Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAMarc Almond & Foetus › Slut

Marc Almond & Foetus › Slut

cd • 7 titres

  • 1Slut
  • 2The universal cess pool
  • 3Bruise'n'chain
  • 4Love amongst the ruined
  • 5Burning bloats
  • 6A million manias
  • 7Beat out the rythm on a drum

line up

Marc Almond (chant), J. G. Thirlwell (aka Clint Ruin (musique))

remarques

chronique

Styles
indus
ovni inclassable
Styles personnels
rock indus/cabaret fou/ indus jazz

Evidemment pour qui ne connaîtrait Marc Almond qu'au travers ses albums solo, une alliance avec Foetus, cinglé du rock industriel pour serial killer, ne peut sembler que contre-nature. C'est mal connaître la personnalité de l'Anglais qui assista aux débuts du batcave, traversa la new wave avec le sulfureux duo Soft Cell, collabora avec Coil, Andi Sexgang, Siouxsie...et il ne faudra pas longtemps avant de convaincre les plus dubitatifs. Dès le rock industriel lourd mêlé d'influences jazzy de 'Slut si typique du style Foetus, on y découvre un Marc complètement possédé aux vocaux hantés et fous, bien loin de son timbre sensuel de crooner gothico-kitsch. Pareil sur l'excellent 'The universal cess pool' qui rappelle beaucoup Einstuerzende Neubauten au niveau de la musique (les percussions métalliques, les bruitages), plus la tension du morceau augmente, plus Marc s'y lâche dans une transe vocale quasi tribale parfaitement jouissive. Ses capacités vocales collent à merveillent à la lourdeur glauque de la musique, soit dans un registre décadent ('Bruise'n' chain'), soit en accentuant les aigus pour sombrer dans une folie totale. Musicalement, Thirlwell est en forme alternant cabaret jazzy ('Love amongst the ruined') et pièces noires et grinçantes avec guitares mourantes, percussions pesantes, claviers malsains ('Slut', 'The universal cess pool'), sans parler du symphonico-tribal 'Burning bloats' dont les parties de violon n'ont rien à envier à Apocalyptica, le côté musical-hall d'aliénés en plus. Chaque titre pourrait être décortiqué dans le détail mais je pense avoir résumé l'essentiel, à savoir que l'univers musical des deux protagonistes n'est pas si éloigné que l'on pourrait le croire et du coup, cette collaboration s'avère des plus fructueuses.

note       Publiée le mercredi 16 août 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Slut".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Slut".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Slut".

cyberghost › lundi 2 juillet 2007 - 13:14  message privé !
Tiens, marrant que cette chronique remonte dans les comments, je viens justement de trouver le disque soldé au virgin... Un bon disque oui, le seul soucis qu'il me pose c'est que les parties instrus des trois premiers morceaux, qui sont ceux que je préfère du disque, sont déjà sur l'album Sink de Foetus... Du coup, ça prend un aspect recyclage qui me gène un peu... Ceci étant la présence de Marc Almond rend la chose très classe! Les autres morceaux restent très bons, en particulier "a million manias" en ce qui me concerne... A part ça, Robert Williams Roulaize
Note donnée au disque :       
Twilight › lundi 2 juillet 2007 - 12:36  message privé !  Twilight est en ligne !
avatar
Stevo de Some Bizarre était visiblement un type très doué qui a su placer ses artistes où et quand il fallait, négocier des deals avec de grosses compagnies sans perdre d'indépendence...l'envers du personnage est que visiblement, il n'a pas géré ni payé les artistes comme il aurait dû...
Aiwass › lundi 2 juillet 2007 - 12:11  message privé !
Exact. De mémoire c'est avec ce disque que j'ai découvert TOUS les artistes qu'il regroupe: Foetus, Marc Almond en solo, Virginia Astley, Coil, Test Dept, Cabaret Voltaire, The The, Einstruzende Neubauten, Yello, etc etc... et la pochette est vraiment terrible.
taliesin › dimanche 1 juillet 2007 - 19:38  message privé !
@Aiwass: je vois de quoi tu parles, c'est la compile 'If you can't please yourself you can't please your soul', sur le label 'Some Bizarre' (dont le responsable est, pour les groupes qui sont passés chez lui, un incroyable escroc !).
Aiwass › dimanche 1 juillet 2007 - 03:21  message privé !
"Love amongst the ruined" est un super titre, le piano + la voix charismatique de Almond + l'ambiance un brin déglinguée ça le fait... ce titre je le connais grâce à une compilation chelou avec du Cabaret Voltaire, du Test Dept, du Coil et Virginia Astley dessus entre autres... je connais pas le reste de l'album mais c'est tentant.