Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOThe Oath › The end of times

The Oath › The end of times

12 titres - 45:02 min

  • 1/ The End Of Times (Intro)
  • 2/ Broken Hope
  • 3/ Misanthropic
  • 4/ Empty Shell
  • 5/ Amen
  • 6/ The Circle
  • 7/ For You
  • 8/ Holy Terror
  • 9/ Fading Into Darkness
  • 10/ The Awakening
  • 11/ Without Control
  • 12/ The Oath

enregistrement

Enregistré à la Manufacture du son et à l'Hotel de la Musique (Lyon), printemps 2006

line up

Destroyer (Chant, Guitares), Lord Ash (Guitares, Backing vocals), Carcharoth (Basse), Tyrael (Batterie), Peter Pal (Claviers)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
death metal
Styles personnels
black death

Encore une fois, je vais me lancer dans une chronique un peu brute de décoffrage (les disques médiocres, c’est pas très inspirant, en fait). The oath est un groupe lyonnais œuvrant dans un style extrême et mélodique, largement influencé par le « Dark metal » à la Scandinave (Dissection ou Necrophobic, entre autres). Evoluant dans la scène Metal rhodanienne depuis une dizaine d’années déjà, le groupe nous revient avec son premier album sobrement et très originalement intitulé « The end of times », faisant suite à son unique démo parue en 2002 et à quelques concerts à l’échelle locale. Le groupe a donc pris son temps avant de produire ce premier album, et malheureusement, si le plantage n’est pas complet, le constat reste quand même très amer. Enfilant les clichés propres au style avec une banalité déconcertante, The oath ne développe sa propre personnalité qu’au travers de mélodies de clavier qui rivalisent de platitude avec les parties de chant. Evidemment, le coté auto produit de la chose n’arrange rien à l’affaire, et même si le son demeure tout à fait correct, il n’apporte pas à la musique du groupe l’envergure que nécessite le genre, particulièrement au niveau de la batterie et de la guitare lead, dont le son manque cruellement de relief. A coté de ça, ce qui sauve un peu le disque, c’est que les musiciens jouent très carré, notamment du coté de la section rythmique, très en place, et que leur musique n’est pas mauvaise, avec même quelques moments d’inspiration. Bilan très mitigé donc pour ce disque, qui nous fait découvrir un groupe qui peine à se détacher de ses influences nordiques et qui souffre de plus de son manque de moyen. Y’a encore du boulot…

note       Publiée le samedi 10 février 2007

partagez 'The end of times' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The end of times"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The end of times".

ajoutez une note sur : "The end of times"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The end of times".

ajoutez un commentaire sur : "The end of times"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The end of times".

yog sothoth › mercredi 23 mai 2007 - 20:28  message privé !
avatar
pour ceux que ça interesse, le label n'ayant pu honorer ses engagements, l'album sera uniquement disponible auprès du groupe
empreznor › dimanche 11 février 2007 - 04:37  message privé !
Pareil que Iormungand
Iormungand Thrazar › dimanche 11 février 2007 - 02:41  message privé !
J'ai trouvé le groupe tres peu convaincant en live, je n'ai pas écoute ce disque.
yog sothoth › samedi 10 février 2007 - 23:22  message privé !
avatar
j'attend l'album, j'aime pas chroniquer les mp3 :)
juj › samedi 10 février 2007 - 23:16  message privé !
et la chro de fatal bazooka, elle est où ?