Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMisstrip › Sibylline

Misstrip › Sibylline

12 titres - 44:15 min

  • 1/ A Ticket to Death (4:16)
  • 2/ Marvellous Pills (4:36)
  • 3/ Mothers of Pearl (3:19)
  • 4/ Lilly White (4:12)
  • 5/ Acalmy (1:48)
  • 6/ Inside and Beyond (4:28)
  • 7/ Exhibition Room (3:59)
  • 8/ Sibylline (3:47)
  • 9/ Brainwashing (3:07)
  • 10/ Unemotional (3:46)
  • 11/ Echoes (2:59)
  • 12/ Insanity (3:58)

enregistrement

France, 2006

line up

Virginie Brebion (chant), Charles Maquin (basse, synthétiseur), Frédéric Braud (guitares, machines), Arnaud Danjean (batterie, machines, Fender Rhodes, elka), Sébastien Guérive (Violoncelle), Sophie Papin (alto), Audrey Dugué (violon)

remarques

chronique

Impossible d'écouter d'une oreille distraite le premier album de Misstrip. Les angevins confirment la volonté de diversification du label Prikosnovénie, sans que cela se fasse au détriment de leur recherche permanente pour des musiques "sensibles" aptes à stimuler l'imaginaire. C'est peut-être une nouvelle ère qui s'ouvre en effet tant la musique gravée sur "Sibylline" apparaît comme un tremplin idéal pour un rayonnement international. Commercial, le terme est lâché, mais il ne faut pas y voir quoi que ce soit de péjoratif... Commercial dans le sens où nous sommes loin ici des chansons à tendance folk ou gothique qui ont pendant longtemps représenté la marque de fabrique du label. Mais qui ont fini par l'isoler également, devenant au fil du temps un gage de qualité pour une communauté qui ne conçoit pas de vivre ailleurs que dans l'ombre. On n'échappera pas pour autant à certaines caractéristiques propores au genre ; un chant féminin, des ambiances prenantes et brumeuses, un rendu pour le moins glacé. C'est que Misstrip envisage son art à travers le filtre du trip hop, un courant du musical qui, je le pensais, s'était depuis longtemps dissolu dans des tas d'autres déclinaisons. Le groupe cite à juste titre Sneaker Pimps comme point de référence, mais alors cela doit être celui de leur tout premier disque, "Becoming X". Se contenter de cela pour décrire la musique de Misstrip ne suffit pas. Ses beats électroniques pesants et menaçants, sa guitare saturée qui jauge avec clairvoyance l'utilité de son intervention, ses nappes angoissantes tantôt travaillée via synthétiseur, tantôt à renfort de violon et violoncelle (la plage titre) l'inscrivent dans une intersection à définir où se croiseraient, pêle-mêle, Archive, The Gathering, Goldfrapp, Depeche Mode, Portishead, Interlock, Curve ou même Björk... Y a de quoi faire.

note       Publiée le jeudi 25 janvier 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Sibylline".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sibylline".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sibylline".

Alliage › vendredi 11 juin 2010 - 15:20  message privé !

Encore une note identique TFT-GOD :-)

Note donnée au disque :