pif dorénavant ) .. on fait des oeufs carrés maintenant...