Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSir Lord Baltimore › Kingdom come

Sir Lord Baltimore › Kingdom come

  • 1970 • Mercury SR 61328 • 1 LP 33 tours

10 titres - 38:05 min

  • 1/ Master Heartache (4:37)
  • 2/ Hard Rain Fallin' (2:56)
  • 3/ Lady of Fire (2:53)
  • 4/ Lake Isle of Innisfree (4:04)
  • 5/ Pumped Up (4:07)
  • 6/ Kingdom Come (6:39)
  • 7/ I Got a Woman (3:03)
  • 8/ Hell Hound (3:20)
  • 9/ Helium Head [i got a love] (4:02)
  • 10/ Ain't Got Hung on You (2:24)

enregistrement

Vantone Studios, West Orange, New Jersey, USA, 1970

line up

John Garner (batterie, chant), Louis Dambra (guitare), Gary Justin (basse)

remarques

"Kingdom Come" et "Sir Lord Baltimore" ont été réédité sur un seul cd par Polygram (1995), puis Red Fox (2003), et enfin séparément sur Anthology Recordings (2007), tout ça sans jamais respecter la playlist d'origine...

chronique

Styles
blues
rock
Styles personnels
hard rock

Y a des jours comme ça, quand on est sur les genoux le restant de la semaine, où on a envie de ne rien foutre. On a beau ouvrir péniblement un oeil de sous la couette, on reste dans un état imperturbablement vaseux. Dans ces cas-là, rien de tel pour se réveiller que de se prendre un solide coup de latte entre les dents. "Kingdom Come", premier album du power trio américain Sir Lord Baltimore, fera parfaitement l'affaire. L'oeuvre complète du Zep, du Sabb et des BOC n'ont plus aucun secret pour vous, et vous croyez à juste titre ne plus rien avoir à apprendre ? Ce skeud de quarante minutes au compteur pourrait bien vous donner tort. Certes, ça reste du hard rock sauvage tendance heavy avant l'heure qui fleure bon les productions poisseuses de la fin des années soixante au mixage stéréo sommaire (basiquement en alternant canaux gauche et droite), mais là n'est pas le sujet... Tout est dans l'intention. Et les gars de Sir Lord Baltimore savent très bien ce qu'ils font. "Master Heartache" va sans peine vous arracher à votre léthargie : vous n'êtes plus dans votre lit mais sur votre Harley couleur noir et or, barbe et cheveux au vent, traçant la route à travers les Rocheuses sous un soleil de plomb. Pas le temps de faire une pause pipi, "Hard Rain Fallin'" puis "Lady of Fire" déboulent sur vous comme la seconde et troisième lame d'un rasoir qui ne laissera à aucun poil le luxe de pouvoir en réchapper vivant. La basse gronde, la guitare, bien grasse, ondule du croupion et la rythmique plombée de John Garner derrière les fûts ("Helium Head", "Ain't Got Hung on You", les deux titres qui referment ce recueil de manière magistrale) n'a d'égal que la vitalité débordante avec laquelle il empoigne le micro pour livrer son interprétation toute personnelle d'un Jack Bruce plus possédé que jamais (cfr la plage titre). Pas un incontournable - mais après tout qui décide de ça ? - mais une solide addition à votre collection de disques estampillés hard rock/heavy seventies. De l'énergie à l'état brut.

note       Publiée le jeudi 8 mars 2007

Dans le même esprit, Progmonster vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Kingdom come".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Kingdom come".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Kingdom come".

Raven › mardi 14 avril 2020 - 14:15  message privé !
avatar

Vraiment chaud, ce Deep Purple...

Note donnée au disque :       
Rastignac › vendredi 17 janvier 2020 - 07:31  message privé !
avatar

ahah le tag... Deep Purple sans coco ça serait déjà pas trop Deep Purple.

Raven › jeudi 16 janvier 2020 - 21:18  message privé !
avatar

Dans le genre "frénésie batteristique" (copyright DS) qui frappe avec ses baguettes partout et qui barbouille son barouf sur toute la stéréo, il est pas dernier de la classe celui-là ! La chro du Progmonster met dans le mille.

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › jeudi 12 septembre 2013 - 17:09  message privé !

Tiens SLB chroniqué sur guts et en plus un album que je connais pas. Va falloir que je check çà.

empreznor › samedi 3 novembre 2007 - 23:20  message privé !
mon impression colle plus à la pochette, qu'à un harley sous le soleil de plomb. Plus fou et plus sombre que Led Zep. Quelle année 1970 quand même, la meilleure de l'histoire de la musique peut-etre.
Note donnée au disque :