Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJoy DivisionUnknown pleasures › Vos commentaires

Joy Division › Unknown pleasures

vos commentaires

résultats 101 à 120 sur un total de 132 • page 6 sur 7

Joy Division - Unknown pleasures
Aiwass › mercredi 13 juin 2007 - 01:10  message privé !
La désolation à l'état pur (?)
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
empreznor › dimanche 29 avril 2007 - 02:57  message privé !
C'est la mode des chanteurs morts à 23 ans ces temps -ci: http://www.hypebeast.com/2007/04/new-balance-joy-division/
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
merci pour le fusil... › samedi 14 avril 2007 - 16:04  message privé !
Joy division ou le mal être intérieur métronomique (et winnie)
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
Crimson › mardi 28 novembre 2006 - 19:57  message privé !
Et j'adore surtout "Day Of the Lords".
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
Crimson › samedi 14 octobre 2006 - 19:38  message privé !
J'adore "Disorder". Je préfère "CLOSER", mais ce disque est vraiment exceptionnel.
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
mangetout › mercredi 28 juin 2006 - 00:31  message privé !
On est d'accord Twilight, parlons musique tout simplement !
Joy Division - Unknown pleasures
Twilight › mercredi 28 juin 2006 - 00:21  message privé !
avatar
je confirme, ce sont les mid-90's et l'explosion de l'électro, du médiéval, du goth métal et même du dark folk qui ont commencé à créer des chapelles. Qui plus est de par la médiatisation du goth metal, les médias ont enfin réussi à cataloguer le style...du coup, l'étiquette 'gothique' aujourd'hui ne veut plus dire grand chose, surtout quand c'est relayé par une bande d'abrutis peu curieux pour qui être gothique signifie mettre un ptanlon de skai et aller se trémousser sur du boum boum...heureusment l'esprit original n'a pas disparu chez tous...il y a aussi des jeunes qui poursuivent cet état de curiosité...
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
mangetout › mercredi 28 juin 2006 - 00:13  message privé !
Au plaisir de paraitre pour un vieux con, mais j'ai connu ces années là en direct et je peux vous l'assurer quelqu'un qui écoutait Throbbing Gristle, Ultravox, Joy Division, Depeche Mode ou Sisters of Mercy voir même Bowie ou le Velvet tout en se foutant des sous-genres (il se disait new-wave à l'extrême rigueur), et bien ce gusse là ne passait pas pour être un extra-terrestre. J'en sais quelque chose !
Joy Division - Unknown pleasures
Twilight › mercredi 28 juin 2006 - 00:07  message privé !
avatar
@Bernard Tapie, si, si, le mouvement goth est bien musical à la base...
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
Twilight › mercredi 28 juin 2006 - 00:04  message privé !
avatar
@Mangetout, ben oui, mais justement les premiers Human League sont très vite devenus populaires dans les milieux dark, dès le début des 80's....
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
bernard tapie › mercredi 28 juin 2006 - 00:03  message privé !
le gothique n'a jamais était un mouvement musical mais bien plutôt un concept marqueting monté de toutes piéces pour adolescents en mal de sensations fortes...
Joy Division - Unknown pleasures
mangetout › mardi 27 juin 2006 - 23:55  message privé !
De grâce ne mettez pas du "gothique" en veux-tu en voilà, partout, JOY DIVISION était le reflet autant qu'une partie dissidente de son époque qui entrait de plein pied dans l'après punk et gérait une situation sociale et individuelle catastropique dans l'Angleterre de cette fin des années 70... A ce jeu là, le "Reproduction" de Human League, sorti la même année, est tout aussi gothique, même s'il utilise uniquement l'électronique !
Joy Division - Unknown pleasures
cimetiere › mardi 27 juin 2006 - 23:45  message privé !
la culture gothique n'est pas née d'eux? Des musiciens hyper talentueux des chansons mythiques "she lost control"un groupe qui n'est toujour pas mort même si la mort de ian curtis n'ou as foutu un coup...
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
juj › samedi 15 avril 2006 - 21:23  message privé !
comme j'aime la happy music, je vais faire péter le
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
Warsaw › samedi 15 avril 2006 - 16:54  message privé !
moi je te conseille plutôt closer, dans le genre mélodies guillerettes on a rarement fait mieux, je trouve que "closer" est 100 fois plus poilant que ce "unknown pleasures"...
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
heirophant › samedi 15 avril 2006 - 14:35  message privé !
j'adore ce disque parce que quand j'ai un coup de cafar, son ecoute me rend aussitot joyeux. ce rythme dansant, ces melodies guillerettes, c vraiment trop poilant! à passer en boite de nuit, succès garanti...
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
mangetout › mardi 21 mars 2006 - 10:46  message privé !
Les divisions du plaisir étaient les bataillons de prostituées qui alimentaient en chair fraiche les SS qui gardaient les camps de la mort. Ca plante le décor comme on dit. Et effectivement le décor est important dans cet album. Un écho noir, une résonnance sombre, une douleur omniprésente, un sentiment d'étouffement malgré quelques petits traits de lumière (Interzone). Une longue spirale descendante comme dirait Trent Reznor, un immense cheminement qui se terminera plus tard (Closer). I remember nothing, nothing, nothing...
Joy Division - Unknown pleasures
Slugbait › dimanche 25 septembre 2005 - 18:28  message privé !
Bon ben c'est grandiose, ça s'écoute pendant des années sans perdre de sa force... magnifique, tragique, exaltant. C'est simple, il y a tout ce qu'il faut dans leurs chansons, d'une sincérité époustouflantes.
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
green fairy › mardi 26 juillet 2005 - 20:45  message privé !
Cet album de Joy Division est beaucoup plus accessible que Closer, tout en annonçant les prémices de son successeur. Alors que Closer dévoile une musqiue plombante basée sur un duo basse/batterie simpliste, Unknown pleasures mise sur une musique plus riche en "mélodies". On retrouve ici les titres les plus connus de Joy Division, menés par les inégalables lignes de basse de Peter Hook qui donne la structure aux morceaux: She's lost Control, Disorder. La voix est beaucoup plus nuancée et recherchée que sur Closer (Disorder), ça n'empêche pas Curtis de mettre en place la recette de Closer sur les dépressifs Shadowplay, Candidate ou encore Day of the lords, titres plombés par la basse. Insight est sans doute le titre où le chant atone et la basse installent un climat mélancholique beau à pleurer. On retrouve aussi le côté punk de Joy sur Wilderness. L'album finit sur un chant incantatoire de Curtis (pré-Closer). Peut-être bien que ce Unknown Pleasures est l'album à écouter en premier, le style se dépouille de plus en plus et annonce Closer sans égaler sa noirceur.
Note donnée au disque :       
Joy Division - Unknown pleasures
vojna poema › jeudi 7 avril 2005 - 09:22  message privé !
Je l'ai découvert juste aprés closer, le moindre que l'on puisse c'est que je l'ai trouvé beaucoup plus "pop" que closer. Si on peut parler de pop dans le cas de Joy Division. Les mélodies restent par rapport à closer, surtout pour ce qui est de la basse. Il n'empêche chef d'oeuvre à sa manière (cf She's lost control)
Note donnée au disque :