Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPride & Glory › Pride & Glory

Pride & Glory › Pride & Glory

  • 1994 - Geffen, GED 24703 (1 cd)

14 titres - 74:53 min

  • 1/ Losin' your mind
  • 2/ Horse called war
  • 3/ Shine on
  • 4/ Lovin' woman
  • 5/ Harvester of pain
  • 6/ The chosen one
  • 7/ Sweet Jesus
  • 8/ Troubled wine
  • 9/ Machine gun man
  • 10/ Cry me a river
  • 11/ Toe'n the line
  • 12/ Found a friend
  • 13/ Fadin' away
  • 14/ Hate your guts

enregistrement

Enregistré aux London Bridge Studios

line up

James Lomenzo (basse, chant, guitare), Zakk Wylde (chant, guitares, piano, mandoline, banjo, harmonica), Brian Tichy (batterie)

chronique

Styles
rock
Styles personnels
country / américain

OK, OK, je sais, c'est pas gutsien pour 2 sous... Vous allez me dire qu'on n'est pas à ça près... Soit. Nan, mais là, sérieux, je ne pouvais pas laisser comme ça ce "Pride & Glory". Pas qu'il soit bon (au contraire), mais on n'allait pas oublier cet album de Zakk Wylde ! Voilà, il faut que j'explique l'histoire. Zakk Wylde, guitariste découvert au milieu des années 80 et 100% dédié à Ozzy Osbourne depuis, se retrouve au chômage technique en 1993 à cause de la pseudo-retraite du père Ozzy. Une intégration avortée chez les Gunners d'Axl Rose plus tard (je fais partie de ceux qui trouvent ça bien dommage...), il faut bien que le bûcheron américain bouffe et nourrisse ses gâmins ! Donc le voilà qui crée de toute pièce un groupe avec quelques potes. Zakk aime le rock US traditionnel, et pendant tout son temps au sein du groupe d'Ozzy, il ronge son frein car ce dernier (heureusement !) préfère le rock/metal plus burné. Seulement voilà, en 1994, le guitariste se retrouve maître à bord et il s'en donne à coeur joie. Cet unique album de Pride & Glory propose près d'une heure et quart (il fait pas les choses à moitié en plus le bougre !) de rock américain limite country inspiré par les vieux Allman Brothers et autres Lynyrd Skynyrd avec un son plus actuel (faut pas oublier qu'on est en pleine période grunge...) rapprochant de ce fait le projet de Pearl Jam. Sans aller jusqu'au plantage complet, ce CD sera à la fois un échec artistique mais aussi commercial. Faut dire que l'inspiration est aux abonnés absents, le rock US à la "Shériff, fais-moi peur", c'est sympa 2 minutes, mais ça l'est un peu moins au bout d'une heure ! Même les solos de Zakk sont moyens ! On peut quand même noter quelques bons enseignements de cet album. Déjà, il n'y aura pas de suite. Ensuite, malgré le retour d'Ozzy l'année suivante, Zakk Wylde continuera (avec plus de succès que ce piètre Pride & Glory) une carrière parallèle, avec tout d'abord un album solo plus intimiste ne manquant pas de qualités, puis la création de son actuel groupe, en 1998, le fameux Black Label Society, dont le style est plus pêchu et adapté au guitariste. Finalement, ce Pride & Glory n'est qu'une étape (pas très glorieuse - ha ha ha, elle est drôle celle-là !) dans la carrière du fabuleux 6-cordiste !

note       Publiée le dimanche 20 mai 2007

partagez 'Pride & Glory' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Pride & Glory"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Pride & Glory".

ajoutez une note sur : "Pride & Glory"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Pride & Glory".

ajoutez un commentaire sur : "Pride & Glory"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Pride & Glory".

Pat Bateman › lundi 2 janvier 2012 - 23:37  message privé !

Pas vraiment sombre et pas du tout expérimental mais très bon (bien meilleur que les beauferies de BLS). Un bon 4,5 (en plus ça sent la bouse et le fumier).

Note donnée au disque :       
Dun23 › lundi 21 mai 2007 - 10:52  message privé !
Et bien moi, je l'aime bien ce skeud. C'est vrai que c'est pas un chef d'oeuvre mais bon, perso, j'ai bien accroché sur quelques titres.
Note donnée au disque :       
vargounet › dimanche 20 mai 2007 - 23:51  message privé !
Cette pochette m'est vraiment familière, c'est limite troublant ...