Vous êtes ici › Les groupes / artistesBDavid Bowie › Aladdin Sane

David Bowie › Aladdin Sane

cd • 10 titres

  • 1Watch that man
  • 2Aladdin Sane (1913-1938-197?)
  • 3Drive-in Saturday
  • 4Panic in Detroit
  • 5Cracked actor
  • 6Time
  • 7The prettiest star
  • 8Let's spend the night together
  • 9The Jean Genie
  • 10Lady grinning soul

enregistrement

Enregistré en 1972 aux Trident Studios à Londres et aux RCA Studios à Londres et à Nashville

line up

Trevor Bolder (basse), David Bowie (chant, guitare, harmonica, saxophone), Ken Fordham (saxophone, flûtes), Mike Garson (piano), G. A. MacCormack (chant), Mick Ronson (guitares, piano, chant), Mick "Woody" Woodmansey (batterie), Juanita "Honey" Franklin (chant), Linda Lewis (chant)

remarques

chronique

En 1972, Bowie a atteint une sorte d'état de grâce, tout ce qu'il touche, qu'il crée devient magique, à la limite de la perfection. Ce "Aladdin Sane" n'échappe pas à la règle. A la suite de "The rise and fall of Ziggy Stardust and the Sipers from Mars", Bowie crée un nouveau personnage, Aladdin Sane (voir le jeu de mot avec "A lad insane" --> "Un gars taré"...), et d'un point de vue strictement musical, le style est beaucoup plus raffiné, posé avec des ambiances très feutrées. Bowie n'oublie pas son passé avec quelques titres bien rock comme "Watch that man", "Cracked actor" ou le tube "The Jean Genie", cependant, sur l'ensemble de l'album, l'atmosphère est bien plus calme. Ce changement vient à mon avis principalement d'une simple composante, l'arrivée au piano d'un véritable virtuose, Mike Garson. Sur des titres comme le très jazzy "Aladdin Sane" ou l'extraordinaire final "Lady grinning soul", le pianiste est tout simplement ahurissant de dextérité, de technique et de touché. On ne peut pas non plus passer sous silence son travail sur ce qui est pour moi l'un des plus grands morceaux de David Bowie, "Time", ou comment réaliser à travers un simple titre de 5 minutes une véritable pièce de théâtre avec une performance d'interprétation de la part de Bowie assez exceptionnelle. En effet, et comme sur toute la durée de l'album, le chant de Bowie est assez variable pour faire passer toute une série d'émotions diverses, un vrai régal ! La reprise des Rolling Stones, "Let's spend the night together" est quant à elle un peu trop décalée, malgré le piano de Mike Garson mais elle aurait par contre très bien figuré sur le prochain album de Bowie, "Pinups", composé exclusivement de reprises... Ce "Aladdin Sane" reste une pièce indispensable !!! Un véritable chef d'oeuvre à nouveau dans la discographie de Bowie.

note       Publiée le dimanche 20 octobre 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Aladdin Sane".

notes

Note moyenne        53 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Aladdin Sane".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Aladdin Sane".

SEN Envoyez un message privé àSEN

Dans une interview on demandait à Robert Smith de donner une chanson qui l'aide à vivre, et il a répondu : A ce moment précis ce serait "Drive-in Saturday" de David Bowie, j'y repense souvent et je me dit toujours que d'une certaine façon c'est exactement ce que Bowie représente, une musique qui m'aide à vivre !

Note donnée au disque :       
Nicko Envoyez un message privé àNicko
avatar

Mais quel chef d'oeuvre à nouveau !

Note donnée au disque :       
zugal21 Envoyez un message privé àzugal21

On va bientôt avoir une rue David Bowie dans le treizième, apparemment .

Note donnée au disque :       
Aladdin_Sane Envoyez un message privé àAladdin_Sane

Cet album souffre surtout d'arriver juste après le chef d'oeuvre Ziggy Stardust. Il y a quelques facilités (Let's spend the night together, Jean Genie) mais rien que pour le superbe et méconnu "Lady Grinning Soul", que Bowie a réhabilité dans sa compilation ISelect, cet album mérite d'être rangé parmi ses grandes oeuvres.

Note donnée au disque :       
Dun23 Envoyez un message privé àDun23

Mon morceau préféré ici: Cracked Actor. C'est bon!